description[Terminée] Tess. Empty[Terminée] Tess.

more_horiz
[Terminée] Tess. TessLal
Bonjour à tous! Comme je l'ai précisé dans ma présentation, Tess est la première simstoire que j'ai écrite. Je la rangerais dans la catégorie "drame". L'histoire étant achevée...je pense poster un chapitre tous les deux jours. Vous en pensez quoi? Laisser plus d'intervalles de temps entre deux épisodes ou tout balancer d'un coup? Je sais pas en fait...

Synopsys.
Abe...Abby. C'est ainsi qu'on m'appelait à l'époque. J'ai eu ma gloire...A présent je suis une grand-mère fatiguée...Mais mes souvenirs restent intacts. Il n'y a pas un jour sans que je pense à elle. Elle était...rayonnante.



A ceux qui découvrent, je souhaite une bonne lecture! A ceux qui la connaissent déjà, bonne relecture(?)!
Ps: Pardon pour la qualité des screens des premiers épisodes. A partir du 4 ou 5 ça s'améliore, j'ai fini par prendre le coup de main!

Chapitre I : La fille en rouge.

Spoiler :
[Terminée] Tess. La_fille_en_rouge

[Terminée] Tess. Screenshot-163
Dans un salon poussiéreux, de légers éclats de rires déchirent le silence pesant de l'habitation d'habitude désertée, et désertique. Une mamie et sa petite-fille jouent tendrement, se pinçant les joues à qui mieux-mieux, se chatouillant, se papouillant...profitant l'une de l'autre.

La petite, durant ces jeux, ne quittait pas des yeux l'amusant collier de sa "mamé". Une fraise! C'est singulier pour une personne de son âge, d'avoir une fraise autour du cou...Elle osa:
-"Mamé? Tu me donnes ta fraise?"

La grand-mère sourit et secoua la tête à la négative.
-"Navrée ma chérie. C'est la chose que je chéris le plus au monde...avec toi!"

Et les jeux reprirent de plus belle.


[Terminée] Tess. Screenshot-159
Cependant, l'enfant venait de ré-ouvrir une vieille cicatrice, quelque part là, près du cœur de sa mamie.
Elle soupira et malgré les relances incessantes de sa petite fille pour continuer à jouer, se perdit dans ses pensées...

[Terminée] Tess. Screenshot-51
Cela fait quarante ans déjà. Abelina Delucci était une jeune fille ordinaire, tout était moyen chez elle. Son physique, son intelligence, sa qualité de vie...tout, sauf une chose. Son amour inconditionnel et immodéré pour la musique.
Ses journées? Elle les passait dehors à jouer pour gagner sa vie. Sa guitare était un peu sa baguette magique. Avec, elle pouvait donner le sourire aux gens, former des couples, en briser parfois...Oui, on pouvait dire ça, Abe était une sorte de fée de la musique.

[Terminée] Tess. Screenshot-62
Cette nuit là il faisait plus froid que d'ordinaire. Abe rentrait d'une audition pour rejoindre un groupe qui se formait en ville. Elle avait repéré des affichettes punaisées chez les commerçants et tenté sa chance.
En vain. "Pas suffisamment jolie. Pas suffisamment de charisme. Ne dégage rien. Bon jeu de doigt mais aucune présence sur scène."
Telles avaient été les critiques qu'elle avait encaissé en serrant les dents. Tant pis, elle ramassa son étui à guitare et pris la direction de chez elle.

Il y avait deux chemins pour rentrer, un plus court mais plus risqué car il traversait l'aire de jeu canine...De jour il pouvait paraitre agréable, mais de nuit c'était un vrai repaire à voyous. Et un chemin plus long qui faisait faire un détour non négligeable mais au moins, on avait la paix.

D'ordinaire, Abe empruntait toujours le plus long, casque sur les oreilles, elle avalait les kilomètres sans s'en rendre compte. Mais ce soir là, le froid lui fit changer ses habitudes.

Et le froid lui changea la vie, car il lui permis de rencontrer Tess.

[Terminée] Tess. Screenshot-178
Sur l'une des balançoires grinçantes et instables du parc, se tenait une fille en rouge. Elle n'avait pas l'air bien, voûtée, elle se tenait la tête d'une main, et de l'autre, maintenait droite une cigarette.

Abe n'était pas du genre à se mêler d'autres affaires que les siennes, mais de cette fille lui émanait quelque chose...une sorte d'aura qui faisait qu'on ne pouvait passer à côté en prétendant ne pas l'avoir vue.

Elle avala sa salive et fit un pas vers les balançoires.

[Terminée] Tess. Screenshot-67
La fille en rouge entendit des pas sur le gravier et leva la tête dans un sursaut, amorçant un geste pour cacher sa cigarette derrière son dos. Elle attendit qu'Abe se poste devant elle pour la saluer d'un vague mouvement de main.
Abe: Salut..Ca..tout va bien?
Fille en rouge: Niquel chrome! J'étais posée entrain de me détendre après mon job pourri et voilà qu'une gamine en haillons vient me gâcher le seul instant agréable de ma journée!

Abe écarquilla les yeux, surprise de ce premier contact peu...chaleureux. Elle rougit et bredouilla des excuses en baissant la tête.
La fille en rouge s'aperçut qu'elle y avait été trop fort et releva le menton d'Abe du bout des doigts.

Fille en rouge: Hé...Faut pas faire cette tête. Excuse, j'avais les nerfs et depuis trois heures que je prends racine sur cette balançoire, tu es la première personne que je croise. C'est tombé sur toi.
Abe: Trois heures?! Mais tu dois être gelée, tu n'as que ça sur le dos? Même moi j'ai la chair de poule sous mon "haillon" comme tu dis. Pourquoi ne rentres-tu pas chez toi?

La fille en rouge sembla hésiter un instant puis, détourna le regard et lâcha à contre-cœur:
"Ma voiture est encore plus froide et les sièges ont les ressorts pétés. A choisir tu vois...je préfère encore le parc."

[Terminée] Tess. Screenshot-71
Abelina mit un instant à saisir ce qu'elle venait d'entendre. Elle vivait donc dans une voiture? Sa vie ne semblait pas être amusante tous les jours. Réfléchissant, elle envisagea la possibilité d'emmener cette pauvre fille chez elle, ne serait-ce que pour se réchauffer un instant devant un bon café.

Se préparant à se faire rembarrer dans les règles de l'art, elle demanda pourtant:
"Ça te dit de venir à la maison? Prend pas ça pour de la pitié ou quoi que ce soit...mais j'ai acheté une nouvelle cafetière mais je bois trop peu de café pour lui faire honneur. On pourrait peut-être l'inaugurer ensemble?"

La fille en rouge haussa les sourcils et contre toute attente, son visage pris une expression reconnaissante.

Fille en rouge: Je...o...oui...c'est une idée. Juste le temps d'un café. Et seulement si tu n'as VRAIMENT pas pitié de moi!
Abe: Je t'assure. En fait, je t'envie même.

C'est alors qu'elle le vit pour la première fois...son sourire. Discret, frémissant comme s'il cherchait à aller se cacher.

Fille en rouge: OK. Monte à l'arrière.


[Terminée] Tess. Screenshot-75
Abelina suivit la fille en rouge jusqu'à sa voiture, un tas de tôle froissée tenant plus de la poubelle que de la voiture de sport et pris place à l'arrière, comme indiqué.

Elle décrivit le chemin à parcourir à la conductrice et se cala dans le fond du siège, son étui à guitare sur les genoux. Elle avait cherché la ceinture mais n'en avait pas trouvé trace. Tant pis, après tout il n'y avait que quelques rues à passer.

Abe: Au fait! Moi c'est Abelina...mes amis m'appelle Abe mais étant donner que je ne connais personne, je n'ai jamais eu l'occasion de l'entendre de la bouche de quelqu'un.

La fille en rouge regarda Abe dans le rétroviseur, accrocha son regard du sien et, dans un virage un peu serré, clope toujours à la main, dit simplement:
"Tess."

[Terminée] Tess. Screenshot-76
Les deux jeunes filles arrivèrent bientôt à destination. Après avoir garé la voiture près d'une contre-allée du voisinage, elle atteignirent le perron de la maison d'Abelina.
C'était loin d'être le luxe mais ça suffisait. Une pièce en bas incluant la cuisine, de même qu'une salle de bain un peu vieillotte avec un poster de pin-up défraichie, et une pièce en haut qui tenait lieu de chambre.

Cependant, avant d'entrer, Abe décida de mettre en garde sa nouvelle amie.
"Je te serai reconnaissante de ne pas fumer à l'intérieur. Il y a déjà une sale odeur à cause du chat de l'ancienne propriétaire...J'ai pas trop envie de voir mes murs devenir jaunes en plus de ça."

Tess: Oui chef.

[Terminée] Tess. Screenshot-79
Abe dévérouilla la porte puis la fit coulisser avant de laisser Tess passer. Elle referma ensuite comme il faut et guetta la réaction de son invitée, un peu sur la défensive car elle aimait son chez elle.

Si elle s'attend à un quatre étoile, elle va être déçue! pensa-t-elle.

Mais Tess avait l'air d'apprécier l'intérieur. Simple et épuré, ce qui semblait être tout son opposé, semblait aussi parfaitement lui convenir.

Abe: Assieds-toi donc pendant que je prépare le café. Tu prends de la crème?
Tess: Non...mais deux sucres. Merci.

Abelina s'affaira à la tâche. Doser l'eau. Mettre un filtre. Rajouter le café. Elle appuya enfin sur le bouton "START" du bout du doigt.

Un silence s'installa entre les deux filles pendant que le café coulait. Ce n'est que lorsqu'il fut servi que les langues se délièrent.

[Terminée] Tess. Screenshot-81
Tess: Alors? Et toi, que faisais-tu dehors si tard?
Abe: Oh...j'ai été à une audition qui a trainé en longueur à cause de problèmes techniques.
Tess: Et?
Abe: Recalée.

Tess haussa les épaules pendant qu'Abe buvait une gorgée de café. Cette dernière reposa ensuite sa tasse mais garda les mains dessus pour les réchauffer. Elle choisit ses mots.

Abe: Je m'en fiche. Après tout, je préfère jouer dans le métro plutôt que d'appartenir à ce groupe de...de...pestes!
Tess: Pestes? Le mot est fort! Je ne te pensais pas si vulgaire.
Abe: Ne te moque pas...J'ai beaucoup de difficultés à être grossière. Mon éducation sans doute.
Tess: Aller! Lache-toi. Qu'est-ce que tu penses vraiment de ces nanas? Repense à l'instant où elles t'ont annoncé que tu n'étais pas prise.

Abelina fronça les sourcils secoua la tête puis, détachant ses mains de la tasse, elle leva les bras en l'air et rugit tout un bouquet d'insultes qu'elle ne se serait jamais crue capable de sortir. Tess se joignit bientôt à elle avec un petite cuvée de son crû.

Hilares, les jeunes filles s'appuyèrent l'une sur l'autre et prirent quelques minutes pour se calmer. Lorsqu'Abe rouvrit la bouche, ce fut pour une question un peu plus sérieuse.

"Tu...veux dormir ici? Je n'ai qu'un lit mais il est suffisamment grand pour deux...Enfin si ça ne te gène pas de dormir dans le même lit que moi."
Tess: On avait dit un café...
Abe: Oui c'est vrai tu as...
Tess: ...mais j'avoue que ça fait longtemps que j'ai pas dormi dans un lit.

Tess s'étira alors qu'Abe, ravie, allait lui chercher de quoi se vêtir pour la nuit. Elle monta aussi le chauffage d'un ou deux crans.

Les deux filles empruntèrent les escaliers et allèrent à la chambre.

[Terminée] Tess. Screenshot-88
Tess regarda autour d'elle en souriant. Une chambre, une vraie chambre! Abe lui fit signe de s'asseoir sur le canapé et lui tendit un pyjama.

Tess: Pourquoi tu fais tout ça pour moi?
Abe: J'en sais rien. On va dire que je m'ennuie...Change toi.

Abelina détourna les yeux pendant que son amie ôtait déjà ses chaussures, puis sa robe et enfilait le short et le débardeur posés sur le canapé.

Tess: Je peux utiliser ton démaquillant?
Abe: Fais comme chez toi.

Abe observa Tess se démaquiller. Elle opérait avec des gestes précis, presque professionnels. Une paupière, puis l'autre. Elle s'attacha aussi les cheveux en une natte compacte. Le changement était saisissant mais pas moins plaisant.

Puis Abe se changea en bas, se démaquilla aussi et se brossa les cheveux. Lorsqu'elle remonta dans la chambre, Tess était assise sur le lit et l'attendait sagement, ses grands yeux de biche rougis de fatigue.

[Terminée] Tess. Screenshot-180
Elles passèrent beaucoup de temps à discuter de choses et d'autres malgré la fatigue. Ainsi, Abe appris que le nom de famille de Tess était Mabel, qu'elle était en instance de divorce et que c'est par fierté qu'elle préférait dormir dans sa voiture ou même dehors plutôt que de retourner dans la prison dorée que représentait son ancienne maison.

Elle aimait le bleu, la pizza quatre fromages, avait eu un poussin dans son enfance mais l'avait écrasé pendant la nuit en dormant avec, qu'elle avait une tâche de naissance en forme d'ancre de navire sur la cuisse et que pour elle, le pied ultime était de passer la journée au lit avec des chips devant des bons feuilletons télé.

Quant à Tess, elle cerna un peu plus sa si gentille hôtesse. Troisième de quatre sœurs, père décédé, mère sur le déclin qui passait son temps à cracher ses poumons entre deux mailles de tricot. Elle avait une autre passion à part la guitare qui s'avérait être la peinture. Elle adorait le pop-rock et le mojito ainsi que les minis gâteaux au chocolat fourrés à la fraise.

Les heures défilèrent à une vitesse incroyable tandis qu'elle parlaient, et bientôt le jour pointa.
Abelina se glissa sous la couverture car elle commençait à avoir de nouveau froid, et, enfonçant sa tête dans l'oreiller, se laissa doucement glisser dans les bras de Morphée. Tess la regarda dormir quelque temps tout en réfléchissant à cette étrange soirée. Puis elle s'endormit aussi, un léger sourire aux lèvres.


[Terminée] Tess. Screenshot-186
La vie et ses problèmes allaient devoir attendre. Les cris et les larmes devront attendre. Les coups et les injures aussi. Le temps s'était arrêté pour ces deux anges endormis. Une étrange chaleur semblait les envelopper l'une et l'autre dans leur sommeil, les protégeant des cauchemars.

L'apocalypse pouvait s'abattre sur Riverview, elles s'en fichaient car elles étaient ensembles, et savaient déjà que ce serait à la vie à la...mort.

A suivre...
mrgreen

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Salut Mylena

Je viens de lire et comme entrée en matière c'est plutôt réussi. On a la une trame plutôt classique : une jeune fille un peu pataude, inexpérimentée qui rencontre un caractère fort, charismatique. Classique, mais pas nécessairement démodé! Et puis une belle histoire d'amitié ça nous change un peu des pré-pubères amoureux (d'anges, de vampires ou de ratons laveurs mutants très très féroces) Puis j'aime bien l'enchâssement du début.

Petit hic pour les screens qui effectivement ne sont pas top, mais comme tu dis, c'est une histoire de coup de main. Par contre je suis déçue d'apprendre qu'il n'y a pas de fin. J'aime quand les histoire on un début, un milieu et surtout une fin. (j'espère que l'intrigue soulevée sera tout de même démêlée au dernier épisode)

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Coucou ! Smile merci de ton avis!
Euh..rassure-toi, il y a une fin, ce sera le chapitre 10, j'aime pas faire trainer en longueur mes histoires ^_^

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Ah non j'avais mal compris :
Mylena Twink a écrit:
. L'histoire étant achevée...je pense poster un chapitre tous les deux jours.

je sais pas pourquoi j'ai été lire un "in" devant achevée mrgreen Du coup c'est tout bon! Je trouve aussi qu'il vaut mieux commencer par des histoire plus courtes (quitte à faire des suites) plutôt que quelque chose dont on voit jamais le bout.

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Superbe début très plaisant à lire.
J'aime déjà beaucoup et j'attends la suite avec impatience Wink

____________________________
[Terminée] Tess. 819574guerineaupascalcorridaii

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
ça donne envie Smile . J'aime aussi beaucoup ton image de présentation Wink .

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Et voici le chapitre 2! Bonne lecture! 🐱

Chapitre II - Exaltation.
Spoiler :
[Terminée] Tess. Tessloul

[Terminée] Tess. Screenshot-18800
Les deux jeunes filles n'ouvrirent les yeux qu'en début de soirée. Elles avaient dormi toute la journée sans remuer un cil et se sentaient encore plus fatiguées qu'elles ne l'étaient en se couchant. Les yeux mi-clos, elles se trainèrent jusqu'en bas et prirent un café en échangeant des banalités telles que "tu as bien dormi?" "ça va être une belle soirée, le ciel est dégagé" et enfin:

Abe: Tu veux pas rester...encore ce soir?
Tess: A la base je venais pour un café.
Abe: Mais je sais, mais...
Tess: Je ne suis pas une bête trouvée sur le bord de la route qu'on recueille et qu'on entretient en échange d'une simple présence! Je ne suis pas un animal de compagnie Abelina.

Abe ouvrit de grands yeux, elle trouvait la réaction de son amie un peu excessive. Elle baissa la tête pour cacher son désarroi tout en faisant glisser le bout de son index sur les rebords de sa tasse vide, machinalement.
Tess aussi baissa les yeux une fraction de seconde. Elle s'en voulait d'avoir haussé la voix et tenta de se rattraper.

Tess: Sortons. On verra ensuite. Tu peux me prêter des affaires?

Abe fut heureuse que le sujet change mais resta bouleversée. Elle accompagna son amie jusqu'à son armoire et lui ouvrit un tiroir. Celui qui contenait des vêtements trop grands pour elle qu'elle conservait quand même parce que "ça serait dommage des les jeter." Car oui, Tess faisait bien dix centimètres de plus qu'elle.

Les deux filles se changèrent et passèrent par la case maquillage. Une fois fin prête, elles mirent le cap vers le seul bar un tant soit peu fréquenté de Riverview: chez Waylon. Un boui-boui miteux empli de fumée et de relents âcre d'alcooliques vomissant. L'ambiance était assurée.

[Terminée] Tess. Screenshot-190551

A peine arrivées, Tess se rua sur le comptoir, ayant assuré durant tout le trajet que le "Doux Délire" était un délice et qu'il fallait absolument qu'Abe le goûte. Mais il y avait foule et elle du jouer des coudes pour conserver sa place au bar et surtout, attirer l'attention de la barmaid. Celle-ci, débordée, passait d'un client à un autre, shakant à droite, pilant de la glace à gauche. A peine avait-elle fini une commande qu'une demi-douzaine d'autres lui tombaient dessus. A force de patience, Tess s'échappa du flot de consommateurs tenant deux verres "long drink" en hauteur pour éviter qu'un coup maladroit ne les renverse. Elle en tendit un à Abe avec un simple:

"Santé!"

Abe trempa le bout des lèvres puis se les lécha. Elle fronça les sourcils. Re-goûta. Puis ce fut l'illumination. Ses yeux se mirent à pétiller. Tess ne lui avait pas menti, c'était vraiment très bon! Doux et fruité, ça vous laissait une agréable sensation de chaleur dans la gorge. Elle tenait cependant très mal l'alcool, et déjà éméchée, passa ensuite dix bonnes minutes à vanter les mérites du "Doux Délire" à n'importe quel quidam qui osait s'approcher du zinc. Cela amusa beaucoup Tess.

Soudain, la porte s'ouvrit.

Abe: Oh non...

[Terminée] Tess. Screenshot-131144
Tess: Quoi?

Tess suivit le regard de son amie, qui fixait un groupe de filles qui venaient d'entrer. Elles les reconnût aussitôt et ne fut guère enchantée de les voir là.

Abe: Vite, cache-moi!
Tess: Mais...? Quoi, quoi, qu'est-ce qu'il y a?
Abe: C'est pour ce groupe que j'ai échoué aux auditions!

Tess haussa les sourcils en suivant du regard les nouvelles arrivantes. Elle les connaissait bien, très bien même, et condamnait leur attitude pédante et leur façon de faire comprendre d'un regard à autrui qu'elles lui sont supérieures. Elles étaient ce genre de filles à sembler avoir une ventouse à la place de la bouche et pour qui regards langoureux et minauderies atteignaient le summum de l'effort à faire pour obtenir ce qu'elles désiraient. Tous les gars étaient à leurs pieds.

Tess: T'as rien perdu va.
Abe: Quoi? Elles sont extras! Oh nooon elles viennent par ici...
Tess: Relaaaax. Tu vois, c'est la scène qui les intéresse! Dans cinq minutes elles vont nous casser les oreilles en piaillant leurs histoires d'amour tragiques.
Abe: Je les aime bien moi leurs histoires d'amour tragiques...

Abe faisait la moue tandis que Tess évaluait la situation. Elles étaient plus proches de l'estrade que les pimbêches et avaient encore le temps de l'accaparer. Chez Waylon, la politique de la scène était premiers arrivés premiers servis. C'était l'unique chance de Tess de conserver ses tympans intacts.

Elle finit le fond de verre qui lui restait, le fourra dans les mains d'Abe et grimpa sur le plancher de l'estrade, d'un bond leste, presque félin. En moins de deux, elle avait empoigné les baguettes de la vieille batterie et s'était lancée dans un solo endiablé, sous les yeux d'une Abe abasourdie.

[Terminée] Tess. Screenshot-13329b

Abe était pétrifiée. Elle fixait Tess sur scène qui semblait s'être mue en une sorte de muse, possédée par l'esprit de la musique elle-même. Ses gestes étaient précis et naturels, son pied battait la mesure tandis que sa tête se balançait au rythme de sa mélodie. Elle exultait littéralement.

La musique de Tess toucha bien des cœurs ce soir là, mais aucun ne fut plus atteint que celui d'Abe, qui battait à l'unisson avec les timbales. Sa gorge était sèche, son estomac nouée. On aurait dit une collégienne amoureuse face à celui qui hantait ses rêves de petite fille.

Tess lui fit signe de la rejoindre...
Elle hésita...pris son courage à deux mains...

[Terminée] Tess. Screenshot-194

...et monta sur scène à son tour.

Elle nota au passage le groupe de bimbos qui les dévisageait d'un air méprisant et moqueur, moins fâchées de ne pouvoir jouer que de l'attention portée maintenant sur les musiciennes et non plus sur elles et leurs jupettes.

Saisissant la guitare à une main, elle la fit pivoter d'un geste presque acrobatique et la saisit fermement. Fermant les yeux un court instant, elle se laissa envahir et porter par le tempo de Tess et cala ses notes sur les siennes. Musicalement, elles ne formaient plus qu'un. Leur jeu n'était pas parfait mais chacune arrivait à masquer les erreurs de l'autre. Elles se complétaient totalement.

Comme ensorcelées, elles n'arrêtèrent de jouer que lorsque le son des amplis se coupa net et que les lumières au dessus du comptoir s'éteignirent.

Barmaid: Désolée les rockstars! Va falloir s'arrêter là pour ce soir.

Tess avait les mains moites et des gouttes de sueur perlaient sur son front, elle les essuya du dos de la main et se leva difficilement, un peu courbaturée. Quant à Abe, elle reposa délicatement la guitare à sa place et sautilla jusqu'à la sortie du bar.

Elle jeta un coup d'œil par dessus son épaule pour vérifier que Tess suivait, mais ce qu'elle vit l'étonna. Tess n'était pas derrière elle, mais un peu en retrait, échangeant quelques mots avec l'une des membres des pestes, qui, cela lui revenait, était même leur leader.

Elle n'entendait pas la conversation mais se douta que ce n'était pas des mots d'amour, car les yeux de Tess semblaient lancer des éclairs lorsqu'elle rejoignit enfin Abelina à l'extérieur.

[Terminée] Tess. Screenshot-153

Abe: Tess? Tout va bien? Qu'est-ce qu'elle voulait?

Tess passa le bras autour des épaules d'Abelina qui la regardait, un peu inquiète, mais ne pouvait s'empêcher de la trouver tellement..."cool".

Tess: Me dire que j'étais une extraordinaire batteuse et qu'elle rêvait de m'avoir dans son groupe.
Abe: C'EST VRAI?!

Elle se détacha de l'étreinte de son amie et la fixa, les yeux de nouveau ronds comme des soucoupes. Elle était folle d'excitation.

Tess: Biensur que non patate. Elle a dit que la prochaine fois qu'on leur volait la vedette on allait le regretter.

La pression retomba. Abe en voulut un peu à Tess de l'avoir fait marcher mais la petite boutade de cette dernière avait planté la graine de l'idée saugrenue dans son esprit. Vous savez bien, cette petite graine qui, même sans l'arroser, germe et germe jusqu'à son épanouissement complet.

Elle était perdue dans ses pensées et ne fit plus attention à Tess qui se demandait à haute-voix quel genre de représailles elles pourraient subir de gourgandines comme celles-là.

Tess: Elles s'imaginent quoi? Nous étouffer avec leurs petites culottes en dentelle? Faudrait déjà qu'elles en portent!...

Ca pourrait marcher...on est sur la même longueur d'onde...oui mais il faut la convaincre...mais ça serait génial...

Tess: ...ou bien alors nous planter leurs talons aiguilles dans les yeux? A voir...elles en sont bien capables.
Abe: Tess.

Tess interrompit et s'étira en regardant Abe du coin de l'œil, intriguée.

Tess: Ouaip?
Abe: Pourquoi on...monterait pas un groupe toi et moi?

Abelina s'attendait à railleries et à entendre Tess pouffer en lui disant d'arrêter de rêver, mais il se produisit une chose à laquelle elle n'aurait jamais pensé...

[Terminée] Tess. Screenshot-150

...les éclairs dans les yeux de Tess se changèrent en étincelles et un léger sourire déforma ses non moins jolies lèvres.
Elle hocha la tête à l'affirmative en tapotant la cigarette qu'elle venait de s'allumer pour faire tomber les cendres. Elle semblait vraiment ravie de cette idée.

Tess: Oui...ça peut donner quelque chose de bien si je me fie à ce qu'on a expérimenté ce soir.

Abe fut soulagée et l'excitation remonta. Dans sa tête ça gambergeait sévère et elle s'imaginait déjà toutes sortes de scénarios dont la plupart se terminaient par plusieurs sorties de best-of et quelques disques d'or. Elle fut ramenée à la réalité par Tess qui aussi, se projetait dans l'avenir mais avec plus de modération.

Tess: Tu es guitariste, je suis à la batterie. Il nous faudrait idéalement une ou deux personnes. Je verrais bien un clavier et une seconde guitare. Pas toi?
Abe: J'sais pas...Il faudra essayer.

Tess acquiesça et tira une bouffée de sa cigarette, qu'elle savoura entièrement.
Un silence s'installa entre les deux filles, mais non pas un silence lourd et pesant de deux personnes qui ne savent plus quoi se dire, non, c'était la discussion silencieuse de deux personnes qui ferment les yeux et voient la même chose.

[Terminée] Tess. Screenshot-156

Abelina en profita pour observer chaque détail du visage de Tess qui, trop occupée à réfléchir, ne s'en rendit pas compte ou du moins, n'y prêta pas attention.

Elle était magnifique et magnétique. Ses yeux rieurs malgré son visage dur et son expression presque constamment tourmentée. Et sa bouche...ce soir peinte en pêche brillant grâce à un des gloss d'adolescente d'Abe. C'était une réelle invitation aux baisers.

Abe descendit le regard et c'est alors qu'elle le remarqua pour la première fois...

[Terminée] Tess. Screenshot-157

...son collier en forme de fraise.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre III - L'envol.

Spoiler :
[Terminée] Tess. Tesslenvol
[Terminée] Tess. Screenshot-197

Tess et Abe n'avaient aucune envie d'aller se coucher. Elles étaient bien trop excitées par toutes ces perspectives qui s'offraient à elles. Elles en avaient parlé dans la voiture et s'étaient mises d'accord sur le fait qu'il leur fallait déjà une identité propre. A savoir, un nom de scène.

Assises sur les marches du perron, elles se creusèrent la tête jusqu'au petit matin, Tess fumant sa clope et Abelina passant sans relâche sa main dans ses cheveux. La brise matinale leur donnait la chair de poule mais qu'importe, elles n'iraient pas dormir avant d'avoir trouvé ce foutu nom!

Elles en proposèrent plusieurs, allant de "The Sims ShakeDown" à "Coccinelles Enragées" mais finirent par se mettre d'accord sur "SimStatique".

Satisfaites, elles entrèrent enfin au chaud et prirent leur sempiternel café. Tess avait totalement oublié qu'elle était censée partir, et à vrai dire, elle n'en avait plus aucune envie.

Abe: Aller, au dodo. On a du pain sur la planche!

Et elle monta se coucher. Tess fit de même.
Elles s'endormirent instantanément sans même se changer.

[Terminée] Tess. Screenshot-212

Abe et Tess consacrèrent les jours suivants à la formation de SimStatique. Elles passaient au crible les "lieux à talents potentiels", dans l'espoir de tomber sur des recrues éventuelles. Pour se faire, Tess avait laissé tomber son travail de "promeneuse de chiens de vieille" comme elle l'appelait si bien, et passait ses soirées chez Waylon, à jauger du regard mais surtout de l'oreille, les musiciens en herbes qui s'appropriaient la scène. Après cinq jours de recherches infructueuses, elle commençait à douter de trouver quelqu'un qui lui convienne.

Abe elle, faisait d'une pierre deux coups. Elle jouait toute la journée au parc pour gagner son pain, et en même temps, avait parfois la chance de voir se joindre à ses improvisations des musiciens amateurs de tout âge et toute condition. La musique était un si bon moyen de lever les barrières sociales...cependant, aucun d'entre eux ne lui fit forte impression.

Les deux jeunes filles ne firent que se croiser durant cette semaine. Le seul moment quotidien qu'elles partageaient encore était le café de fin de soirée.

Un beau matin, Tess reçu un appel. Elle décrocha, la voix pâteuse car son téléphone l'avait tiré du lit. Appelant inconnu.

Tess: Mmmoé? C'est qui?
Voix de fille: Euh bonjour...c'est Tess? Je m'appelle Charyne...la barmaid de Waylon m'a donné votre numéro...

Tess se frotta les yeux de sa main libre en s'étirant, mine de rien, cet appel commençait à éveiller son intérêt.

Tess: Oui...à propos du groupe?
Charyne: C'est ça...oui, je joue du clavier...j'ai longtemps joué dans l'orchestre du lycée..
Tess: Du lycée? Tu es au lycée?
Charyne: ...Je savais que ça poserait un problème. Pardon de vous avoir déran...
Tess: Non non. Écoute, là je suis un peu dans le pâté mais si tu veux, on se retrouve en fin d'après-midi au pub. Ce sera plus simple pour nous deux.

Rendez-vous fit pris. Il s'avéra que Charyne était bien lycéenne, en dernière année, et que son jeu était plus que satisfaisant. Elle fut retenue.

[Terminée] Tess. Screenshot-10
Tess était ravie. SimStatique se concrétisait, avec l'arrivée en renfort de Veruca, guitariste au moins aussi talentueuse qu'exubérante. Abe l'avait rencontrée alors qu'elle chantait ou plutôt, braillait - faux de surcroît - une étrange chanson contant l'amour porté par un homme pour une paire de chaussettes pelucheuses. L'audace était tout à son honneur, son don pour la guitare, tout en sa faveur. Abe lui proposa de rejoindre la formation ce qu'elle accepta de bon cœur.

Il ne restait plus que le test final pour s'assurer que le groupe pouvait enfin se mettre en marche: une répétition.

Les filles se donnèrent rendez-vous au parc central de Riverview. C'était une journée ensoleillée qui incitait aux tenues légères et aux boisson fraîches.

[Terminée] Tess. Screenshot-13

Elles avaient décidé, avant de se lancer dans le vif du sujet, de pique-niquer toutes les quatre. C'était un bon moyen de faire connaissance, échanger et créer des liens. Le courant passa entre toutes les membres, Veruca saoulait déjà un peu tout le monde à parler en long en large et en travers de ses ex-copains, mais comme Cheryne était muette comme une carpe, ça équilibrait la donne.

Tess: Bon. Aller, on est pas venues pour se dorer la pilule en évoquant Dave, John, Peter et Ryan.
Veruca: DYLAN!!
Tess: Tsss...

Abe sourit et alla jeter les assiettes en cartons dans la poubelle la plus proche tandis que Cheryne rangeait dans le panier d'osier, tout ce qui n'avait pas été fini. Inutile de gâcher.

[Terminée] Tess. Screenshot-14095
La joyeuse bande se dirigea ensuite vers le belvédère qui servait souvent de lieu de répétitions aux groupes amateurs, et installèrent leurs instruments respectifs.

La jam-session commença...
...l'ascension de SimStatique aussi.

[Terminée] Tess. Screenshot-283
Deux mois passèrent. SimStatique et ses membres se portaient bien. Elles avaient fêté l'anniversaire de Charyne en s'offrant une virée à Bridgeport, direction les clubs underground de la ville. Pas d'évènement particulier à signaler, si ce n'est Veruca qui se fit quelque peu bousculer par le service de sécurité de Lola Belle, alors qu'elle tentait de saisir l'étiquette de sa robe afin de prouver qu'il s'agissait d'une pâle et navrante contrefaçon.

Le lendemain soir, remises de leurs émotions, elles se préparaient pour leur quatrième concert. Le groupe commençait à faire parler de lui, jouant à des fêtes de quartier et des festivals locaux. Ce soir là, c'est chez Waylon qu'elles devaient se produire. SimStatique avait l'exclusivité de la scène durant toute la soirée et pouvait boire à l'oeil. En échange, elles devaient donner tout ce qu'elles avaient pour mettre l'ambiance et tenter de décoincer les poivrots habituels de leur baby-foot ou jeu de palette attitrés.

23:00.
Tess et Abelina passèrent chercher leur deux comparses chez elle, dans le taudis roulant de la batteuse, et foncèrent au pub.

Bientôt vint le moment de monter sur scène. Après les traditionnels conseils et réglages de dernière minute, le groupe pris d'assaut l'estrade...

SimStatique tint son pari et enflamma le bar comme rarement il ne l'avait été. Les clients cessèrent tous leur activité à un moment ou un autre de la soirée pour prêter attention à ces nouvelles musiciennes en vogue, se laissant d'abord entrainer par la mélodie, puis sur la piste de danse.

Et parmi ces clients, il y en avait un qui attira particulièrement l'attention d'Abelina.

[Terminée] Tess. Screenshot-285
Ce gars était beau comme tout avec son visage d'ange, assis à même le comptoir, vêtu d'une simple chemise blanche et d'un jean. Il ne quittait Abe du regard, ses yeux passant de ses doigts habiles jusqu'à son visage poupon. Ils échangèrent des sourires.

Seule ombre au tableau: l'espèce de blondasse peroxydée qui accompagnait le jeune homme. Elle avait les deux bras autour de son cou et toisait Abelina du regard, d'un air hautement prétentieux qui n'était pas sans évoquer les membres du groupe pour lequel elle avait auditionné il y avait de ça deux mois. Et pour cause, il s'agissait de leur chanteuse.

Quelque peu découragée et se figurant qu'elle ne pourrait jamais rivaliser, Abe se concentra sur son jeu et redoubla d'intensité dans ses accords, rendant même ses riffs agressifs. Veruca haussa les sourcils et observa le visage d'Abelina. Elle avait fermé les yeux et son expression déterminée témoignait de son envie de ne faire qu'un avec la musique.

02:00.
Le concert pris fin. En nage, le visage rouge et le maquillage débordant, les filles remercièrent leur public applaudissant à force cris et gestes des mains. Elles sautèrent de la scène et se ruèrent au bar comme quatre vautour se jetteraient sur une carcasse.

Tess: Eh ben! Tu leur en a donné pour leur argent Abe! Je t'avais jamais vu jouer comme ça...tu t'es engueulée avec ta gratte?
Veruca: Mmm nan, moi à mon avis, j'ai reconnu là tous les symptômes typiques de la rage. Ca serait pas à cause de ce beau prince là-bas, et de sa poupée gonflable?! Il te dévorait des yeux...
Abe: Mais non, je...quoi? T'es sûre?

Abelina tourna timidement la tête vers le garçon, un verre à la main, il lui sourit de nouveau en faisant mine de lui porter un toast. La jeune guitariste rosit. De la blonde, pas l'ombre.

Veruca:Aller! Va le voir! T'inquiète pas. Sa copine est aux toilettes. Je monte la garde pour toi si tu veux!
Tess: Ah oui hein. Va donc lui parler de Dave, Peter, John et Ryan...
Veruca: DYLAN!!
Tess: Tsss...

[Terminée] Tess. Screenshot-286
Abe: Bon...je me lance.

Abelina vida le fond de son verre cul sec et après avoir arrangé quelques mèches rebelles, se dirigea d'un pas assuré vers le jeune blond.

Il avait une attitude décontractée tout en restant élégant, c'était sans doute ça, la fameuse "classe" qui faisait tomber toutes les filles. Jusqu'à preuve du contraire, Abe était en était une, et le charme opéra. Ils firent connaissance, assis tous les deux à une table en retrait. Il ne restait qu'une heure avant que le bar ne ferme, ils en profitèrent pour échanger leurs numéros de téléphone. Ce bel éphèbe s'appelait Rémi Grisby. Il avoua en riant que sa famille était célèbre à Riverview pour sa fâcheuse tendance, qui plus est héréditaire, à être disgracieuse. Il s'estimait l'exception qui confirmait la règle. Abe le lui confirma en bredouillant.

Rémi plaisait et savait en jouer. Effleurements des cheveux, légères caresses volontairement involontaires sur les mains, regards enjôleurs, il usa de son stratagème le plus perfide pour faire fondre les dernières défenses d'Abelina, à savoir le mordillement de la lèvre inférieure.

Abe était comme hypnotisée. Et c'est sous les regards appuyés de ses amies qu'elle échangea avec ce jeune homme, son premier baiser. C'était rapide mais l'ambiance et les verres étaient propices à la naissance d'une nouvelle idylle.
Les rencontres dans les bars sont souvent synonymes de relations éphémères, envolées aussi vite qu'elles étaient apparues. Mais pour ces deux-là, l'affaire semblait bien partie.

Abelina et Rémi se fréquentèrent pendant plusieurs mois. Ils étaient dans ce qu'on appelle, la phrase "gnangnan" d'un début de relation. Ils étaient pendus aux lèvres l'un de l'autre, ne faisaient un pas sans se tenir la main, et surtout, ne pouvaient envisager d'exercer une quelconque activité sans la présence de leur moitié.

Malgré toute la bonne volonté des SimStatique à accepter et passer outre la présence de Rémi pendant les répétitions, une tension s'installa.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre IV - De simples pions.

Spoiler :
[Terminée] Tess. Pions
[Terminée] Tess. Screenshot-326
La relation d'Abelina et Rémi prenait de plus en plus de place dans la vie de celle-ci. Avant, la musique était son ultime priorité, elle parlait musique, rêvait musique, vivait musique. A présent, cela ne lui posait aucun problème de ne pas venir à une répétition pour pouvoir passer du temps avec Rémi. C'était simple, elle ne dormait même plus chez elle et ne passait qu'en coup de vent pour prendre quelques affaires, sous les yeux atterrés de Tess.

La batteuse continuait d'habiter là mais souffrait de l'absence prononcée de son amie. Elle songeait de plus en plus à prendre un chez elle, mais repoussait l'échéance jour après jour. Après tout, cela n'était peut-être qu'une période, Abelina allait bien finir par revenir à la maison...par revenir à elle. Mais bientôt, elle du se rendre à l'évidence. Elle et le groupe avaient été reléguées au second plan. Pourtant SimStatique commençait à jouir de son succès...Pour en témoigner, les nombreux journalistes et critiques musicaux qui assistaient à certains de leurs concerts.

Tess pris la décision de louer une chambre à l'année dans un motel du coin. Elle ne voulait pas investir dans un appartement ou même une maison, dans laquelle elle ne serait jamais. La décoration, l'entretien et l'aménagement étaient des tâches bien trop lourdes et bien trop onéreuses sur le long terme.

Son téléphone sonna. C'était Abe. Le coeur de Tess sembla rater une marche dans sa promenade quotidienne.
Elle décrocha.

Tess: Bonjour Abe.
Abe: Salut...Tess. Ecoute, tu peux venir...? Je veux dire, chez Rémi. On a quelque chose à t'annoncer.
Tess: Heu...bah...oui écoute, oui, maintenant?
Abe: S'il te plait.
Tess: J'arrive..dis-moi juste où c'est.

Abe lui donna les instructions nécessaires pour aller la retrouver et Tess se mit en route, appréhendant la visite. Que voulaient-ils lui dire? Il ne lui avait tout de même pas fourré un lézard dans le terrarium ?! Pas déjà?!

Elle arriva enfin devant l'adresse indiquée et coupa le contact, nerveuse.

[Terminée] Tess. Screenshot-327
La gorge serrée, Tess traversa l'allée qui menait au perron de la maison. Elle monta les marches d'un pas lent et tendit le doigt vers la sonnette. Elle n'eut pas le temps d'appuyer que la porte s'ouvrait sur une Abelina souriante malgré un malaise apparent. Abe l'invita à la suivre dans le salon où les attendait Rémi.

Rémi: Salut Tess.

Tess le salua d'un signe de tête et pris place sur le canapé, sans attendre qu'on l'invite à le faire. Elle voulait en finir le plus vite possible et sortir d'ici. Rémi la révulsait, il lui donnait une telle envie de violence verbale et physique qu'elle se sentait capable de tout.

Tess: Bon alors? C'est quoi la bonne nouvelle?
Elle se força à sourire.

Rémi: Bonne je ne sais pas. Du moins pour toi...Voilà. Abby et moi avons décidé de passer à la vitesse supérieure.
Tess: ...C'est à dire?
Rémi: On s'installe ensemble. Abby va vivre ici désormais.
Tess: ...Ah parce que c'était pas déjà le cas?
Rémi: Épargne-nous tes sarcasmes.

Tess fronça les sourcils et tourna les yeux vers Abe, blottie contre son amant. Celle-ci gardait la tête semi-baissée, le regard semblant fixer un point dans le vide. Tess la suppliait intérieurement de prendre la parole, de dire quelque chose, n'importe quoi...

Rémi: Très bien. C'était juste pour t'annoncer ça. Je pense que tu as mieux à faire maintenant.
Tess: Exact. Pas la peine de me raccompagner. Et...tous mes vœux de bonheur.

Elle se leva et sortit du salon, à sa grande surprise, Abe lui emboita le pas en refermant la porte derrière elle.
Tess saisit sa chance et tenta de s'expliquer avec son amie.

[Terminée] Tess. Screenshot-331
Tess: Abe, qu'est-ce qui t'arrive? Depuis que tu as rencontré ce type, tu n'es plus la même.
Abe: Parce que je suis heureuse?
Tess: L'es-tu au moins réellement? Ca m'a tout l'air d'être une façade.
Abe: Ah oui biensur! Tu me connais si bien que tu sais mieux que moi-même ce que je ressens. C'est typiquement toi ça!

Tess eut un mouvement de recul, interloquée. Quelque chose ne tournait définitivement pas rond.

Tess: Abe...? Tu t'entends?
Abe: Oui, et quoi? Tu crois que je t'appartiens? Que j'ai pas le droit de vivre d'autres choses avec d'autres personnes que toi? Peux-tu seulement essayer de comprendre que tu n'es pas la seule dans ma vie?!
Tess: Je n'ai jamais prétendu...
Abe: A d'autres...Je vois bien la façon dont tu nous regarde Rémi et moi! Tu te sens supérieure c'est ça? Il m'avait prévenu que tu n'approuverais pas notre histoire, que tu n'étais qu'une épine dans notre pied.
Tess: Rémi a dit...?!

C'en fut trop, Tess sentait son cœur battre à tout rompre et son corps s'engourdir, une vague d'adrénaline la parcouru et d'un mouvement brusque, elle amorça un geste pour ouvrir la porte du salon, le regard menaçant.
Abelina lui saisit le bras avec une fermeté dont laquelle Tess ne l'aurait jamais crue capable, et lui désigna la sortie de la maison d'un geste autoritaire.

Abe: SORS DE CETTE MAISON!
Son beau visage était déformé par la colère.

Tess chancela, laissa lentement ses doigts glisser de la poignée et son bras retomber le long de son corps. Elle traversa ensuite l'entrée à vive allure et sortit de la demeure en claquant la porte, ce qui fit tomber un cadre à proximité.

[Terminée] Tess. Screenshot-224
La batteuse avait rendez-vous l'après-midi même pour une séance photo exclusive. Il s'agissait de clichés pour une revue musicale d'adolescents qui présentait quelques batteuses féminines plus ou moins populaires.
Malgré son mal-être, Tess fut consciencieuse durant sa séance photo. La photographe lui demanda quelques poses précises qu'elle effectua sans broncher, elle pensait à tout autre chose, autrement dit à Abelina. Elle avait souvent le regard dans le vide, ce qui, étrangement ne déplut pas à l'artiste qui trouvait que "c'était photogénique d'avoir l'air ailleurs". Soit.

Lorsque la séance s'acheva, les deux femmes se dire au revoir et Tess saisit son téléphone pour appeler Veruca. Elle voulait son avis sur la façon dont se comportait Abe en ce moment, pour s'assurer que ce n'était pas elle qui était trop...bizarre. Il fallait que cette douloureuse incompréhension cesse. Tess se sentait comme prisonnière d'elle-même, comme si elle errait dans cette maison qui l'avait vue grandir mais que la disposition de chaque pièce avait changée. En bref, elle était perdue et cherchait une chose quelconque à se raccrocher. A cet instant même, cette chose s'appelait Veruca Hourtet. (Ne lui répétez surtout pas...)

Il s'avéra que Veruca était en ville avec Cheryne, attablée à la terrasse d'un café branché du centre. Se demandant malgré tout ce que les deux jeunes filles avaient pu partager étant donné leur caractère radicalement opposé, elle se mit en chemin, les épaules basses, le dos voûté et la clope au bec.

[Terminée] Tess. Screenshot-382
Tess arriva enfin à destination et trouva ses deux amies tranquillement installées. Elles semblaient avoir succombé à l'appel de la limonade et une serviette de papier à l'effigie du glacier du coin indiquait que ce n'était pas la seule chose pour laquelle elles avaient craqué cette après-midi.

Veruca: Hey Tess. T'as pas l'air d'aller?
Cheryne: Bonjour Tess.
Tess: Salut les filles...Je reviens de chez Rémi, Abe m'a demandé de venir pour m'annoncer qu'ils allaient vivre ensemble.
Veruca: Eh bah, il était temps!
Tess: Tu trouves?...
Veruca: Oui, tu vois le mal partout Tess! Abe a l'air heureuse et c'est tout ce qui devrait t'importer.
Cheryne: Oui, si tu étais une vraie amie pour elle tu la soutiendrais.

Tess haussa les sourcils, décidément, elles s'étaient passé le mot?! Elle faisait nerveusement glisser sa main dans sa chevelure brune en songeant. Après tout...si quatre personnes sont contre une seule, ça veut dire que cette dernière à tort non? Elle soupira.

Tess: ...Ça doit venir de moi...Je sais pas, mais je trouve que ce mec l'éloigne de plus en plus de nous. On dirait qu'il veut la couper du monde extérieur et se l'approprier.
Veruca: Non. Ça c'est ce que tu veux faire toi.
Cheryne: Avec le temps on s'en est rendues compte que tu étais amoureuse d'Abelina.

Tess eut la même expression que si Cheryne venait de lui planter un couteau dans la poitrine. Mais qu'est-ce que c'était que ce délire aujourd'hui?!

[Terminée] Tess. Screenshot-375
Tess: Heu...je vois pas d'où tu sors ça mais il faudrait revoir tes sources.
Cheryne: C'est Abby elle-même qui nous l'a dit.
Veruca: Oui, Rémi l'avait deviné au premier coup d'œil que tu la voulais pour plus qu'une amitié.
Tess: Hein? C'est Rémi qui a convaincu Abe de ça?!
Veruca: Pas besoin de la convaincre, c'était évident.
Tess: J'en ai trop entendu. Tout le monde est devenu taré ici...

Elle saisit le paquet de clope qu'elle avait posé sur la table d'un geste rageur et couru presque jusqu'à sa voiture, encore plus hors d'elle et désorientée qu'elle ne l'était avant de les rejoindre.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre V - En perdition.

Spoiler :
[Terminée] Tess. Chapitre5
[Terminée] Tess. Screenshot-345
Pendant ce temps, Abe avait rejoint Rémi dans le salon après sa dispute avec Tess. Elle l'avait trouvé très détendu, même l'air enjoué. Elle mis ça sur le compte de leur emménagement commun et s'assit près de lui.

Abe: Je crois que j'y suis allée trop fort avec elle.
Rémi: Détrompe-toi, elle avait besoin qu'on lui remette les pendules à l'heure. Cette fille est malade, tu dois la fuir comme la peste.
Abe: Non...Tess est quelqu'un de bien, cependant elle a vécu des choses difficiles...
Rémi: Arrête chérie. Tu peux pas excuser les torts de cette cinglée, simplement parce qu'elle a vécu "des choses difficiles".
Abe: Elle n'est pas cinglée...
Rémi: Ah non? Et ce sous-vêtement à toi que j'ai retrouvé sous son oreiller, quand je suis venu passer le week-end chez toi en son absence? Tu sais, cette petite culotte couleur prune? C'est pas être totalement barge de cacher la culotte de sa colocataire sous son propre oreiller?!
Abe: Tu as raison...Pardonne moi, l'affection que je lui porte m'aveugle toujours...Heureusement que tu es là. Je ne sais pas de quoi elle aurait été capable à mon encontre si je ne t'avais pas rencontré avant...
Rémi: Je ne veux que ton bonheur. Viens là que je t'embrasse.

Le jeune homme se leva et tendit les mains à sa compagne. Elle les lui saisit et se blottit contre lui dans une tendre étreinte.

Rémi: Je vais préparer le diner. Mais il manquera des œufs pour le dessert. Tu veux bien aller en vitesse à l'épicerie? Elle doit encore être ouverte mais dépêche toi. Oh, et reprend du lait aussi, on en a jamais de trop.
Abe: Biensur. Laisse-moi prendre mon sac.

Abelina monta dans la chambre de Rémi et récupéra son sac à main accroché sur le dossier d'une chaise. Elle redescendit et sortit de la maison sans enfiler de veste, il faisait très doux dehors.

[Terminée] Tess. Screenshot-358
Abelina n'avait pas le permis. C'est donc à pied qu'elle du se rendre sur la place centrale de Riverview, là où se trouvait la seule épicerie encore ouverte à cette heure-ci. Il n'était pas si tard, aux alentours de vingt heures, mais il faisait très sombre et les rues étaient quasi-désertes. Après tout, on était en plein milieu de la semaine et les habitants ne mettaient un pied dehors qu'à partir du vendredi soir.

Elle percevait au loin le bruit de familles entrain de dîner, dans les étages des bâtiments qu'elle longeait, et souriait intérieurement en pensant à son propre repas du soir. Affamée, elle pressa un peu le pas pour atteindre plus rapidement les commerces.

Abe ne se rendit pas compte que derrière elle, à pas feutrés, un étrange individu à casquette accélérait aussi l'allure.
Elle ne se sentait pas observée ni suivie, et n'avait aucune raison d'être méfiante car ce raccourci qui reliait la maison de Rémi aux rues commerçantes de Riverview n'était connu que par les habitants du quartier.

Il ne lui restait plus qu'une rue piétonne à traverser et elle atteindrait son but. Elle projetait d'acheter aussi un paquet de friandises, des Simgibus qu'elle aimait par dessus tout. Surtout les noirs!

Bientôt, la place se dessina dans son champs de vision...

[Terminée] Tess. Screenshot-360
Tess sortait de l'épicerie en tenant dans sa main gauche un paquet de cigarette neuf ainsi que ses clefs de voiture. Elle progressait à vive allure pour rejoindre son véhicule lorsqu'elle s'immobilisa. Elle venait d'apercevoir Abelina et ne savait pas quel comportement adopter. Devait-elle l'ignorer? Non, elle ne pouvait définitivement pas...c'était Abe. Comment les choses avaient-elles pu en arriver là? Elle maudissait Rémi intérieurement, se demandant comment elle pourrait se dédouaner auprès de ses amies et leur faire enfin saisir que le fautif, c'était lui et lui seul.

Tess rentra la tête dans les épaules et la baissa à demi, Abe ne l'avait pas vue et c'était mieux ainsi. Plus qu'une dizaine de mètres et elle atteignait le trottoir contre lequel était garée sa voiture. Mais une chose inhabituelle attira son attention.

[Terminée] Tess. Screenshot-362
Abelina était chaussée d'escarpins à talons, certes coquets mais peu pratiques lorsqu'il s'agissait d'emprunter des raccourcis. Bien qu'elle soit en plein centre-ville et que les espaces verts soient entretenus, il arrivait qu'une racine soit la cause de bien des chutes. Elle trébucha, ressenti aussitôt une douleur lancinante à sa cheville gauche et se rattrapa en plaquant la main contre le tronc de l'arbre responsable. Abe jura à voix basse.
"Ah p..... ! "
Et tandis qu'elle se massait ainsi la cheville, elle entendit un bruit derrière elle...

[Terminée] Tess. Screenshot-363
L'espace d'un instant, des milliers de pensées valsèrent dans sa tête. C'était un ballet absurde d'idées pas toujours rationnelles mais qui définissaient sa vie. Tout y passa.

Son enfance heureuse dans un cottage paisible de Riverview, ses années de lycée où elle ne jouissait pas d'une popularité énorme mais où elle avait appris à jouer de la guitare après les cours, son emménagement dans sa petite maison après plusieurs années d'économies et un petit coup de pouce de ses parents, ses auditions ratées...Tess...sa rencontre avec Tess. Tess qui souriait. Qui riait. Leur soirée à Bridgeport avec les filles...cette fameuse soirée au thème "Sous les tropiques"....Elle avait été la plus belle de sa vie.

Mais aussi plus récemment...Tess silencieuse. Tess contrariée. Tess en colère...

Les larmes lui montèrent aux yeux instantanément, elle avait l'impression qu'un fardeau de plusieurs tonnes s'était installé sur ses frêles épaules, et malgré ce sentiment de peur viscérale qui l'avertissait que quelque chose de grave allait se produire, la dernière pensée qui lui vint fut...qu'elle n'avait aucun sous-vêtement couleur prune...
[Terminée] Tess. Screenshot-365
...puis tout devint noir.

[Terminée] Tess. Screenshot-393
Le sang de Tess ne fit qu'un tour lorsqu'elle vit son amie s'effondrer au sol. Elle lâcha ce qu'elle avait dans les mains et se rua en direction du petit passage étroit dans lequel se déroulait l'action.

L'homme était accroupi auprès d'Abe, il prenait son pouls. Elle était vivante, juste inconsciente. Il l'avait frappée au dessus de la nuque d'un violent coup du tranchant de la main. Il releva la tête juste à temps pour voir Tess courir vers lui et esquissa un geste pour prendre la fuite.

Dehors, le temps suivait son cours. On pouvait toujours entendre le tintement des couverts de ceux qui dînaient, des voitures passer ainsi que les aboiements d'un chien qui, sans doute, avait perçu cette agression et en était excité.
[Terminée] Tess. Screenshot-367
Tess s'affola lorsqu'elle remarqua que l'homme tentait de s'échapper. Elle piqua un sprint et se jeta sur lui, le plaquant à terre alors qu'il venait de tourner au coin de la ruelle.

L'agresseur tomba et son coude droit racla contre le mur du bâtiment qu'il longeait, l'écorchant. Il grimaça de douleur mais ce n'était rien comparé à ce qui l'attendait. Tess passa au dessus de lui et le maintînt au sol, une main agrippant au niveau du col de son sweat, l'autre, poing clos, prête à frapper.

L'homme se débattait maladroitement, ses yeux regardant à droite puis à gauche. Il voulait absolument faucher compagnie à cette héroïne inattendue mais n'en voyait pour l'instant, pas l'occasion.

Rouge de fureur et d'avoir couru, Tess tentait de garder son sang froid.
[Terminée] Tess. Screenshot-366
Elle s'écria:
"Qu'est-ce que tu lui veux?!"

L'homme ne répondit rien et détourna la tête, elle ne voyait pas son visage à cause de la casquette couplée à l'obscurité de la ruelle, et n'osait la lui ôter elle-même de peur de relâcher son étreinte et qu'il parvienne à s'enfuir. De même, elle souhaitait garder son poing bien en vue afin de le dissuader d'essayer.

"Tu la suivais?! Mais tu vas répondre, qu'est-ce que tu lui voulais espèce de sale petit rat puant!"

Tess n'obtint toujours aucune réponse. Il semblait tellement incongru qu'on veuille s'en prendre à quelqu'un d'aussi doux et innocent qu'Abelina...

[Terminée] Tess. Screenshot-368
...Abelina! Elle écarquilla les yeux et son inquiétude pour son amie eut raison de sa vigilance. Elle desserra un peu la poigne. L'homme n'hésita pas une seconde et saisit sa chance. D'un habile jeu de jambe il fit basculer Tess par terre, lui rendant la monnaie de sa pièce. De là, il profita de sa désorientation pour lui infliger des coups de pied au visage, par pure méchanceté, et se relever pour s'enfuir à toutes jambes.

Tess renonça à le poursuivre et rampa jusqu'à Abe, toujours sans connaissance sur l'herbe sèche et tiède. Elle tendit les mains vers elle et lui caressa le visage, l'adrénaline retombait enfin, ne laissant plus que la panique.

Tremblante, elle chercha des yeux le sac à main d'Abe, tombé un peu plus loin. Elle força sur ses bras pour se mettre à quatre pattes, et avança vers lui. Lorsqu'elle l'ouvrit, elle eût confirmation pour ceux qui en douteraient encore, qu'Abe était belle et bien une fille...Un vrai chaos régnait à l'intérieur. Elle retourna le sac et en fit tomber le contenu sur le sol. A tâton, elle tenta de mettre la main sur son téléphone.

Une fois qu'elle l'eût trouvé, elle en ouvrit le clapet et manqua de le lâcher lorsque l'appareil se mit à sonner, d'une petite mélodie gaie et enjouée qui ressemblait beaucoup à ce slogan pour une publicité de bonbons bien connus.

REMI. S'affichait sur l'écran d'entrée d'appel. Tess hésita. Les sourcils froncés, elle déclina l'appel, puis composa le numéro des secours.

[Terminée] Tess. Screenshot-369
Une heure plus tard, Abe était installée sur un lit du centre hospitalier de Riverview. Tess quant à elle, somnolait à ses côtés, une cigarette éteinte à la main. Il était évident qu'il n'était pas autorisé de fumer ici, mais elle était si nerveuse qu'il lui fallait quelque chose pour s'occuper les doigts et avait donc pallié à se problème en ne l'allumant pas.

Les secours étaient arrivés quelques minutes après son appel, c'était l'avantage des petites communes. Ils lui avaient posé les questions d'usage concernant Abelina, comme son âge, son nom de famille, si elle souffrait d'allergies quelconque, si elle était cardiaque...Tess ne pu répondre qu'à certaines d'entre elles, et leur communiqua à contrecœur les coordonnées de Rémi, lorsqu'ils demandèrent si il y avait quelqu'un à contacter en cas d'urgence.

Abe souffrait d'un traumatisme crânien léger, sans fracture associée. Une commotion cérébrale, due au coup qu'elle avait reçu et qui l'avait assommée. Ce n'était pas grave en soi, elle se réveillerait dans plusieurs minutes, voire heures, mais risquait sur le court terme un syndrome post-commotionnel à savoir vertiges, perte de l'équilibre, insomnies...

Tess avait écouté le médecin en charge d'Abelina sans l'interrompre, ni lui poser de question. Elle tenait juste à rester auprès de son amie jusqu'à ce que cette dernière se réveille.

Mais ses plans furent contrariés par l'arrivée de Rémi, le regard embué, les yeux rouges...

[Terminée] Tess. Screenshot-370
Rémi: Qu'est-ce que tu fais là?
Tess: J'étais là quand...quand ça s'est produit.

Le jeune homme s'avança vers sa compagne et lui pris la main, sans néanmoins quitter Tess des yeux. Il se mouvait comme un fauve entrain de chasser, et ça mettait la batteuse mal à l'aise, ceci ajouté à leur discussion de l'après-midi même. Tess jeta un coup d'œil à la pendule accrochée au dessus de la porte et haussa les sourcils, ne pouvant cacher son étonnement au fait que le petit-ami d'Abelina ait mis tant de temps à arriver à son chevet.

Comme s'il avait lu dans ses pensées, Rémi lacha:
"Il y avait du monde sur la route."

Tess n'avait aucune envie de rester dans la même pièce que Rémi et décida de prendre l'air, en allant se chercher un café à l'étage inférieur. A sa grande surprise, lorsqu'elle prévint qu'elle allait à la machine à boissons chaudes, Rémi la suivit en déclarant que ça ne lui ferait pas de mal non plus.

Ils s'engouffrèrent dans l'ascenseur...

[Terminée] Tess. Screenshot-373
...et aussitôt, Rémi la saisit par les épaules et la plaqua contre une paroi. Un muscle près de sa mâchoire était crispé, dans ses yeux dansait une lueur malveillante et une perfidie sans égale. Il pris une voix de fille ridiculement haut perchée.

"Qu'est-ce que vous lui voulez? Espèce de sale rat puant!"

Tess blêmit et se figea. Les yeux écarquillés, il lui semblait que le monde s'écroulait sous ses pieds. Sa gorge était sèche, son estomac noué. Rémi lui flanqua une gifle et la saisit par les cheveux. Il était tout contre elle, la poitrine de la batteuse était plaquée contre le torse du jeune homme. C'était malsain. Et ce le fut encore plus lorsqu'il se pencha à son oreille.

"Qu'est-ce qu'elle va dire...pauvre Abelina. Quand elle saura que celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie l'a agressée..."
Tess: Je n'ai pas...
Rémi: Tcht tcht. Tu as eus un coup de folie...ta jalousie t'a poussée à la suivre ce soir là...et tu n'as pas pu te contenir. Si elle ne pouvait être à toi, elle ne devait être à personne.
Tess: Tu n'es qu'un...
Rémi: Un quoi? Moi je suis un héros. Inquiet, je me serais mis à sa recherche et t'aurais mis en fuite alors que tu t'apprêtais à lui faire encore plus de mal que tu n'en as déjà fait...

Il resserra sa poigne sur la chevelure de Tess qui étouffa un petit cri de douleur. Rémi passa la pointe de sa langue sur l'oreille de la jeune fille, son souffle lui caressait le visage. C'était insoutenable.

Rémi: Elle sera dévastée...Le mieux pour tout le monde serait que tu disparaisses. Abelina ne voudra plus jamais entendre parler de toi. Pars. Pars ou la prochaine fois, elle risque de ne pas se réveiller.

Lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, Rémi était tranquillement posté près d'elles, décontracté. Tess, toujours plaquée contre le mur, choquée. Elle avait l'impression que ses pieds étaient cloués au sol. Lorsqu'enfin elle trouva la force de bouger, ce fut pour fuir sans se retourner cet hôpital et cet homme de malheur.

[Terminée] Tess. Screenshot-357
Elle courut et courut sans s'arrêter, pendant de longues minutes. Lorsqu'elle s'arrêta enfin, elle était dans une rue qu'elle ne connaissait pas. Son corps lui faisait mal. Les coups de pied qu'elle avait reçu lui avaient fracturé le nez et lorsque Rémi l'avait giflée, il portait une chevalière qui lui avait entaillée la joue. Mais plus encore, c'était son âme qui hurlait.

Tout s'accélérait trop vite. Ils étaient encore, hier, si paisibles...C'est alors que pour la première fois depuis bien longtemps, Tess craqua. Elle fondit en larmes. Elle ne savait plus quoi faire, vers qui se tourner. Ses amies l'avaient abandonnée. Abe aussi. Quant à Rémi...Rémi, elle en était sûre à présent, était un détraqué. Cela n'avait rien à voir avec l'aversion qu'elle ressentait pour lui, non, c'était beaucoup plus grave. Mais Abelina avait fait son choix, le choix de ne pas voir...de ne pas savoir...

Tess se laissa tomber par terre, anéantie. Dans ses sanglots, elle fut prise de hoquets frénétiques, ne parvenant pas à se calmer...tout ses rêves s'envolèrent définitivement ce soir-là. SimStatique, les filles, sa vie, son bonheur...Abe.

[Terminée] Tess. Screenshot-274
Pendant ce temps-là, à l'hôpital Rémi était remonté auprès d'Abelina, café en main. Il lui tenait les doigts, assis à l'endroit même où Tess somnolait il y a de ça encore quelques minutes. Il la regardait tendrement entre deux gorgées de café, et lorsqu'il vit ses cils remuer, son visage s'éclaira. Il posa son gobelet chaud sur la table de chevet et s'agenouilla au pied du lit de sa dulcinée.

Abelina tenta de se redresser mais il l'en empêcha. Elle était trop faible pour faire le moindre effort, elle devait se ménager.

Abe: Ma tête...elle est énorme...n'est-ce pas? Je suis affreuse, n'est-ce pas?

Rémi sourit avec indulgence et balaya du revers de la main, quelques mèches égarées sur le front de sa belle. Puis il déposa un baiser sur ses paupières qu'elle avait fermé un instant.

Rémi: Non, tu es très jolie, ne t'inquiète pas.
Abe: Qu'est-ce qui s'est passé? J'allais à l'épicerie quand...
Rémi: Abby...je ne sais pas comment te dire ça.

Abelina tourna la tête vers Rémi, inquiète. Il avait soudain pris une expression grave qu'elle ne lui connaissait pas, et redoutait ce qu'il allait lui annoncer. Elle attendit en retenant sa respiration.

Rémi: Tu as été agressée...mais la personne voulait apparemment, juste te faire peur. Rien n'a été volé, on a retrouvé ton sac à main et son contenu, ils sont là, sur la table.
Abe: Mais...qui...qui aurait pu?
Rémi: Tu ne le devines pas?

Il ancra son regard droit dans celui d'Abe, qui le soutint quelques secondes avant de le détourner. Ça n'était pas possible...Elle cacha son visage livide de sa main afin de masquer les larmes qui affluaient et dévalaient maintenant ses joues.

Rémi: J'ai donné le signalement de Tess à la police. Soit ils la retrouveront bientôt et tu n'auras plus jamais à te soucier de cette hystérique, soit elle aura fait le bon choix et quitté la ville sans trainer.

Abelina pleurait tant qu'elle ne remarqua pas que sur les lèvres de Rémi s'était dessiné un petit sourire. Il jubilait en pensant...

[Terminée] Tess. Screenshot-356
...à quel point Tess devait se sentir seule.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre VI - Solitude.

Spoiler :
[Terminée] Tess. Solitude

[Terminée] Tess. Screenshot-42
La nuit avait été rude pour Tess. Elle était rentrée en trainant les pieds jusqu'à sa petite chambre de motel impersonnelle. Elle gardait constamment la tête baissée, la cachant au mieux derrière ses longues mèches brunes. Elle ne voulait répondre aux questions étonnées des passants sur ce qui avait pu lui arriver, et ne souhaitait pour rien au monde affronter leurs regards inquisiteurs.

Refermant la porte derrière elle, Tess se dirigea vers la salle de bain et se pencha au dessus du petit évier. Elle fit couler de l'eau froide sur ses mains dont elle se servit ensuite pour débarbouiller son visage encore douloureux. Elle grimaçait à chaque geste, et lorsqu'elle se redressa, elle osa jeter un coup d'oeil dans le petit miroir qui lui faisait face. Elle y rencontra sa détresse et son chagrin. Piètres alliés en cet instant.

Soupirant, elle alla se glisser sous les couvertures du lit et enfouit sa tête dans les oreillers qu'elle mordit. Elle ne réussit pas à dormir et passa la nuit à cogiter, peser le pour et le contre, et finalement, au petit matin, lorsque le soleil commençait tout juste à se lever, elle quitta le motel, trainant derrière elle une valise noire.

Ce fut sans doute la décision la plus dure qu'elle ait jamais eue à prendre, mais elle ne voulait faire courir aucun danger à Abelina, en restant à Riverview et en tenant tête à Rémi.

Tess battait en retraite.

[Terminée] Tess. Screenshot-407
Abelina quant-à-elle, avait été autorisée à sortir de l'hopital. Grand bien lui en fasse car elle commençait à etouffer dans cette petite chambre d'un blanc immaculé.

Les révélations de Rémi l'avaient bouleversé, elle n'aurait jamais cru que Tess cachait un côté si sombre...Elle était la reine des manipulatrices et une hypocrite sans nom.

Au petit matin, Abe quitta le domicile de Rémi alors que lui dormait encore, et décida d'aller s'expliquer directement avec Tess. L'adresse du motel de cette dernière lui avait été communiquée par Veruca, avec qui Tess, au fil du temps, avait lié une amitié plus ou moins solide...

Lorsqu'elle arriva sur place, Abelina leva les yeux. C'était un batiment de taille moyenne, en briques rouges et aux fenêtres coloniales.
Elle hésita un instant en parcourant des yeux les murs extérieurs de la batisse. Avait-elle vraiment envie de faire face à Tess? Cette dernière ne tenterait-elle pas de lui faire un autre coup bas? De l'agresser encore?
Mais il fallait qu'elle en finisse...Elle ne pouvait vivre avec la peur au ventre d'être de nouveau attaquée par son ancienne amie...Prenant une grande inspiration, elle poussa la porte du motel et se dirigea directement vers l'escalier. La chambre numéro sept, avait dit Veruca.

Deux minutes après, Abe frappait résolument à la porte. Pas de réponse. Elle attendit et réessaya sans plus de succès. En désespoir de cause, elle posa la main sur la poignée et tourna. Un petit "clic" et la porte s'ouvrit doucement. Elle n'était donc pas vérouillée?

[Terminée] Tess. Screenshot-44
Abe poussa précautionneusement la porte et entra dans la pièce. C'était une chambre spartiate comprenant le strict necessaire pour passer un séjour plus ou moins confortable. Un lit, un miroir, des rideaux à la fenêtre pour faire bonne mesure et une porte menant à une petite salle de bain.
Elle referma derrière elle et remarqua à cet instant que la seule façon d'entraver la porte était une chainette de bronze.

Abe: Tess?

Elle eut l'impression que sa voix résonnait dans la pièce, mais n'obtint pas de réponse. Peut-être Tess était-elle sortie? Rentrerait-elle soudainement et se fâcherait de la trouver ici? Abelina ne voulut pas s'attarder plus longtemps mais pris la peine d'observer un peu les lieux.

Elle n'avait connu que la Tess vivant avec elle, une Tess ordonnée qui avait inondé ses étagères de bibelots plus ou moins extravagants et inutiles.
Mais elle ne connaissait pas, la Tess profonde, la Tess qui vivait seule. Finalement, on peut dire qu'elle ne la connaissait plus.
Le lit était fait et les rideaux un peu tirés, elle mit ça sur le compte du soleil un peu trop éclatant qui baignait Riverview ces derniers jours.
La salle de bain était propre, il n'y avait aucun produit de beauté, ce qui piqua son attention. Tess était partie?

Tandis qu'elle se dirigeait vers la sortie, déçue et pourtant rassurée de ne pas avoir croisé la grande brune, son regard accrocha un détail auquel elle n'avait prêté aucune attention jusqu'alors.
Entre le miroir et la fenêtre se trouvait accroché au mur, un petit cadre photo. C'était le seul objet pouvant témoigner de la présence de Tess, à un moment ou à un autre, dans cette pièce. Abe s'approcha et senti son coeur se serrer un peu.

Sur l'image, elle souriait à une Tess fatiguée et l'air absente. Elle se demanda si la batteuse avait déjà entrepris ses sombres desseins lorsque cet instant avait été immortalisé.

Inutile de rester plus longtemps, pensa-t-elle. Elle quitta la chambre, descendit l'escalier et sorti de l'hotel.

[Terminée] Tess. Screenshot-408
L'air frais de l'extérieur lui fit un bien fou. Elle eut l'impression de revivre après être sortie de cette chambre dont le parfum lui évoquait la petite soeur disparue qu'elle n'avait jamais eue. Abelina s'assit sur un banc devant le motel et pris sa tête dans ses mains.

Ses pensées s'embrouillaient dans son esprit. Tout allait si bien avant...Elle n'avait jamais été si heureuse. Tout avait basculé lors de l'arrivée de Rémi dans sa vie...Abe du se rendre à l'évidence: il avait raison. Tess était jalouse de sa relation.

Cependant, elle ne l'aurait jamais crue capable de telles atrocités.

Tess lui était toujours apparue comme une fille tellement forte, à l'effigie des vierges guerrières que l'on trouve dans les contes mythologiques. Elle ne s'était jamais sentie aussi en sécurité que depuis qu'elle lui avait ouvert sa porte...et son coeur. Penser à présent que Tess était une menace à son bonheur lui retournait l'estomac. Mais telle était la dure réalité. Elle devait s'y faire.

[Terminée] Tess. Screenshot-4028
Elle avait passé toute la nuit à tenter de mettre un mot sur le traumatisme qu'elle avait subit. Elle n'en avait pas trouvé de meilleur que "trahison".

Tandis que Rémi travaillait, Abe passait son temps dans le salon, prostrée sur le divan, à ressasser et brasser des idées noires. Puis, elle avait décidé de se battre contre cette catatonie qui l'envahissait. Elle devait affronter ses peurs, elle devait affronter Tess. Mais ses souvenirs se brouillaient petit à petit à son sujet.

Avait-elle les yeux marrons ou verts? Ses pommettes lorsqu'elle souriait, étaient-elles saillantes? Elle ne se souvenait pas de ces petites choses auxquelles elle accordait tant d'importance auparavant. Paradoxalement paniquée à l'idée de commencer à oublier Tess, elle couru dans la pièce qui lui était réservée.

Rémi avait un petit bureau dans lequel elle n'avait pas le droit d'entrer. Il est toujours bon pour un couple de garder un petit jardin secret, aussi, quand son compagnon se détendait dans sa pièce privée, elle rejoignait la sienne: une salle minuscule mais très lumineuse dans laquelle se trouvait un simple chevalet ainsi que quelques babioles décoratives.

Saisissant un pinceau, elle ferma les yeux un instant, et ses mains commençèrent à s'agiter. La peinture prenait peu à peu possession de la toile, au clair de lune, tandis qu'elle traçait les contours de ce qui allait être un portrait de Tess, telle qu'elle s'en souvenait...Elle ne voulait pas oublier...

[Terminée] Tess. Screenshot-404
Pendant qu'Abelina se posait toutes sortes de questions existentielles au motel, Rémi lui, s'était levé. Il avait parcouru les couloirs de sa petite maison, ses pieds nus évoluant silencieusement sur le plancher, à la recherche de sa bien-aimée. Il commençait à s'inquiéter de son absence impromptue quand il atteignit la cuisine et aperçu
un mémo aimanté sur le réfrigérateur.

"Chéri,
Je suis sortie faire les soldes avec Charyne, il y a moins de monde le matin.
Je serai de retour pour le déjeuner.
Bisous d'amour !"


Rémi haussa les sourcils. Ce n'était pas dans les habitudes d'Abelina d'aller faire du shopping. Elle se contentait de porter les mêmes vêtements depuis son adolescence et de jeter les plus usés.
Il faisait confiance à Abelina mais ne pouvait s'empecher de douter de cette excuse pour déserter la maison. Il pris le parti d'appeler Charyne et de lui proposer de venir les chercher à la sortie des magasins afin de les inviter toutes les deux à déjeuner. Ses soupçons se confirmèrent lorsque la clavieriste, endormie, lui répondit qu'elle n'était pas avec Abe et qu'elle n'avaient jamais eu le projet de sortir ensemble.

Il raccrocha sans même prendre le temps de la remercier et croisa les bras, inspirant profondément pour tenter d'apaiser la vague de colère qui grondait dans son ventre. Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre sa chambre pour s'habiller, son regard se posa sur la porte de la pièce réservée à Abe...

Après tout elle n'était pas là. Et si elle n'avait vraiment rien à cacher, elle ne s'offusquerait pas d'une intrusion dont après tout, elle ne saurait jamais rien.

Il eut l'impression qu'un poing s'était encastré dans son estomac et lui avait coupé le souffle tandis qu'il découvrait les toiles qu'Abe avait peintes.

Il y avait deux portraits plus ou moins fidèles à l'originale, Rémi ne put s'empecher de constater que même dessinée, Tess dégageait cette petite chose qui ne laissait personne indifférent.

Pas même lui...

[Terminée] Tess. Screenshot-405
Tandis que Rémi était comme hypnotisé par cette vision d'une Tess artistiquement terne mais également si éclatante, des souvenirs longtemps enfouis au plus profond de lui-même, des souvenirs qu'il considérait comme douloureux et peu glorieux, refirent surface...

[Terminée] Tess. Tessremi2
Dix ans auparavant.

Rémi n'était qu'un avorton blondinet aux chemises démodées. Il vivait seul avec sa mère, son père étant incarcéré pour diverses escroqueries qui avaient ruiné la vie de plusieurs dizaines de personnes.
Au collège il était étrangement connu pour son impopularité. Ceux qui étaient considérés comme "cools", les footballeurs, les gravures de mode et même certains matheux passaient leur temps à le rabrouer et l'humilier.

Combien de fois était-il rentré chez lui à l'heure du déjeuner pour laver le yaourt qu'on s'était permis de lui écraser dans les cheveux? Combien de fois sa mère avait-elle du repriser ses pantalons et ses chemises abimés lors de vaines bagarres pour tenter de "défendre" son honneur? Il ne les comptait plus.

Mais dans cet enfer scolaire brillait une lueur aux cheveux bruns et aux tendances asociales. Comme lui, elle ne serait sûrement jamais la reine du bal de promo, ne récolterait qu'une ou deux signatures sur son album de fin d'année, et ne prendrait pas la peine de se rendre aux réunions d'anciens élèves qu'on organiserait des années plus tard pour s'extasier ou se moquer de ce que seront devenus les autres.

Malgré le calvaire qu'il vivait, c'est avec le sourire qu'il se levait le matin et qu'il allait en cours. Il lui suffisait de l'apercevoir dans les couloirs pour passer une agréable journée qu'aucun mauvais traitement ne pouvait entâcher.

Il n'osait cependant pas l'aborder...Les jours passèrent et bientôt vint leur dernier jour de classe avant de passer au lycée. Sa mère lui avait appris qu'il irait vivre chez ses grands-parent maternels à Sunset Valley, le temps que leur situation financière s'améliore. C'était sa dernière chance.

Il lui fixa un rendez-vous qu'elle accepta, plus par curiosité que par envie. Rémi déclara alors sa flamme à la jeune écolière. Il n'y avait pas suffisamment de superlatifs pour la décrire, et il pris dix minutes à lui jurer un amour éternel.

[Terminée] Tess. Tessremi
La jeune fille l'écouta d'abord sans mot dire, amusée. Elle le détailla de haut en bas, son regard s'attardant sur son pantalon beige à pinces, sa chemise rentrée dedans et sa ceinture élimée. Comme toutes les filles de Riverview, son avis tomba, tranchant comme un couperet. C'était un plouc.

Elle commis alors l'ultime affront. Elle bailla ostensiblement.
Jeune fille: ...Tu as fini? Ok, bon bah j'y vais. Bonne chance pour...tous tes trucs.

La lumière de sa jeune vie tourna alors les talons et disparu dans les ténèbres du crépuscule. Quant à Rémi, il resta les bras ballants, tel l'idiot du village qu'il était, en fixant l'endroit où elle s'était tenue devant lui.

Une rage indicible brulait en lui, ses poings se serrèrent si fort que ses jointures blanchirent et c'est à cet instant qu'intérieurement, il promit qu'un jour, il rendrait la monnaie de sa pièce à cette petite ingrate, qu'il briserait ses rêves et lui volerait tout ce qu'elle chérirait alors.

Il la haïssait tellement...

[Terminée] Tess. Screenshot-406
...et pourtant l'aimait sans compter.

...
..
.

[Terminée] Tess. Screenshot-4540f4[Terminée] Tess. Screenshot-455
La nuit était tombée sur cette partie du monde. Tess venait d'arriver à Bridgeport après plusieurs heures de train. Elle avait voulu partir au plus tôt de sa ville natale et avait alors voyagé dans un train de campagne aux sièges durs et plus qu'inconfortables. Alors qu'un train plus moderne aurait pu la conduire en deux heures maximum, elle en avait mis sept, calée dans un compartiment que personne osa partager avec elle tant elle avait l'air mal en point.

Courbaturée, elle avait quitté la gare centrale et pris le métro, trainant sa lourde valise derrière elle. Durant le trajet, elle avait passé quelques coups de fils afin de trouver un endroit où dormir, le temps qu'elle fasse de plus amples projets quant à cette nouvelle vie qui s'offrait à elle. Un ami d'enfance s'était aimablement proposé de l'héberger, moyennant quoi, elle devrait citer son nom et le faire apparaitre comme beaucoup plus cool qu'il ne l'était, lors de la prochaine interview qu'elle donnerait. Tess le lui promis en riant, non sans lui avoir précisé qu'à son avis, cette occasion ne se représenterait pas de si tôt.

[Terminée] Tess. Screenshot-458
Mais après tout, qui pouvait se targuer alors de connaitre à l'avance leur destin à tous?

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre VII - Visions.

Spoiler :
[Terminée] Tess. Visionslol
[Terminée] Tess. Screenshot-118
L'obscurité du soir commençait peu à peu à reprendre ses droits dans les rues de Riverview, et les familles s'apprêtaient à passer à table.
Les mères aux fourneaux peaufinaient leur plat avec quelque assaisonnement tandis que leurs époux larvaient devant la télévision et leurs enfants finissaient leurs devoirs.
Quotidien, quotidien béni...Abelina y goûtait également. Affairée dans la cuisine, elle tentait de gagner le plus de temps possible avant le retour de Rémi.
Pour lui faire plaisir et se faire pardonner ses récentes incartades, elle avait décidé de lui préparer son met favori: du gratin savoyard, et mettait tout son coeur à l'ouvrage.

Il n'allait pas tarder à rentrer, aussi, une petite crampe à l'estomac, Abe jettait des regards nerveux à la pendule suspendue au dessus du plan de travail.
Pourquoi était-elle si fébrile? Ce n'était que Rémi. Rémi dont elle partageait la vie depuis plus d'un an déjà. Ce que le temps filait...

Un léger cliquetis suivi d'un bruit de voiture plus important que tous les précédents lui indiquèrent que la porte d'entrée venait de s'ouvrir. Il était là!
Abelina n'avait pas tout à fait fini de cuisiner -il manquait quelques minutes de cuisson- aussi ne prit-elle pas la peine d'aller accueillir son compagnon et se concentra pour ne pas brûler le gratin. Ce serait le comble!

[Terminée] Tess. Screenshot-99

Lorsqu'enfin la minuterie se mit à sonner et qu'Abe eut sorti le plat et refermé la porte du four, elle se tourna vers Rémi qui venait d'entrer dans la cuisine, et lui envoya un baiser de la main. Elle ne le toucherait véritablement qu'après avoir essuyé ses doigts graisseux.
Elle s'attendait à voir ne serait-ce qu'un petit sourire illuminer sa jolie bouche mais sa réaction fut toute autre...

[Terminée] Tess. Screenshot-111cd5
[Terminée] Tess. Screenshot-1208cf[Terminée] Tess. Screenshot-1173a2[Terminée] Tess. Screenshot-121eb6[Terminée] Tess. Screenshot-11155d

Rémi, manteau toujours sur les épaules, la fixait, l'oeil hagard, les lèvres légèrement entrouvertes. Il la dévisagea sans mot dire durant quelques secondes puis ferma les yeux, comme pour chasser une vision nauséabonde de son esprit. Abelina se demandait si elle n'avait pas
quelque chose sur le visage alors qu'enfin, il esquissait un sourire et allait déposer un tendre baiser sur sa joue.

[Terminée] Tess. Screenshot-139

Le repas se déroula on ne peut mieux. Le couple se fit de la jambe tout du long en se regardant droit dans les yeux. Ils roucoulaient encore après tout ce temps!
Tout ce temps...Oui, ils en avaient parlé de tout ce temps passé ensemble. Et s'étaient accordé sur le fait qu'ils s'aimaient et se désiraient comme au premier jour.
L'heure était venue. Rémi fit sa demande et Abe l'accepta sans préambule ni autre forme de procès que ce soit.

Au crépuscule de la soirée succédèrent les ténèbres de la nuit, qui se déployèrent tel un voile apaisant sur la ville. Les assiettes sales étaient dans les éviers, ou pour les plus soigneuses, dans l'égouttoir tandis que les mères au foyer finissaient leur brin de ménage post-dîner. Leurs époux eux, larvaient toujours devant la télévision et leurs enfants s'apprêtaient
à se mettre au lit et à les attendre pour recevoir leur baiser au goût de "fais de beaux rêves."

Pour certains couples, passée une certaine heure, l'ambiance à la maison change petit à petit. D'une atmosphère indifférente se limitant aux "amabanalités" d'usage et aux plaisanteries qui tombent à plat, on passe aux effleurements, aux mots d'amour susurrés au creux de l'oreille et à cette
sensation de perdre des instants de sa vie tant qu'on ne les passe pas suspendus aux lèvres de l'autre.

[Terminée] Tess. Screenshot-123

Abelina et Rémi ne dérogeaient pas à cette règle. Et surtout pas ce soir, alors qu'ils venaient de décider d'unir leurs destins à jamais.
Le jeune homme avait profité de quelques instants de répit après le repas, assis dans le salon avec une tasse de thé et un feuilleton policier pris en cours de route auquel il ne compris pas grand chose.
Sa compagne, elle, était montée dans leur chambre après avoir vérifié qu'il ne restait plus une miette à déblayer sur la table. Elle n'était pas spécialement fatiguée et tenait à faire en sorte que cette formidable soirée se termine de la même façon qu'elle s'était déroulée: merveilleusement bien.

Lorsque trois-quart d'heures plus tard elle entendit Rémi monter les escaliers et devina qu'il laissait glisser sa main sur la rampe de bois pour assurer son équilibre, elle frissonna.
Il approchait, aussi prépara-t-elle son petit manège et s'installa sur le lit conjugual dans une position qui, espérait-elle, évoquerait à Rémi une invitation impossible à décliner.

[Terminée] Tess. Screenshot-124

Abe: Ca te dit de goûter à une vraie femme?

Abelina battit des cils comme la parfaite bimbo qu'elle n'était pas et pris sa voix la plus suave, son regard le plus langoureux. Mais pour la deuxième fois ce soir, sa tentative n'eût pas l'effet escompté.
Rémi venait de franchir le seuil de la chambre et l'avait lorgnée, la tête légèrement inclinée sur le côté. Elle ne le laissait pas indifférent, loin de là, et alors qu'il clignait des paupières pour s'habituer à la lumière vive de la pièce, ses yeux s'écarquillèrent. Ce n'était pas possible...Pas encore...?!

[Terminée] Tess. Screenshot-136[Terminée] Tess. Screenshot-125

Elle se tenait là. Dans sa propre maison, son propre lit. Il senti une étrange chaleur envahir sa gorge tandis qu'elle lui faisait signe de la rejoindre. Il était persuadé qu'elle le haïssait...Alors que faisait-elle ici,
à lui faire du rentre-dedans en tenue affriolante? Et où était passée Abe? Sa bouche était sèche tandis qu'il contemplait cette apparition inattendue mais pourtant longtemps espérée. Mais...non, c'était forcément un rêve.
Il cligna plusieurs fois des yeux et se prépara à retrouver sa chère Abelina.

[Terminée] Tess. Screenshot-137[Terminée] Tess. Screenshot-138

Mais lorsque ses paupières se relevèrent, quelle ne fut pas sa déconvenue lorsqu'il s'aperçu que la jolie brune était toujours là. Ce n'était donc pas une illusion? Comment était-ce possible?!

[Terminée] Tess. Screenshot-128174

"...Tu en mets du temps à venir...je ne te fais pas envie?..."
Susurra-t-elle, un demi-sourire aux lèvres alors que son visage se déformait adorablement en une moue enfantine.

Rémi était figé, comme prisonnier d'un champs electro-onirique. Il pouvait presque hûmer son parfum. Tandis que ses yeux balayaient cette créature de rêve, il ne pouvait s'empêcher de douter. Devenait-il fou? Et si il cédait, ne disparaitrait-elle pas dès lors qu'il aurait posé la main sur sa peau pour laquelle il se serait maudit cent fois?
Délicieuse torture...Il avala difficilement sa salive et s'approcha sans la quitter du regard. Elle était si proche, si proche...Il tendit les doigts vers elle...

[Terminée] Tess. Screenshot-135

La jeune femme lui saisit la main en entrecroisant leurs doigts mutuellement. Elle l'attira à elle avec une force surprenante et plaqua sa bouche contre la sienne. Rémi se laissait totalement faire, comme enivré du vin impie qu'elle lui servait. Il lui mordillait les lèvres, tentait de capturer sa langue du bout des dents et se sentait frustré à chaque fois qu'elle détournait le visage pour l'en empêcher, malicieuse.

Plus rien ne comptait pour lui. Elle était dans ses bras, elle était sienne. C'était trop beau. Peu importe le prix qu'il devrait payer en retour pour ce cadeau des dieux, il assumerait toutes les conséquences que sa faiblesse engendrerait. Elle était là...

[Terminée] Tess. Screenshot-130[Terminée] Tess. Screenshot-13288

Abelina profitait du moment présent. Depuis tout ce temps, jamais Rémi ne l'avait enlacée de la sorte, avec une telle vigueur, une telle passion que les larmes lui montèrent bientôt aux yeux. Elle plaqua sa main sur sa nuque pour garder leurs lèvres scellées et pria pour qu'ils meurent sur l'instant, tous les deux, et que ce baiser dure éternellement...

[Terminée] Tess. Screenshot-141

...elle ne se doutait pas un instant que celui qui allait devenir son mari s'imaginait loin, très loin...pressant contre son torse, celle qu'elle avait jadis nommée sa "plus précieuse amie", et qui, à des centaines de kilomètres de là, dormait d'un sommeil plus ou moins paisible dans son appartement de Bridgeport.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre VIII - Renaissance.

Spoiler :
[Terminée] Tess. Renaissance
[Terminée] Tess. Screenshot-172[Terminée] Tess. Screenshot-173
Une nouvelle journée se profilait à l'horizon pour Tess. Elle s'était éveillée toute habillée sur son lit même pas défait, chaussures toujours aux pieds. Il lui fallu quelques instants pour reprendre ses esprits et se remémorer la soirée de la veille.

Elle était sortie avec quelques personnes qu'elle avait rencontré au hasard de sa tournée des bars hebdomadaire. Pour faire bonne mesure, ils avaient écumé les endroits les plus branchés de Bridgeport, croisant par-ci par-là ces pseudo-stars ayant acquis leur célébrité à force de scandales scabreux et de vidéos intimes peu reluisantes. Autour d'elle, la fête battait son plein mais Tess n'avait pas la tête à ça. Elle se forcait à sourire aux plaisanteries qu'on lui racontait et faisait semblant de s'intéresser aux sujets de conversations abordés mais en réalité, la jeune fille ne faisait que penser à ce qui l'attendait le lendemain soir: son premier jour comme barmaid en extra.

Son contact à Bridgeport avait eut tôt fait d'essayer de motiver la jeune batteuse à continuer la musique, mais celle-ci s'était montrée inflexible: ce n'était pas le moment. La simple vue d'instruments faisait remonter en elle une vague de souvenirs si lointains qu'elle se demandait si tout ça avait réellement eut lieu. A défaut de mieux, il ne pu lui proposer qu'un poste de barmaid en extra.

Lorsqu'il lui avait demandé si elle avait de l'expérience dans le domaine, elle répondit que oui avec l'air assuré de celle qui s'y connait. Après tout, elle avait passé beaucoup de temps chez Waylon, du temps de SimStatique...Elle avait eu tout le loisir d'observer les faits et gestes de la barmaid et arriverait bien à se débrouiller comme ça.

Sans aucune idée de ce que le métier de barman impliquait comme connaissances et techniques, elle passa une journée banale à ne pas faire grand chose, et lorsque la nuit commenca à tomber, elle ramassa son paquet de cigarette ainsi que son téléphone, fourra le tout dans les poches de son long manteau noir et se mis en route.

[Terminée] Tess. Screenshot-152[Terminée] Tess. Screenshot-151[Terminée] Tess. Screenshot-153d14

20h.
L'ambiance chez Eugi était au rendez-vous. Il faisait une chaleur infernale et on ne s'entendait plus parler. Pas vraiment le genre de baptême qu'on aurait souhaité pour une première fois au travail mais c'était un excellent moyen de se mettre dans le bain. En parlant de bain, Tess était littéralement en nage.

Le bar était ce soir tenu par deux personnes qui prirent le temps, en début de soirée, d'expliquer à la jeune fille les rudiments du métiers, à savoir l'utilisation des divers instruments (shaker, cuillère, stopper), ce que valait un trait de quelque chose, et l'art de piler la glace, sans machine. Puis lorsque les clients commencèrent à affluer, ils se détournèrent pour prendre et honorer les commandes.
Tess avait fait ses premiers pas en servant un Simsmapolitain frappé. Le client eut un drôle de regard lorsqu'il plongea les lèvres dans son verre mais ne dit rien.

Un peu perdue au milieu des cris et du chahut ambiant, Tess faisait de son mieux pour contenter la clientèle parfois difficile de chez Eugi. Lorsqu'un client lui demanda, intrigué, pourquoi son Magma Lumineux n'était pas servi dans un verre old fashioned, elle se tourna vers une collègue. Mais celle-ci, trop affairée, courait à droite à gauche en répondant "OK!" à chaque commande qu'on lui passait.

Tess s'accroupit derrière le comptoir et senti son courage s'évaporer lorsqu'elle posa les yeux sur des rangées et des rangées de verre tous différents les uns de autres.
Verre à long drinks, verre Pilsener, verre à grog...Elle était totalement perdue. Elle se redressa, le visage rouge, des mèches rebelles plaqués contre son front par la sueur et répondit au client que c'était tout simplement parce qu'il n'y en avait plus de propre. Il haussa les épaules.

[Terminée] Tess. Screenshot-155[Terminée] Tess. Screenshot-170

Tess shakait, pilait, versait et servait à tour de bras, ayant à peine le temps d'encaisser les commandes. Certaines personnes devant sa détresse lui disaient alors de garder la monnaie comme pourboires, elle les remerciait d'un sourire entendu et allait s'occuper d'une autre boisson.
"Un Cran de Vera!"
"Cran de Vera OK!"
"Un Lance-Fête s'il vous plait!"
"D'accord Lance-Fête!"
"Casanova Cerise!"
"J'arrive j'arrive..."

Tess répétait à haute-voix les noms des cocktails qu'on lui demandait, ça l'aidait à mieux s'en souvenir, et tentait de se concentrer pour ne pas rater ses mélanges. Elle doutait fort de convenir pour ce travail et envisageait la possibilité de ne pas remettre les pieds ici, aussi bien comme employées que cliente, elle avait trop honte de sa piètre prestation.

"Hééé! Mais vous êtes Tess Mabel? De SimStatique?!"
Cette affirmation la glaça jusqu'au sang malgré la chaleur de la salle. Il y avait donc quelqu'un -qui plus est ici- qui se souvenait de ce petit groupe local qu'elle avait un jour espéré voir percer au-delà des frontières?

[Terminée] Tess. Screenshot-1943ac

Elle releva la tête et bien que très occupée, elle pris la peine de converser avec le client entre deux commandes. Il s'avéra que c'était un jeune homme issu de River view qui, comme elle auparavant, fréquentait assidûement le Waylon et avait eu, à plusieurs reprises, de les voir sur scène. Ils échangèrent quelques plaisanteries sur le fait qu'elle se retrouve ici, entrain de se noyer dans sa propre sueur alors que son avenir semblait autrement plus glorieux. De fil en aiguille, le jeune homme aux cheveux d'un roux très doux tirant sur le chatain l'invita à sortir avec lui un de ces jours, il lui ferait découvrir des endroits pour s'amuser sans seruiner disait-il.

Jeune homme: ...ou simplement se faire une toile si tu préfères.
Tess: Ca semble géant. Mais je risque d'être très occupée au travail ces jours-ci.

Le jeune homme sembla déçu mais son visage s'illumina soudain et le sourire jusqu'aux oreilles, lui déclara que si elle ne pouvait venir au cinéma, le cinéma viendrait à elle! Et sous le regard tantôt médusé, tantôt affligé des clients, il se lança dans une parfaite imitation de quelques classiques du grand écran dont une magnifique interprétation de Matthieu Hamming tiré de son dernier gros succès "Coup de foudre à Bridgeport".

[Terminée] Tess. Screenshot-199[Terminée] Tess. Screenshot-201[Terminée] Tess. Screenshot-193[Terminée] Tess. Screenshot-200

Jeune homme: ...quel film voudrais-tu voir?! J'irai au cinéma et j'en apprendrai les répliques par coeur pour venir te faire une représentation privée ici-même!


Tess écarquilla les yeux et se mit à rire comme elle n'avait pas rit depuis longtemps: de bon coeur. Ce garçon était tout à fait original. Les yeux pétillants, elle dut cependant le mettre dehors gentiment quand ses collègues annonçèrent la fermeture du bar. Le jeune homme se résigna tristement et, sortant un papier de sa poche, emprunta le stylo que Tess portait accroché à sa ceinture. Il tendit alors les deux à la jeune brune et s'enfuit non sans un clin d'oeil malicieux.

Tess baissa les yeux. Au verso d'un emballage de chewin-gum, un numéro grossièrement griffonné ainsi qu'un prénom. Zeke.
De nouveau, elle sourit.

[Terminée] Tess. Screenshot-1755d8
[Terminée] Tess. Screenshot-176[Terminée] Tess. Screenshot-177

La nuit était bien entamée lorsque Tess eut fini de passer un coup de chiffon sur le comptoir, de ranger ce qui sortait de la machine à laver les verres et d'aider à l'inventaire des bouteilles utilisées ce soir-là.
Après s'être répartis entre collègues les pourboires qui ne s'élévaient pas à grand chose, la jeune fille dit bonne nuit, les remercia de leur patience et de leur indulgence à son égard, et monta dans l'ascenseur pour quitter l'établissement.

Elle avait fait de son mieux et malgré s'être laissée déborder plusieurs fois et avoir raté quelques cocktails, la chef barmaid avait été satisfaite de ses performances. Surtout pour une première fois avait-elle précisé.
Cela mit du baume au coeur de Tess qui se faisait presque une joie d'y retourner le soir-même. Un coup d'oeil sur sa montre et...

...Bientôt 2h?! Elle écarquilla les yeux et jura à haute-voix. Le métro de Bridgeport ne fonctionnait toute la nuit durant que lors des manifestations exceptionnelles et des fêtes populaires. Elle pressa d'abord le pas, puis, craignant de rater le dernier train et de devoir rentrer à pied, se mit carrément à courir, le bruit de ses talons résonnant sur les pavés.

Le souffle court, elle atteignit enfin la bouche de métro la plus proche et son visage sembla se décomposer tandis qu'elle prenait pleinement conscience que ce qu'elle avait redouté s'était produit. Les portes d'accès à la station étaient vérouillées. Après qu'elle eût tenté de les pousser, y mettant toute la force dont elle se sentait encore capable, elle se résigna. Avec un soupir elle appuya sa tête contre le verre des portes automatiques et ferma les yeux un instant, priant pour qu'un miracle fasse qu'elles s'ouvrent.
Au bout d'une minute, elle ouvrit les yeux, pleine d'espoir.

...et pris la direction de chez elle, à pied.

[Terminée] Tess. Screenshot-302e8

Tess détestait marcher, fort heureusement elle avait pris son lecteur de musique portable. Elle s'arrêta un instant pour choisir la musique qu'elle souhaitait désigner comme accompagnatrice officielle de sa marche nocturne et fixa son choix sur une ballade rock pas trop agressive histoire de ne pas achever ses oreilles que les clients avaient déjà bien entamé.

Pour atteindre son immeuble situé un peu en dehors du centre, Tess devait passer par le grand pont de Bridgeport. La vue sur la ville était spectaculaire, aussi prit-elle le temps de la contempler quelques minutes, perdue dans ses pensées que bercaient la mélodie qui sortait de ses écouteurs. Lorsqu'elle glissa la main dans sa poche pour, du doigt, passer à la chanson suivante, elle effleura un bout de papier froissé.
Elle le sortit et fronca les sourcils, refléchissant...

Quelques instants plus tard, elle se remit en marche, le bout des doigts pianotant sur le clavier de son téléphone portable. Elle occupa tout son trajet ainsi, souriant parfois en lisant quelque chose sur son écran.
Enfin, son immeuble fut en vue et, encouragée par cette vision rassurante, accéléra l'allure.

Montant les marches quatre à quatre, elle enfonça sa clef dans la serrure, tourna et s'engouffra dans son appartement. Il sentait le renfermé, aussi ouvrit-elle les fenêtres sans se méfier des bruits de la circulation:
en effet, à cette heure-ci il n'y avait plus grand monde sur les routes. Après avoir regardé une dernière fois son téléphone posé sur la table basse qui venait de s'éclairer dans l'obscurité du salon, Tess se défit de son manteau et de son balladeur, puis se dirigea vers la salle de bain. Ses muscles étaient tendus et elle avait mal au pied.

Elle n'avait qu'une seule envie à cet instant précis: remplir la baignoire d'eau bien chaude et y passer de longues heures à somnoler.

[Terminée] Tess. Screenshot-25

Sa main couru le long du mur jusqu'à trouver l'interrupteur de la lumière et Tess dû plisser les yeux lorsque les néons de la salle de bain l'aveuglèrent brièvement. La pièce était simple mais belle, très fleurie.

La jeune fille ôta son haut et fit glisser les bretelles de son soutien-gorge de long de ses bras. Elle se contortionna un peu pour l'ouvrir dans son dos et le laissa tomber par terre, le poussant juste du pied pour éviter de le mouiller pendant sa baignade. Elle se débarassa ensuite de son bas et de son sous-vêtement, puis ouvrit uniquement le robinet d'eau chaude de la baignoire. Tandis que celle-ci se remplissait, Tess se cala devant le grand miroir et observa le moindre de ses traits. Même si son visage n'avait que très peu changé, elle avait l'impression que la fille en rouge sur la balançoire était très loin.

Son regard n'était plus le même, aussi insolent, aussi plein de défi. Non, maintenant c'était un de ces regards de grande personne dont elle se moquait ouvertement auparavant. Elle avait mûri. Haussa les épaules, elle se tourna vers la baignoire à présent remplie jusqu'aux trois quarts et plongea un orteil dedans. C'était terriblement chaud, mais elle aimait ça. Elle pris plus de cinq minutes à rentrer totalement dans l'eau bouillante, n'y allant que petit à petit, parcelle de peau
après parcelle de peau.

Lorsqu'enfin elle fût immergée jusqu'au cou, elle appuya sa tête contre la baignoire et ferma les yeux, un sourire satisfait aux lèvres. Elle savourait pleinement le contact de l'eau sur sa peau rougie par la température.
Bouger lui faisait un mal fou mais elle s'en délectait car cette douleur la faisait se sentir en vie. Alors que son plaisir atteignait son paroxysme, elle pris une grande inspiration et se laissa lentement glisser sous l'eau,
se bouchant le nez de ses doigts endoloris par son service effréné au bar.

Pendant la minute qu'elle passa en apnée, Tess se coupa du monde tel qu'il était, et entra dans un état second dans lequel elle avait l'impression de ressentir toutes les émotions à la fois et où le moindre grain de poussière tombant sur le sol lui parvenait aux oreilles comme un énorme bruit sourd, ahurissant...Elle s'abandonna totalement à ces sensations, et ferma les yeux pour les ressentir plus intensément encore.

[Terminée] Tess. Screenshot-179[Terminée] Tess. Screenshot-184

Il était presque 3h30 lorsque Tess sorti enfin de la baignoire. Elle était rouge comme un homard à Noël et se hâta de saisir une serviette et de l'enrouler autour de son corps. Le changement de température avait été brutal et elle s'était mise à greloter. Elle refit une halte devant le miroir pour appliquer une crème hydratante sur son visage et pour se brosser les dents. Elle se regarda sous tous les angles et après avoir essuyé avec une serviette propre, la flaque d'eau qu'elle avait répandu sur le carrelage en sortant de l'eau, sorti de la salle de bain pour rejoindre le salon...

[Terminée] Tess. Screenshot-189[Terminée] Tess. Screenshot-185a0f

...où l'attendait une surprise de taille.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Chapitre IX - La croisée des chemins.

Spoiler :

[Terminée] Tess. Screenshot-97
Quelques heures auparavant. Riverview. Aux alentours de 18h.
Abelina courrait un peu partout dans toutes les pièces de la maison pour trouver ce que Rémi cherchait. Ses clefs de voiture et son téléphone. Il n'a aucune tête! se disait-elle souvent affectueusement.

Ils avaient prévus ce soir-là de sortir dîner en amoureux pour fêter leur union prochaine. Mais pas au bistrot du coin non, Rémi avait resérvé une table dans le seul grand restaurant de Riverview. Abe avait toujours rêvé d'y aller un jour mais ses finances ne le lui avaient jamais encore permis de franchir le pas. Elle était impatiente d'y aller, et ne pouvait réprimer sa crainte que son fiancé ne soit en ret.ard à leur rendez-vous là-bas. Pourquoi avait-il fallu qu'il reçoive un appel urgent du travail alors qu'il était en congé, lui demandant d'aller au bureau pour terminer un dossier très important?

Elle trouva les clefs et le téléphone au même endroit, sur une des étagères de la bibliothèque du salon et s'était empressée de les apporter à Rémi qui attendait dans l'entrée. Elle lui saisit ensuite les mains et le regarda dans les yeux.

Abe: On se retrouve là-bas directement?
Rémi: Oui, à 21h.
Abe: J'y serai un peu avant...j'ai tellement peur qu'il y ait un imprévu, ça me ronge!

Rémi sourit.

Rémi: Il te fait vraiment envie ce restaurant hein?
Abe: Oui oui oui!

Elle minaudait en sautillant un petit peu comme une enfant.

Rémi: Je ne serai pas long.

Il se pencha pour déposer un tendre baiser sur les lèvres de la jeune fille et sortit de la maison après qu'elle eut une nouvelle fois ajusté sa cravate.

Tandis qu'il montait en voiture et démarrait, il la regarda dans le rétroviseur.
Elle lui faisait signe de la main.

[Terminée] Tess. Screenshot-98
Il faisait une chaleur étouffante dans la voiture, aussi Rémi actionna-t-il l'ouverture automatique des fenêtres. Il pressa ensuite le doigt sur le lecteur de musique intégré et monta le volume.

Profitant de quelques rayons de soleil sur son visage au hasard d'un virage, la tour qui abritait les bureaux où il travaillait se dessina lentement à l'horizon...

...indifférent, il passa devant sans s'arrêter.

Désolé chérie. Ne m'attends pas pour dîner...pensa-t-il.

[Terminée] Tess. Screenshot-54
De toutes les personnes qu'elle ne s'était jamais imaginé s'asseoir un jour dans son salon, Rémi était sans doute le premier. Méfiante, elle resta près de la porte de la salle de bain, prête à s'y précipiter et à
s'enfermer depuis l'intérieur si les choses dérapaient...Des milliers de questions lui taraudaient l'esprit, dont une en particulier. Mais qu'est-ce qu'il foutait là en plein milieu de la nuit et comment avait-il passé
le portique de sécurité dans le hall d'entrée?!

Rémi souriait, calme. Il avait les yeux brillants et Tess se demanda s'il n'avait pas bu quelque chose avant de venir. Gardant une main sur la poignée, elle le fixa sans çiller, un peu tendue, et attendit qu'il prenne
la parole.

Rémi: Je ne mords pas. Viens t'asseoir.
Tess: Je préfère rester debout si tu permets...
Rémi: Ne fais pas ta mauvaise tête et viens. Ce que j'ai à te dire va être un petit peu long, tu voudrais pas fatiguer tes jolies jambes?

Tess haussa les sourcils, dépassée. Il y a quelques minutes encore elle était en parfaite léthargie dans sa baignoire, détendue à l'extrême, et maintenant elle devait faire face à l'intrusion d'un psychopathe
dans son salon. Avec un soupir, elle s'approcha lentement du canapé et s'assit sur l'un des accoudoirs. Elle ne voulait pour rien au monde être trop près de cet homme abject. Le souvenir de tous ses méfaits refirent
surface et Tess eut un haut-le-coeur en pensant que ce garçon n'avait eut aucun scrupule à assommer sa meilleure amie et à l'accuser ensuite du geste.
La jeune fille serra les jambes l'une contre l'autre après avoir réajusté sa serviette de bain. Evidemment, il fallait qu'il débarque alors qu'elle était encore à demi-nue...

[Terminée] Tess. Screenshot-63
Rémi: Je...Tess, écoute. J'ai pas été sympa.
Tess ne pu s'empêcher de ricaner.
Tess: "Pas sympa"? Oh, mais si, tu as été absolument charmant. Tu es un modèle d'honnêteté et d'intégrisme, tout le monde le sait.
Rémi: Ne réagis pas comme ça...je regrette infiniemment ce que je vous ai fait, à toi et Abby.
Tess: C'est marrant, même plusieurs mois après j'ai encore du mal à t'entendre l'appeler comme ça.

Rémi amorça un geste pour poser la main sur le genoux de Tess mais celle-ci la repoussa brusquement, commençant à perdre patience.

Tess: Bon, on a compris l'idée générale. Ouin je vous ai fait du mal. Ouin je regrette. Ouin pardonnez-moi je suis pas méchant. Ouin j'ai souffert pendant l'enfance. C'est ça?
Rémi: ...à peu près. Mais tu ne récoltes que ce que tu as semé.
Tess: Quoi? Qu'est-ce que j'ai semé?

Cette phrase piqua sa curiosité. Elle fronça les sourcils et se concentra sur l'expression de Rémi. Il était toujours aussi serein, évoquant ses atrocités avec un détachement glauque.

Rémi: Quand tu as refusé mes avances...ce n'était pas très judicieux à l'époque, j'étais perturbé...Et je suppose que je le suis toujours.
Il laissa échapper un petit rire.

Tess: Hein? Quoi, quelles avances? Mais bon dieu de quoi tu causes Rémi!? Tu m'as jamais fait d'avances, souviens-toi, tu as foncé sur Abe comme un charognard et tu m'as détesté dès l'instant où
tu m'as vue.
Rémi: C'est pire que ce que je pensais alors. Je n'ai même pas l'honneur g t'intéresser assez pour te rappeler tes années de lycée.
Tess: Qu'est-ce que le lycée vient foutre ici?..

[Terminée] Tess. Screenshot-64
De plus en plus intriguée, elle baissa un instant sa garde et attendit la réponse, curieuse d'en savoir plus sur les raisons qui avaient poussé Rémi à agir de la sorte. Bien qu'elle ne se doute absolument pas
en avoir été une des causes principales quand ils étaient adolescents, elle craignait le pire. A 13 ans, Tess n'était pas la plus agréable des jeunes filles, et comme beaucoup à cet âge-là, elle ne s'adressait
aux gens qu'en les prenant de haut et en leur parlant comme s'ils étaient attardés.

Rémi: Tu te souviens pas..."Rémimoisi?"
Il se força à sourire mais Tess vit bien que ce n'était pas sincère. Ca lui coûtait beaucoup de prononcer ce mot qui l'avait si souvent blessé dans le passé.

Tess: ...si, je me souviens...
Elle souffla sa réponse à mi-voix, les yeux dans le vague. Oui, elle s'en rappelait maintenant de ce blondinet qui la suivait partout sans aucune discretion. Lorsqu'elle allait à la bibliothèque pour travailler, elle était
sûre que si elle balayait la salle du regard, elle le trouverait non-loin, caché derrière un livre qu'il tenait cependant à l'envers. Ce souvenir dessina un petit sourire sur son visage. Rémi tilta.

Rémi: Je vois que ça te fait toujours autant rire.
Tess: Non...tu n'y es pas...
Rémi: Peu importe. Vu la façon dont tu m'as traité à l'époque, j'en attendais pas plus de ta part à présent. Les mauvaises graines ne font jamais de belles plantes.
Tess: Hey! Je t'ai dit que je ne me moquais pas.

Ils se toisèrent mutuellement et après une ou deux minute de blanc, Rémi serra les poings en tentant de réprimer une folle envie de pleurer.

Rémi: ...j'étais amoureux de toi. Tu étais la seule chose qui me donnait envie de vivre...
Tess: ...Rémi...
Rémi: ...je t'offrais mon coeur et tu l'as jeté par terre pour ensuite le piétiner...
Tess: ...je suis désolée...!

A ces mots, Rémi releva la tête vers Tess, étonné. Ces mots ils les avait attendu pendant dix ans. Et enfin, ils avaient franchi ces lèvres, ces lèvres qu'il désirait ardemment à cet instant.

Tess: ...je suis...navrée.
Rémi: C'est du passé.

Il haussa les épaules.

Tess: Mais ça ne justifie pas tout ce que tu nous a fait.
Rémi: Je sais que je ne me racheterai jamais. Mais je voulais que les choses soient claires. Je vais y aller à présent. Abe doit être inquiète.
Tess: Elle ne sait pas que tu es ici?
Rémi: Non...on devait aller dîner ensemble mais...elle doit m'en vouloir horriblement.
Tess: C'est Abe. Elle te pardonnera vite.
Rémi: Tu sais...on va se marier.

Tess ne pu retenir une petite exclamation de surprise, puis, l'étonnement passé, elle lacha enfin un petit sourire.
"Félicitations"

[Terminée] Tess. Screenshot-71d6f
Rémi se leva en s'étirant et regarda autour de lui. Le salon était séparé de la cuisine par un demi-mur. La pièce était à l'image de l'habitante, sobre mais pleine de caractère. Son regard se posa sur la table basse.
Des cendriers pleins, des paquets de cigarettes, quelques magazines, des CD et un trophée qu'il reconnut tout de suite. Abe lui en avait parlé. C'était le trophée que SimStatique avait remporté à une compétition de musique
locale, et Tess en avait hérité car après tout, elle en était le leader. Il remarqua aussi un emballage de chewin-gum sur lequel était écrit un numéro.

Tess: Une dernière chose.
Rémi: Oui?
Tess: Comment tu as fait pour rentrer?

Rémi hésita un instant mais il jugea préférable de ne plus mentir à Tess.

Rémi: J'ai sonné chez la gardienne. Je lui ai dit que j'étais inquiet car tu ne répondais à aucun appel ni à l'interphone. J'ai dit que tu étais depressive et que j'avais peur que tu aies tenté de te suicider.

Tess haussa les sourcils. Alors là...

Tess: Merci. Si elle ne me trouve pas déjà peu fréquentable, tu as enfoncé le clou.
Rémi: Inutile de me raccompagner, va vite au lit.

Ils s'approchèrent l'un de l'autre. Rémi tendit une main, plein d'espoir. Et une onde de plaisir le parcouru lorsque Tess la saisit et la serra...

Tess se tourna alors vers la porte qui menait à la chambre et après avoir dit bonne nuit à Rémi, s'apprêtait à aller se coucher. Cette soirée avait été décidément pleine de surprise. Zeke, Rémi...Elle ne cautionnait
pas du tout sa croisade pour se venger d'une peine de coeur d'ado, mais elle faisait de son mieux pour le comprendre et tenter de passer l'éponge. Après tout, il n'était pas si mauvais. Absorbée dans ses pensées et
abattue de fatigue, elle ne remarqua pas que Rémi n'avait pas bougé d'un pouce.

[Terminée] Tess. Screenshot-70[Terminée] Tess. Screenshot-73

Il se contentait de la fixer, de suivre des yeux le moindre de ses mouvements. Elle était si belle...si belle. Mais soudain, l'image du numéro noté sur le papier de chewin-gum l'atteignit comme une gifle. Elle ne
serait jamais à lui. Et ça, il ne put malgré tout le supporter. Il sembla chercher quelque chose du regard quelques instants et s'immobilisa tout net, le souffle court.

[Terminée] Tess. Screenshot-74
Sans un mot, Rémi se glissa derrière Tess, et la dominant de toute sa hauteur, le poing refermé sur le trophée, il frappa...

[Terminée] Tess. Screenshot-19[Terminée] Tess. Screenshot-18[Terminée] Tess. Screenshot-17[Terminée] Tess. Screenshot-16

...frappa...frappa...frappa...

[Terminée] Tess. Screenshot-86

Au bout de quelques seconde qui lui semblèrent avoir duré une éternité, Rémi s'interrompit, la respiration haletante. Du sang tiède avait giclé sur son visage.

Il ferma les yeux quelques instants et baissa la tête vers Tess. Il lacha le trophée taché d'écarlate par terre dans un bruit sourd et tomba à genoux près de la jeune fille.

Rémi: Non...Tess...Pardonne-moi...Tess! TESS!

Les larmes coulaient le long de ses joues, il essuya le visage maculé de sang de la pauvre Tess du mieux qu'il put, s'en mettant partout sur les mains. Il la pris dans ses bras, toujours agenouillé, et la serra fort contre son coeur en sanglotant.

Le monde s'écroulait.

[Terminée] Tess. Screenshot-89[Terminée] Tess. Screenshot-90e60[Terminée] Tess. Screenshot-85073
Il resta comme ça peut-être une heure, sans penser à appeler à l'aide.

Quand enfin il se releva lentement, les vêtements poisseux du sang de Tess, ses yeux étaient résolument secs. Son regard se posa sur le majestueux lustre qui ornait le plafond.

Lentement, il défit sa cravate...

[Terminée] Tess. Screenshot-91

Abelina était arrivée en avance comme prévu au restaurant. Le maître d'hotel avait été charmant. Ils avaient un peu plaisanté en attendant Rémi, puis, voyant que celui-ci n'arrivait pas, il avait invité Abe à patienter au bar, ce qu'elle fit.

Cependant, pour garder la tête froide elle se contenta de jus de fruit.

21h30. Elle écoutait les conversations autour d'elle, souriant parfois à une anecdote.
22h00. Elle décida de passer à table sans Rémi, il avait du être ret.ardé au travail. Elle pris tout de même la liberté de lui commander du homard thermidor, il adorait ça. Elle espérait tout de même qu'il arrive avant que ça ne soit trop froid.
22h30. Excédée, elle tenta de le joindre pour la énième fois sur son téléphone et n'obtint aucune réponse.
23h00. Autour d'elle les clients s'étaient succédés aux tables toute la soirée. Il lui semblait être intemporelle, prise au milieu du ballet millimétré des serveurs et autres chefs de rang.

[Terminée] Tess. Screenshot-92

A bout, Abelina craqua et fondit en larmes. Elle lui avait pourtant dit que cette soirée était importante à ses yeux! Elle le lui avait répété encore juste avant qu'il ne parte! Qu'est-ce qui pouvait le retenir à ce point?

Désormais résignée, Abe demanda l'addition, paya, et pris la direction de chez elle, les traits affaissés, totalement ravagée. Elle espérait le trouver à la maison, aussi fut-elle de nouveau déçue quand elle ouvrit la porte et vit qu'aucune lumière n'était allumée et qu'aucun son ne lui parvenait aux oreilles.

Lentement, elle monta l'escalier et alla s'allonger toute habillée sur l'imposant lit de leur chambre conjuguale. Tout n'était que ténèbre et silence. Elle tendit la main pour qu'il rencontre un faisceau de lumière de lune et contempla sa bague de fiançailles qui brillait de mille feux.

Et les yeux emplis de larmes aussi rares et précieuses que du cristal...

[Terminée] Tess. Screenshot-95
...elle priait pour qu'il ne lui soit rien arrivé.

A suivre...

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Et voilà pour conclure l'ultime chapitre de Tess. J'espère que cette histoire vous aura plue ^^

Chapitre X - Le cadeau de Rémi.

Spoiler :

[Terminée] Tess. Cadeauremi

[Terminée] Tess. Screenshot-21
La vie et ses problèmes en avaient eu assez d'attendre.
Les cris et les larmes avaient maintenant suffisamment attendus.
Les coups et les injures aussi.
Quelque part le temps s'était arrêté pour deux anges endormis.
Une étrange chaleur semblait les envelopper l'un et l'autre dans leur sommeil éternel, les protégeant à jamais de la douleur.
L'apocalypse semblait s'être abattue sur Riverview, car elles ne seraient plus jamais ensemble.
Elles avaient oublié que ce serait à la vie...à la mort.

[Terminée] Tess. Screenshot-50865[Terminée] Tess. Screenshot-82
Les corps de Tess Mabel et Rémi Grisby furent retrouvés au début de la matinée, lorsque la gardienne qui faisait le ménage
à l'étage de la batteuse appuya un instant son aspirateur contre la porte de cette-dernière, qui s'entrouvrit.
La vieille dame se glissa alors dans l'appartement, intriguée, et hurla de terreur.

...
..
.

[Terminée] Tess. Screenshot-313
Un bruit strident tira Abelina de son sommeil perturbé. D'un bond, elle se leva et dévala l'escalier à toute allure, le coeur battant la chamade. Elle ouvrit la porte, affolée et mit un instant à comprendre qui lui rendait visite.

Voix masculine: Abelina Delucci? Je suis l'officier Motay et voici ma collègue l'officier Cardona. Est-ce qu'on peut entrer?

Encore un peu sonnée par ce réveil brutal, Abelina s'effaca pour laisser passer les policiers alors qu'ils entraient chez elle.
Elle était très inquiète mais aussi étrangement résolue à ce qu'on allait lui annoncer. Elle s'était tournée et retournée dans son lit jusqu'à trouver le sommeil, passant au crible toutes les raisons qui auraient pu pousser Rémi à ne pas rentrer.
Toutes. Des moins graves au pires.

Officier Motay: Quelles sont vos relations avec Rémi Grisby et Tess Mabel?
Abelina: Je...les connais. Rémi est mon fiancé, quant à Tess, c'est...une connaissance. Pourquoi? Qu'est-ce qui s'est passé?Où est Rémi?
Officier Motay: Je...

Il se tourna un bref instant vers sa collègue qui l'encouragea d'un signe de tête.

Officier Motay: ...Nous les avons retrouvé tous les deux, à Bridgeport...
Abelina: A Bridge...
Officier Motay: ...décédés.

Abe sentit le sol se dérober sous ses pieds, et elle se serait écroulée si l'officier Cardona ne l'avait pas retenue.

Officier Motay: Je suis désolé.
Abelina: C....comment..?

L'homme allait prendre la parole mais sa collègue fut plus rapide, lorsqu'elle parla, ce fut d'une voix très douce, comme une mère qui rassure son enfant avant d'éteindre la lumière et de fermer la porte pour la nuit.

Officier Cardona: Nous ne savons pas encore ce qui s'est passé. Nous pensons nous orienter sur la thèse de l'accident.

Abe sentit les larmes lui monter aux yeux, elle détourna un moment la tête et essuya ses larmes avec son bras.

Officier Motay: Nous aurons sans doute besoin que vous veniez au poste pour éclaircir certaines choses...Mais prenez votre temps. Passez demain si vous pouvez. Aurevoir...et courage.

[Terminée] Tess. Screenshot-321

L'homme la salua d'un signe de tête poli et sorti de la maison. Sa collègue resta néanmoins aux côtés d'Abe et lui tapota l'épaule comme pour la réconforter. Puis, elle se pencha doucement vers la jeune fille.

Officier Cardona: Nous avons retrouvé ceci...Ma fille adorait votre groupe. Je sais que Tess Mabel était plus qu'une simple connaissance, et par conséquent, j'ai pensé que ça vous ferait du bien d'avoir...ceci.

[Terminée] Tess. Screenshot-323[Terminée] Tess. Screenshot-319[Terminée] Tess. Screenshot-318d5b

Elle tendit quelque chose d'indistinct à Abelina, qui le saisit d'une main tremblante sans mot dire. La policière hocha la tête,
compréhensive, et rejoignit son partenaire à l'extérieur. Quelques secondes plus tard, Abe entendit leur voiture démarrer.

Lorsqu'elle baissa les yeux vers ce qu'elle tenait entre les doigts, c'en fut trop et elle se laissa tomber à genoux.
C'était un petit accessoire de pacotille aux couleurs vives...

[Terminée] Tess. Screenshot-325062[Terminée] Tess. Screenshot-326c85

...
..
.

[Terminée] Tess. Night[Terminée] Tess. Night109c[Terminée] Tess. Matin1[Terminée] Tess. Day1[Terminée] Tess. Day2

Huit mois plus tard...

...
..
.

[Terminée] Tess. Screenshot-296314
[Terminée] Tess. Screenshot-292ec3[Terminée] Tess. Screenshot-289183

En plein centre de Riverview se dressait une petite maison, simple mais coquette. Elle avait-été le théâtre de bien des bonheurs de familiaux et sa nouvelle propriétaire n'en attendait et n'espérait pas moins. Le soleil éclatant de cette belle
journée se reflétaient sur les fenêtres, le prunier était en fleur, une petite brise tiède mais agréable bercait l'herbe savamment entretenue.

Ces derniers jours avaient la bonne odeur des vacances. Il n'y avait jamais eu tant de monde dans les rues que depuis le début de l'été.
Les gamins se courraient après, faisaient des batailles de bombe à eau dans le parc et les plus braves tondaient la pelouse des vieilles personnes du quartier pour se faire un peu d'argent de poche.

Au milieu de cris d'allégresse et d'autant de bruits joyeux d'enfants qui jouent, une voiture se gara dans l'allée de la jolie maison.
La portière s'ouvrit et le gravier crissa lorsqu'il ravissant escarpin se posa au sol.

"...Fuuu...qu'est-ce que c'est lourd."
Sans prendre la peine de refermer sa voiture, Abelina s'extirpa du mieux qu'elle put de son véhicule, les bras chargés d'un carton ouvert, remplis à ras-bord de babioles et autres choses qu'on devrait jeter mais non, qu'on garde, parce que c'est comme ça.

Lentement mais sûrement, elle tituba jusque devant la demeure et avec un "ouf" de soulagement, posa sans ménagement son imposant paquet, sur une pile de caisses qui portaient le tampon "FRAGILE".

La jeune fille s'accorda une pause pour reprendre son souffle, et, appuyée contre un carton, pris le temps d'admirer son nouveau chez-elle.

[Terminée] Tess. Screenshot-230[Terminée] Tess. Screenshot-217
[Terminée] Tess. Screenshot-219[Terminée] Tess. Screenshot-288
[Terminée] Tess. Screenshot-238

Après quelques minutes à contempler la maison, Abe pensa qu'il était temps de se remettre au travail. L'achat de sa nouvelle demeure avait sérieusement affaibli ses finances et elle tentait d'économiser au mieux le moindre petit simflouz. Aussi avait-elle
décidé de déménager toute seule.

Alors qu'elle se détournait pour retourner décharger sa voiture, son regard irrésistiblement attiré par quelque chose de brillant, sur le trottoir d'en face. Mettant sa main en visière sur son front pour se protéger des rayons du soleil, Abelina plissa
les yeux.

Abe: Tess! Rémi! Vous êtes venu!
Tess: Evidemment, tu croyais quand même pas qu'on allait rater ça!
Rémi: Bienvenue chez toi, ma chérie.

Le sourire jusqu'aux oreilles, Abe enjamba la petite cloture qui délimitait son terrain et s'apprêta à traverser pour rejoindre ses amis. Ils étaient là, enfin là!

Mais tandis qu'elle posait le premier pied sur la route, un gamin en vélo arriva en trombe et passa devant elle à une vitesse hallucinante, manquant de peu la renverser. De surprise et de peur, elle ferma un instant les yeux. Lorsqu'elle les
rouvrit...ils n'étaient plus là.

Son sourire disparût aussi soudainement qu'il s'était installé sur sa jolie bouche. Ils n'étaient plus là. A vrai dire, ils ne l'avaient jamais été, mais depuis le drame, Abelina s'était imaginé que ses amis veillaient sur elle, de là-haut.
Parfois ses visions lui parassaient si réelles qu'elle était certaine qu'en tendant la main, ses doigts rencontrerait la peau tiède de personnes bien vivantes.

[Terminée] Tess. Screenshot-290

Sa vie avait énormément changé depuis la venue des policiers chez elle. Elle avait immédiatement tenu à quitter la maison qu'elle avait partagé avec Rémi. Tant par tristesse que causaient les souvenirs heureux qu'elle y avait créé que par le
dégoût que lui inspirait la folie meurtrière de ce dernier.

Abelina avait pris le parti de retourner vivre avec sa mère et ses soeurs quelques mois. Elle avait trouvé un travail de caissière au supermarché. Ce n'était pas glorieux mais tant que ça la nourrissait, elle en était satisfaite. Parfois, on
lui proposait de venir jouer de la guitare à certaines fêtes. Elle acceptait autant que son emploi du temps le lui permettait car c'était annonciateur de primes conséquentes.

Un énorme bruit de fracas la tira de sa rêverie et la fit sursauter. Elle se retourna et constata avec dépit que le carton de babioles qu'elle avait posé sur une caisse était déséquilibré et venait de tomber pa terre, répandant sur le pavé tout
son contenu. Sa déception lui ayant fait perdre toute forme de courage que ce soit, elle s'était trainée jusqu'à la voiture dont elle avait fermé le coffre, puis s'était mise à la tâche de ramasser tout son bric-à-brac.

[Terminée] Tess. Screenshot-298

Epuisée, elle reposa le carton à la place qu'elle lui avait désigné, en s'assurant cette fois de sa bonne stabilité. Après un dernier regard vers le trottoir d'en face, elle s'étira douloureusement et baissa les yeux sur son ventre, qu'elle
caressa un bref instant. Montant les marches avec précaution, elle posa la main sur la poignée et ouvrit la porte, s'engouffrant dans sa belle maison qui sentait la peinture fraîche.

Dans un peu moins d'un mois, elle mettrait au monde une jolie petite Témi, et le bonheur qu'elle allait lui apporter serait à l'échelle des problèmes qu'elle lui causerait...

[Terminée] Tess. Screenshot-294
...mais ça, c'est une autre histoire...

...
..
.

[Terminée] Tess. Screenshot-206
~~~~ FIN ~~~~

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Ca y est, j'ai tout lu
J'ai adoré
la fin est surprenante et bien cousue
J'ai hâte de te lire encore
Merci pour cette belle histoire

:cartonne:

____________________________
[Terminée] Tess. 819574guerineaupascalcorridaii

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
A la base, j'allais dormir.
Curieuse, j'ai commencé à lire.
Et voilà... mrgreen
D'abord, bravo pour cette histoire.
C'est bien écrit, les photos sont belles (de plus en plus belles en plus).
Les personnages sont bien faits, réalistes, et le scénario tient la route.
Non franchement, j'ai passé un bon moment à lire ton histoire.

En espérant que tu en fasses une autre un de ces jours !

____________________________
[Terminée] Tess. 528

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
J'ai sauté quelques chapitres car bon ca me semblait un peu long a lire (dsl de ma franchise ^^")
Mais ca se tient c'etait pas mal et les modeles femmes etaient bien realises
Du bon boulot Wink

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
A la base, je devais juste regarder quelques histoires et j'ai commencé a lire la tienne.
J'en reste scotchée ! J'ai adorée ce coté dramatique à l'histoire et je me suis bien attachée aux personnages et je crois que c'est la meilleure simshistoire que j'ai pu lire...
Franchement, un énorme bravo car je suppose que cela a du te prendre beaucoup de temps !
D'ailleurs, j'ai bien aimée tes décors et tout ça...
En bref, j' Adore !!!!!!!! [Terminée] Tess. 4113703508

____________________________
[Terminée] Tess. 3471333390[Terminée] Tess. 3458505197[Terminée] Tess. 26468146[Terminée] Tess. Ico10 [Terminée] Tess. 644394581277awardcn6[Terminée] Tess. 1529196166[Terminée] Tess. 3233039009[Terminée] Tess. 2597368936
Trop de smileys ? Mouâââ ? Naaaan

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
Je n'avais jamais eu le temps de lire ton histoire mais ce matin je l'avais donc j'ai tout lu d'un coup ! Very Happy
Franchement j'ai beaucoup aimé.
Pour moi ça aurait même pû être plus long, plus développé.
Surtout le début, la relation entre Tess et Abe, la naissance du groupe... mais c'est tout moi ça !
Quand j'aime, je n'en ai jamais assez ! Laughing
Bref vraiment super ! [Terminée] Tess. 4113703508

____________________________
[Terminée] Tess. Signat10 [Terminée] Tess. 6-meil10
Fan :
Spoiler :
[Terminée] Tess. 1201040705361346879256229[Terminée] Tess. Scree135

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
J'ai lu ton histoire sur un autre fofo Sims.
Je l'ai adoré... Moi qui suis sensible aux histoires d'amitié (et encore plus quand sa vire au dramatique) ça m'a touché en plein coeur.
Bravo pour le travail réalisé et surtout merci de l'avoir fait partager. respect1 

____________________________
" You are so awesome Invité ! "
[Terminée] Tess. Tumblr_m7fak7QOge1rziwwco1_400

description[Terminée] Tess. EmptyRe: [Terminée] Tess.

more_horiz
ça a l'air pas mal du tout ! Bonne continuation !