Les Sims vont avoir leur propre compétition télévisée

Inscrivez-vous sur Amaz'Sims

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


description[En cours] RED LIPS Tome 1 Empty[En cours] RED LIPS Tome 1

more_horiz
[En cours] RED LIPS Tome 1 RED-LIPS-1

Une fleur naît au Printemps, s'épanouit en Eté, fane en Automne et meurt en Hiver.
Et ce cycle recommence chaque année depuis des siècles et jusqu'à la fin des temps, comme si finalement cette fleur résultait de l'immortalité, tel un phoenix renaissant de ses cendres. 


"Je te ferai ouvrir les yeux, tu contempleras ton passé, tu t'en réjouiras mais tu te rendras compte des erreurs commises qui te pousseront à ta chute. Du bout de mes lèvres, je te tuerai. Contemple-toi, tu es les quatre saisons." Signée, Red Lips.


Cassie est une jeune femme, non ordinaire. Elle sait faire la différence entre "ami" et "ennemi", elle n'apporte sa confiance qu'à celles et ceux qui la méritent. Elle n'aime pas l'injustice, la trahison et la méchanceté. Elle a beaucoup de charme et elle sait l'utiliser pour manipuler, vendre et surtout, faire révéler la vérité. Tout cela, elle l'a appris seule et cela fait maintenant six ans qu'elle a entamé sa vengeance personnelle. Désormais, elle est beaucoup plus connue sous le nom de "Red Lips".


D'un simple baiser, elle tue ceux qui ont participé aux massacres de toute sa famille il y a des années de cela. Désormais la seule héritière de sa longue lignée, elle est prête à en finir. Sa dernière cible, sa dernière année. 


Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu car l'argent cache souvent de sombres secrets.

description[En cours] RED LIPS Tome 1 EmptyPROLOGUE

more_horiz
PROLOGUE
 
En ce premier jour de Printemps, la neige n’était déjà plus qu’un souvenir et la flore reprenait son souffle après des semaines d’intense froid. Les bourgeons commençaient à prendre vie et les oiseaux, de retour après une longue migration, chantonnaient leur mélodie quotidienne pour bercer le réveil du Soleil. Le quotidien de NewCrest pouvait enfin démarrer, les bouchons se formaient dans les rues, les employés et les étudiants retardataires couraient dans tous les sens, on y entendait même des klaxons pour éviter un quelconque accident ou pour un conducteur qui n’avait pas vu le feu tricolore passer au vert.
 
L’air frais d’un matin hivernal était encore présent, le brouillard recouvrait encore les forêts environnantes de la grande ville et malgré ce ciel bleu pétant, la rosée du matin était bien humide, voire désagréable. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_165034704b7aba66956e4d

 
Aucun problème pour Cassie, elle qui, comme chaque matin, se préparait un bon café et le savourait tout en regardant par la fenêtre de son salon, bien au chaud, faisant le programme de sa journée dans sa tête et en silence. Elle n’avait pas beaucoup dormi cette nuit-là, se remuant dans tous les sens, soupirant, se levant pour aller lire un livre mais aucun remède ne faisait effet cette fois-ci. Le sommeil n’était pas son invité personnel et refusait de la voir apparemment.
 
C’étaient plutôt ses pensées sombres qui la hantaient depuis quelques heures maintenant, car en ce nouveau jour, c’était un nouveau départ pour elle. Comme le Printemps, une renaissance. Le début d’une nouvelle vie. Elle allait en finir avec sa vengeance personnelle, elle allait tuer sa dernière victime de sa liste. 
 
Cette liste, voilà bien longtemps qu’elle l’avait brûlé, l’ayant retenu par cœur. Il y avait, en tout, vingt personnes dessus. Toutes ces personnes avaient un lien commun et sombre aux yeux de la jeune femme, elles avaient fait tout leur possible pour supprimer la grande famille de Cassie. Effacer le nom « Dubois » de tout souvenir, de tout papier et de toute vie. 
 
Mais fort heureusement pour Cassie, ils avaient oublié une personne. Elle. 
 
Et désormais, elle était cet ange aux ailes noirs qui parcourait les rues de NewCrest pour assassiner, une par une, les personnes qui avaient détruit une énorme partie, gâcher son enfance et qui étaient responsables de ce qu’elle était devenue. La meurtrière la plus célèbre de NewCrest et ses environs, celle qui a tué nombreuses personnes importantes pour l’avenir de la cité. Celle que l’on surnomme « Red Lips » car on ne connaissait pas sa réelle identité. 
 
A chaque victime, un seul indice. Un baiser rouge tracé sur la joue de sa victime en guise de signature. Sans empreinte, élégamment bien fait.
 
Bien évidemment, Cassie n’était pas née pour devenir une tueuse sans pitié, non, elle devait reprendre l’entreprise familiale spécialisée dans les produits cosmétiques et de soins du visage. Mais l’entreprise avait fermé ses portes suite au meurtre macabre de tous les membres de cette même famille, tous les ancêtres, y compris son petit frère et ses parents, avaient tous disparu du jour au lendemain. Le jour où elle allait signer un contrat avec son père, promettant ainsi de reprendre dignement l’entreprise à succès. 
 
Mais pourquoi elle se rappelait tout cela, pourquoi tous ces souvenirs l’avaient empêché de dormir un minimum et la faisait perdre dans ses sombres pensées ? Parce que ce soir, c’était la soirée la plus importante. L’inauguration du nouvel hôtel de ville de NewCrest. Sa cible : le maire. Gregor Crawford. 
 
Elle ferma les yeux un instant et essaya de se rappeler de son visage vu à la télévision de nombreuses fois, ainsi que dans les journaux locaux. Un homme âgé, marié à une mystérieuse femme et ayant un fils unique. La famille Crawford était surtout connue pour être la famille fondatrice de NewCrest. La plus riche. La plus célèbre des environs. Aucun scandale et pourtant, telle est la devise de Cassie, « l’argent cache de sombres secrets ». Car Edward Crawford était l’homme à la tête du groupe qui avait massacré la famille « Dubois », celui qui avait tout préparé et tout ordonné. Celui qui en avait eu l’idée. Et il était parfait pour le bouquet final de la vengeance de Cassie. 
 
Malgré le fait qu’il s’agissait de sa dernière victime, personne n’avait osé, couteau sous la gorge, à dire quoi que ce soit sur le pourquoi du comment. Pourquoi avoir fait ça ? Pour l’argent ? Pour la célébrité ? Pour garder les « bonnes grâces » des Crawford ? Pour l’honneur ? Pour une quelconque vengeance ? Tant de questions sans réponse et sa vengeance personnelle n’avait rien apporté pour le moment, mise à part des corps sans vie, marqués d’un simple baiser mortel. 
 
Trêve de pensées, sa tasse de café était vide. En se retournant pour aller dans la cuisine, elle fit face à Samara, sa meilleure amie d’enfance, sa colocataire mais aussi, la seule à connaître ses faits et gestes. Et à l’aider du mieux qu’elle le pouvait. 
 
- Edward Crawford, commença-t-elle, le sourire aux lèvres. La dernière personne. Et après, toute cette histoire aura enfin son mot final. 


- Bonjour ma belle, répondit Cassie, d’un ton sérieux. Tu as bien dormi ? 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_170534



- Toi, non, en tous les cas, vu ta mine, ricana Samara. Qu’est-ce qui ne va pas ? 


- J’ai la forte impression que ce ne sera pas fini, je n’ai toujours pas les réponses à mes questions même si je sais que lors du dernier souffle de Monsieur Crawford, toute ma famille pourra reposer en paix… 


- Et c’est le principal, non ? 
 
Non. Loin de là. Cassie aurait voulu des réponses et la seule personne à pouvoir les lui fournir, c’était le maire de NewCrest. Mais il fallait être très attentive lors de cette future soirée importante, elle ne pouvait agir qu’en toute discrétion. Et dans une inauguration, le maire ne passera pas particulièrement son temps à rester seul. Il devait faire bonne impression. Et de plus, ce meurtre devait être un scandale aux yeux de Cassie. Rien de mieux que de le faire en pleine inauguration alors. Et pour la première fois depuis le début de sa vengeance, Samara serait avec elle, sur le terrain, à l’aider. Elles s’y étaient préparées mais fallait-il encore trouver le moyen de l’attirer dans son bureau, seul et sans défense. Et il y avait de fortes chances que de nombreux gardes du corps soient présents. 
 
- Si tu te poses trop de question, la mission sera un échec, Cassie, rajouta Samara, la faisant sortir de ses pensées. Comme d’habitude, tu vas jouer un rôle, tu es là en tant que représentante d’une marque de produits de beauté et tu voudrais savoir s’il était possible de te développer à NewCrest, tout simplement.
 
- Simplement ? Dois-je te rappeler que Monsieur Crawford est à la tête du massacre contre ma famille ? 
 
C’était bien la première fois que Cassie stressait autant, elle avait l’impression que ce dernier meurtre serait le plus compliqué de tous et en réalité, elle n’avait pas tort. Gregor Crawford était l’un des maires les plus connus de tous dans le pays, très fortuné, protégé par une multitude de gardes du corps et ayant cette énorme réputation qui, une fois mort, provoquerait un véritable scandale national, voire international. Un scandale qu’on n’oublierait pas. 
 
- Je pense qu’il est temps pour toi de te détendre. Allez, va mettre ta tenue de sport. 
 
Même si Cassie n’en ressentait pas le besoin, Samara insista. C’était la seule solution pour tenter d’évacuer tout ce stress, synonyme de chute pour la future mission. 
 
Une fois prête, « Red Lips » s’installa et se détendit. Samara s’approcha de la chaîne-hifi et l’activa. La musique « Insomnia » de 2WEI résonna dans l’ensemble de la pièce. La meilleure amie de la meurtrière savait que ce son provoquerait en son amie un souvenir. Ce souvenir qui lui donnait la force de se battre, d’exaucer sa vengeance. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_170640

 
« Ces pleurs de nouveau-né qui résonnent dans ma tête, des coups de feu, des cris. Puis, le silence. Je sens encore du sang gicler sur mon visage, il est chaud et coule le long de mon visage. Je me retrouvai recouverte de sang mais je n’étais pas blessée. Et je me rappelle, oh oui, si bien, de ce visage cagoulé qui me fixait froidement. Puis, il disparut. 
 
Il venait de tuer toute ma famille, sûrement le plus grand massacre qu’il n’avait jamais fait. 
 
Puis, plus je grandissais, plus je changeais de famille d’accueil. Le nom « Dubois » était passée aux oubliettes et j’ai terminé dans un couvent pendant quelques années. Mais je n’étais pas prête à rejoindre cette secte à mes yeux alors je m’étais enfuie, j’ai survécu seule sans aide. Sans révéler ma véritable identité. Je fus déclarée « portée disparue » et je me rendis compte que j’étais à des heures de NewCrest. Dès que j’avais atteint l’âge adulte, j’ai commencé à vouloir me venger. Et j’ai trouvé de l’aide en Samara qui, depuis le début, m’accompagne sans me juger. Je lui avais raconté le pourquoi du comment, le fait que je ne savais pas pourquoi ma famille avait été massacrée ainsi. Et que je voulais des réponses. Je voulais me venger. Touchée par mon histoire, elle avait décidé de m’aider. 
 
Le premier meurtre fut très particulier, je n’en dormais plus des nuits après cela et j’avais dû faire beaucoup de thérapies de détente pour enlever toutes ces idées noires en moi. 
 
Samara était là et elle est toujours avec moi. C’est grâce à elle si j’en suis à là aujourd’hui. Plus j’assassinais ceux et celles qui avaient aidé au massacre de la famille Dubois, plus je ne ressentais aucun regret. J’étais devenue celle que l’on surnomme, encore aujourd’hui, « Red Lips ». La Veuve Rouge d’après certains, un véritable mystère aux yeux des autorités.
 
Et désormais, me voilà. Le grand jour. Celui où je suis censé tué la personne qui a commandité tout cela, mon pire ennemi. Et une fois qu’il aura fait part de son dernier souffle, toute ma famille pourra reposer en paix et je pourrais démarrer une nouvelle vie. 
 
Red Lips disparaîtra et Cassie Dubois renaîtra de ses cendres, tel un Phoenix. »
 
Cassie rouvrit les yeux, une heure s’était écoulée depuis qu’elle avait fermé les yeux. La chaîne-hifi était éteinte et Samara savourait un thé tout en lisant le journal. Elle se releva, monta dans sa chambre et commença à se préparer pour cette nouvelle journée où, comme d’habitude, elle allait préparer son plan pour son meurtre de ce soir. Le dernier. 

La journée se déroula approximativement bien, Cassie passa son temps dans sa chambre à réfléchir à la stratégie qu'elle allait adopter face à Monsieur le maire, et plus le temps passait, plus le stress remontait légèrement, malgré son envie pressante d'en finir avec toute cette histoire qui la hantait depuis trop longtemps maintenant. 

La fin de journée était annoncée, la jeune femme avait fermé la porte de sa chambre à clé le temps de se préparer, cela voulait simplement dire qu'elle voulait être seule et tranquille pour éviter toute mauvaise source. Samara venait de rentrer de sa journée de travail, celui lui avait permis de se changer les idées avant le grand soir. Elle s'était immédiatement attelée dans sa chambre aussi pour se préparer. Les tenues des filles devaient être impeccables, dignes d'une soirée prestigieuse à NewCrest. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_170909


- Alors que la soirée d'inauguration approche à grand pas, nous apprenons à l'instant que le maire de NewCrest, Gregor Crawford, sera bel et bien présent avec son épouse et leur fils unique pour célébrer, ensemble, la fin de la construction d'un bâtiment déjà historique aux yeux de certains. C'est avec une grande fierté et un réel honneur que nos journalistes seront sur place pour assister au discours de notre cher maire, élu de nombreuses fois et ayant toute la confiance nécessaire de la part de son "peuple". Un roi aux yeux de beaucoup de monde. Et même si, malheureusement, vous n'avez pas l'occasion d'y assister, grâce à notre chaîne, nous serons en direct sur les lieux et vous pourrez y voir tout ce qui s'y passe, dont les invités tant attendus dont de grandes célébrités. Nous avons hâte de vous montrer tout cela, en attendant, passons à la suite du programme. Manifestation aux quatre coins du...


Samara n'écoutait plus la télévision soudainement, l'arrivée de Cassie dans sa tenue de soirée avait coupé tout son aux alentours, tout environnement. Comme d'habitude, elle avait osé, elle s'était permise de dépasser certaines limites mais c'était dans son style. Jupe très courte, maquillage conséquent. Tout était au rendez-vous pour charmer mais surtout, son tatouage était sa mascotte, son emblème. Il était mis en valeur pour y attirer tous les regards car il était porteur d'un message, un message précieux aux yeux de la jeune femme. 

- C'est un peu osé pour une soirée de ce genre, tu ne trouves pas ?, demanda Samara, gênée.


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_171200


- C'est le but. Je veux attirer les regards, je veux me faire remarquer, répondit Cassie, d'un ton fier.


- Ton but principal est d'être discrète, Cassie, tu ne peux pas te pointer avec cette tenue. Toute discrétion sera supprimée.


- Le poison est prêt, je ne peux plus recommencer. 


- L'as-tu bien disposé sur tes lèvres ?, demanda Samara, incertaine et inquiète. 


- Comme toujours ou sinon, je ne serais pas là, ricana Cassie, légèrement diabolique.


Elle incarnait une diablesse hors du commun, elle avait sorti sa tenue la plus osée pour son dernier meurtre. Elle voulait "marquer le coup". De plus, elle tenta d'expliquer à sa meilleure amie qu'elle devait se faire passer pour une future propriétaire d'un institut vendant des produits de beauté et de soins du visage à NewCrest alors cette tenue correspondait au style qu'elle voulait provoquer, imposer. 


- Je n'ai plus le temps de me justifier, Samara. Notre chauffeur nous attend et dans quelques heures, nous fêterons, toutes les deux, un nouveau départ, une nouvelle vie ! 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_173914


Et en parlant de fête, elle était déjà à son comble à l'hôtel de ville quand les deux meilleures amies arrivèrent sur les lieux dans une luxueuse limousine. Malgré la pluie qui était au rendez-vous, les feux d'artifices explosaient de mille couleurs et la musique résonnait à travers les fenêtres, le tapis rouge, humide, était toujours encerclé par de nombreux gardes du corps et d'autres invités entrèrent dans la précipitation mais tout en ricanant, pressés de faire la fête. 

Quand Cassie et Samara entrèrent dans les lieux, l'ambiance était déjà présente et le lieu de la réception était magnifique. Ils avaient misé très haut pour ce nouvel Hôtel de Ville, c'était une véritable merveille qui faisait briller les yeux des invités, même ceux de Samara et Cassie. Tout était parfait. Il y avait déjà des groupes de personnes, par ci, par là. Il y en avait déjà qui dansaient. D'autres qui discutaient, et d'autres encore qui savouraient le grand buffet à volonté de boissons et de divers plats. Les domestiques marchaient dans tous les sens, déjà épuisés. 

Il y avait des stars du cinéma, de la musique, du théâtre et de bien d'autres arts. Des hommes et femmes d'affaires. D'autres maires. La noblesse moderne à l'état pur. L'entrée de Cassie fut assez remarquable, beaucoup de regard la fixèrent, elle se sentait observé mais elle faisait comme si de rien n'était. Elle devait jouer le jeu, le poison présent sur les lèvres. Elle avait deux heures avant qu'il ne soit plus opérationnel, ce qui lui laissait une certaine marge. Ses yeux tournèrent dans tous les sens, l'épouse du maire était bel et bien ici. Elle discutait avec des enfants de célébrités mais leur fils unique, absent. Ainsi que le maire. 

Merde. 


- Tu as vu le maire ?, demanda Cassie, chuchotant et inquiète. Je ne le vois pas.


- Je ne vois pas son fils non plus, où peut-il bien être ?


Ce n'était pas le stress cette fois-ci mais l'inquiétude. Le maire devait être là, en compagnie de son épouse et de son fils, prêt à faire son discours pour parler de sa "chère et tendre" ville. Cité. Pays. Comme il l'entendait, en fait. 


Mais mise à part Madame Crawford et les invités, aucun signe de leur présence.


La soirée continua à se dérouler, il y avait de plus en plus de danseurs et danseuses. L'alcool coulait à flots et le buffet était presque vide. Samara s'éclatait avec un inconnu, Cassie préférait rester dans son coin, pensant qu'elle avait fait fausse route et que cette dernière mission allait être un échec. Il était déjà vingt deux heures quand elle entendit la grande horloge sonner dans le hall et toujours aucun signe de son ennemi, toujours aucun discours. Quelque chose se passait. Quelque chose d'étrange. Etait-ce une ruse ? Un piège ? 


- Mesdames et messieurs, le maire tient à s'excuser pour son grand retard mais ayant eu un léger soucis de santé, désormais rétabli, il devrait bientôt arriver, annonça l'un des gardes du corps, d'une voix imposante. Ne vous en faites pas, tout va pour le mieux, Monsieur Crawford est dans son bureau et prépare son discours. 


Dans son bureau ? Bingo !


Alors que Cassie s'avança pour rejoindre la fameuse pièce où se trouvait son ennemi, Samara l'arrêta et préféra lui faire comprendre qu'il s'agissait sûrement d'un piège et qu'elles devraient mieux rentrer pour retenter une autre fois. 


- Hors de question ! C'est maintenant ou jamais. 


- La vengeance est en train de prendre le contrôle de ton corps, Cassie. Ne commets pas cette erreur qui pourrait te gâcher la vie pour toujours, insista Samara, très inquiète. 


- Ma vie est gâchée depuis le massacre de ma famille. 


Sur ces derniers mots, Cassie sortit de la pièce sous le regard très inquiet de sa meilleure amie. Elle disparut. Elle monta les grands escaliers en trouvant étrange qu'il n'y avait aucun garde du corps, tout semblait si calme. Le bruit de ses talons résonnait partout aux quatre coins de la grande pièce. Elle traversa un long couloir, regarda chaque porte et trouva enfin sa cible : le bureau du maire. 


Sans garde du corps. Peu importe, elle y pénétra aussi silencieuse qu'un chat. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_174128



- Cassie Dubois, quel plaisir de vous revoir, annonça le maire, d'un ton neutre et tournant le dos à la jeune femme, fixant une statue féminine. Je vous attendais, si vous pensiez que je ne me douterais pas que vous êtes responsable de tous ces meurtres, je ne serais pas maire à l'heure actuelle et je serais qu'un vulgaire idiot. Mais vous avez fait preuve de courage, vous avez réussi. Vous voilà dans mon bureau. Vous voilà en face de votre dernière cible. Moi. Peut-être aurai-je dû contacter la police ou prévenir mes gardes du corps ? Mais non, je n'aurais pas eu l'occasion de vous rencontrer, vous, la dernière survivante d'une famille, autrefois, très puissante, réduit un néant sous l'ordre d'un simple inconnu dont on ne connaît pas encore l'identité, pour tout vous dire. 


- Ce n'était pas vous ?!, répondit Cassie, choquée de voir que Samara avait raison, qu'elle était tombée dans un piège.


- Au départ, je devais être aux commandes de ce massacre mais quelqu'un a pris ma place. Quelqu'un m'a devancé. Et vous n'avez tué que des innocents en fin de compte. Votre père était un homme cruel, votre grand-père aussi et ainsi de suite. Ils aimaient le pouvoir et avec leurs ambitions, ils voulaient conquérir NewCrest pour mettre cette ville à leurs bottes. Mais vous n'étiez pas encore nées et le jour où le massacre s'est déroulée, vous étiez trop jeune pour comprendre, ma pauvre, expliqua alors Gregor. Je voulais mettre fin à la vie des "Dubois" car ils empestaient la cruauté, l'horreur et tout ce qui pourrait déranger quiconque. Mais apparemment, je n'étais pas le seul à m'en rendre compte et cette autre personne s'en est chargée. Elle a agi seule et a disparu, du jour au lendemain. 


- Et comment saviez-vous que j'étais encore en vie ? Comment saviez-vous que je serais là ce soir ?


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_174429


- Grâce à moi, son fils.


Cassie se retourna soudainement mais se fit empoigné le bras par le jeune homme qui venait de faire son apparition, comme par magie. Il s'agissait d'Edward Crawford, le fils unique du maire. 


- Mon fils vous observe depuis de nombreuses années et il savait tout sur vous, comme un détective privé si vous voulez. Il ne vous a jamais empêché de tuer toutes ces personnes avant moi car elles étaient de réels obstacles pour ma carrière et vous avez sauvé l'avenir de ma famille grâce à vos actes, je tenais à vous en féliciter d'ailleurs. 


- Vous êtes un monstre !, s'énerva Cassie, en haussant le ton, sentant la main d'Edward se resserrait autour de son bras.


- Ai-ce moi qui ai du poison sur les lèvres ? Ai-je tué quiconque, Mademoiselle Dubois ?, demanda Gregor, ricanant légèrement, de fierté. Non, Cassie, vous vous êtes complètement trompée et vous vous êtes basée sur une liste créée de mes propres mains.


- C'est Samara, ma meilleure amie, qui a réussi à établir la liste !


- Samara Jasmin. Ma secrétaire. Elle ne vous a jamais parlé de son métier et bien, désormais, vous le connaissez.


- Ce n'est pas possible... Non... Vous êtes responsable du massacre de ma famille ! 


- Je vous ai déjà tout expliqué, je voulais l'extinction de votre famille mais quelqu'un d'autre s'en est chargé. 


- Père, il est temps de partir maintenant, annonça Edward, d'un ton urgent.


- Et où allez-vous m'emmener ? A la police ?!


- En sécurité, annonça le maire, d'un ton soudain et sérieux. Vous êtes en danger, Cassie. Vous êtes la proch...


Soudain, une énorme explosion retentit d'un côté de l'hôtel de ville, faisant secouer le sol et vibrer les murs, brisant les fenêtres, une par une, en mille morceaux.


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_174556



Plusieurs cris s'entendirent et de nombreux gardes du corps se mirent à courir dans tous les sens. Gregor Crawford avait disparu de la pièce, propulsé par la fenêtre. Edward était en état de choc et Cassie ne savait plus quoi faire, prise dans un piège infernal. Elle venait de subir de lourdes révélations et elle pensait connaître sa meilleure amie par coeur mais c'était tout l'inverse. Elle se sentait trahie. 


L'alarme incendie se déclencha et de la fumée fit son apparition dans le bureau, Edward commença à tousser. Un bruit aigu résonna dans les oreilles de la jeune femme, qui n'avait pas supporté le bruit de l'explosion. Elle entendait, à peine, le bruit des sirènes des secours qui s'approchaient de plus en plus. 


Une deuxième explosion retentit. Cette fois-ci, beaucoup plus importante. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_174814



Samara était en train d'assister à l'effroyable spectacle qui se présentait à ses yeux. Elle n'en revenait pas. Cela faisait déjà plusieurs minutes qu'elle était en train de faire les cent pas devant l'hôtel de ville, pensant à toute la vérité que sa meilleure amie allait entendre. Elle aurait dû se douter que cette dernière cible allait révéler beaucoup de choses qui pourraient exploser son amitié avec Cassie mais elle avait préféré ne rien dire pour jouer le jeu jusqu'au bout. 

En état de choc, ses jambes tremblaient. Elle imaginait Cassie prisonnière dans les flammes mais elle n'arrivait pas à bouger, des survivants sortaient en courant par la porte d'entrée, accompagnées par des gardes du corps, des policiers et des pompiers mais aucun visage ne lui était familier. Cassie n'était pas là. 

Prenant son courage à deux mains, elle voulut tenter de retrouver sa meilleure amie. 

Elle fit un pas en avant. 

Une troisième explosion retentit, balayant l'endroit sur son passage. 

Puis, plus rien.

description[En cours] RED LIPS Tome 1 EmptyRe: [En cours] RED LIPS Tome 1

more_horiz
Suspense suspense [En cours] RED LIPS Tome 1 969370813 Très bon début en tout cas que ce soit dans l'illustration, la mise en page ou le texte lui même !

____________________________
[En cours] RED LIPS Tome 1 180614090425160375[En cours] RED LIPS Tome 1 180614090616825420 [En cours] RED LIPS Tome 1 180614090617574325

description[En cours] RED LIPS Tome 1 EmptyRe: [En cours] RED LIPS Tome 1

more_horiz
Merci beaucoup, ça me fait très plaisir de voir que tu as pris de ton temps pour lire ce début ! Chapitre 1 en cours d'écriture et merci encore ! [En cours] RED LIPS Tome 1 969370813

[En cours] RED LIPS Tome 1 2371081705

description[En cours] RED LIPS Tome 1 EmptyCHAPITRE 1 : A comme Attirance

more_horiz
PREMIER CHAPITRE
A comme Attirance


[En cours] RED LIPS Tome 1 17-02-2020_1748360a82d92c101cc717


Le silence. Cette douce sensation, d’apaisants frissons qui envahissent tout notre corps. Parfois, inquiétant, d’autres fois, rassurant. 
 
Quand Cassie rouvrit les yeux, elle était allongée au sol, elle ressentit une vive douleur à la tête et poussa un léger gémissement désagréable. Elle n’avait pas encore retrouvé toute la force nécessaire pour se relever, elle sentit les gouttes de pluie qui s’écrasaient sur elle. Une averse. 
 
Sa vision était légèrement floutée, son corps ne s’était pas encore remis de la chute qu’elle venait de faire suite à la troisième explosion. Elle vit autour d’elle, une scène de chaos. Tel un tableau représentant la fin du monde. Sa robe était déchirée et ses jambes, écorchées. Mais elle ne sentit aucune douleur sauf au niveau de la tête, elle avait eu de la chance. Puis, les souvenirs revinrent soudainement comme une brutale vision d’images en noir et blanc. 
 
Première explosion. L’onde de choc provoqua un véritable tremblement dans le bureau du maire, la faisant perdre l’équilibre et poussant un cri horrifique. Elle sentit la main d’Edward, qui lui tenait le bras, se desserrer soudainement et lâcher prise. Ils furent séparés sous la force du tremblement. Et elle vit Gregor Edward, le maire, se faire propulser en arrière, brisant les carreaux de la fenêtre derrière lui sous le choc de son corps et disparaître dans le vide. Elle entendit des cris au loin, dans la grande pièce du bas, le bruit d’imposantes flammes qui commençait à se propager, les sirènes des secours, l’alarme incendie et un bruit aigu très désagréable dans sa tête, ses oreilles n’ayant pas supporté l’onde de choc. 
 
Deuxième explosion. C’est au moment où elle voulut prendre la fuite du bureau pour éviter de se faire arrêter par quiconque, voulant aussi rejoindre sa meilleure amie, Samara. Mais la puissance supérieure de cette explosion l’empêcha de continuer et elle perdit tellement l’équilibre, qu’elle finit par tomber au sol. Edward, qui se trouvait à ses côtés, essayait de se maintenant droit en s’agrippant à la poignée de la porte. En vain. Il s’écroula violemment, cassant celle-ci par la même occasion. Tous les deux se regardèrent, ils avaient des visages horrifiés. 
 
Troisième explosion. D’un niveau encore supérieur. Elle provoqua l’ouverture soudaine des portes qui fit pénétrer un puissant souffle, propulsant Cassie et Edward contre le bureau du maire. Des fissures se formèrent tout autour d’eux. Sans réfléchir aux conséquences, le fils du maire se jeta sur Cassie et fit le rôle du bouclier, recevant sur son dos de petits débris qui tombaient du plafond ainsi que le lustre, il poussa un cri de douleur et Cassie ferma les yeux et se replia pour éviter tout débris. 
 
Le bureau était à deux doigts de s’écrouler. Ils se relevèrent tout en s’abritant les visages avec leurs mains, la fumée de l’incendie devenant de plus en plus pesante. La chaleur montait dans la pièce. Le téléphone portable de Cassie sonna, elle le sortit de sa poche sous la panique et vit que Samara essayait de la joindre. Elle répondit en tentant de respirer correctement et de reprendre ses esprits. 
 
- FUYEZ !
 
Puis, elle raccrocha. Cassie était sous le choc. Elle regarda Edward qui était complètement paniquée et elle ne savait pas quoi faire. Elle tenta de fuir par la porte du bureau mais les escaliers étaient complètement en proie aux flammes et elle arrivait à voir, à travers l’épaisse fumée de l’incendie, des silhouettes se dessinaient qui essayaient de fuir les lieux en poussant des cris. 
 
Quand elle baissa les yeux, elle remarqua que le sol était de plus en plus victime d’une multitude de fissures. Il était à deux doigts de céder. Elle sentit une main sur son épaule, elle se retourna vivement et fit face à Edward. Il prit sa main et se mit à courir en l’embarquant avec lui. Il fonça droit vers la fenêtre. Elle poussa un cri de peur et tous les deux, sautèrent pour fuir du bâtiment. Sous l’effet du choc, sous l’effet des diverses émotions qu’elle venait de traverser, elle s’évanouit.
 
Sa vision prit fin et quand elle rouvrit les yeux, une nouvelle fois, Edward était face à elle, sa belle tenue chic déchirée aussi. Il tendit sa main et aida Cassie à se relever.
 
- On rentre, allez !, cria-t-il.
 
Elle n’eut même pas le temps de répondre que le jeune homme reprit sa course, tenant fermement la main de « Red Lips ». Ils montèrent tous les deux dans la voiture d’Edward. Cassie tourna son regard vers les lieux et ne vit que les portes de l’Enfer. L’hôtel de ville était recouvert par les flammes provoquées par les trois explosions. Les pompiers, les ambulances et les policiers étaient arrivés en masse et commençaient déjà à faire le nécessaire. 
 
Plus la voiture s’éloigna, plus Cassie se sentit mal à l’aise. Sa meilleure amie était encore là-bas, était-elle encore en vie ? Elle demanda à Edward de faire demi-tour mais il refusa, sa sécurité avant tout. Il rassura la jeune femme sur le fait que Samara saurait s’en sortir et que bientôt, ils seraient réunis. 
 
De toutes les manières, Cassie n’avait pas d’autres choix que d’écouter. Elle était complètement perturbée. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_120519df99b09441d80e5f



- Pour le moment, les pompiers sont toujours sur place. L’incendie semble beaucoup plus résistant que prévu, une chose est toutefois certaine c’est que l’hôtel de ville ne sera bientôt plus qu’un tas de ruines. Le maire ainsi que son épouse et son fils sont portés disparus, la police pense qu’il s’agit là d’un acte perpétré par un ennemi de la famille et par la même occasion, il en aurait profité pour les enlever. Une enquête est ouverte et écarte toute piste contre la célèbre « Red Lips ». Il s’agit bel et bien d’un massacre orchestré par une personne, ou un groupe, complètement inconnu aux yeux de nos services. D’après les derniers rapports, nous comptons quarante morts, vingt-trois blessés graves et légers, dix-neuf personnes dont l’identité ne peut pas encore être révélées et vingt portés disparus dont le maire et sa famille. Vous êtes sur NC REPORT, en direct vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Nous vous tiendrons au courant de l’affaire en cours. 
 
Tout le monde en parlait. Tout le monde avait allumé des bougies, déposées sur leurs fenêtres, pour rendre un hommage à toutes les personnes qui avaient péri dans le drame. NewCrest était en deuil en ce deuxième jour de Printemps. 
 
Les rayonnements de l’étoile jaune commençaient à se disperser sur le manoir de Cassie. Le jour se levait et les oiseaux, non conscients de l’événement en cours, chantonnait leur mélodie quotidienne. Un léger vent agréable, un ciel d’un bleu vif et une chaleur qui grimpait de plus en plus. Ce qui était exceptionnel pour ce genre de journée. 
 
Ce qui était sûr, c’est que cette histoire allait vite devenir un fait historique inoubliable. Dramatique. Horrifique. 
 
Tout ce que l’on pouvait imaginer négativement.


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_120334d92a6895372d51de



Edward s’était seulement endormi il y a deux heures environ, cette nuit mouvementée avait perturbé son sommeil. Il en avait fait des cauchemars, se rappelant ainsi de chaque instant.
 
Il était dans la chambre de Samara et s’était assuré que Cassie se trouvait dans la sienne à leur arrivée au manoir. Quand il ouvrit les yeux, il s’étira longuement et cela lui fit un bien fou. Il avait encore beaucoup de mal à réaliser que ses parents étaient portés disparus. D’après la presse, ils auraient survécu à l’incident mais seraient introuvables. Et pour son cas, lui, avait réussi à fuir les lieux avec Cassie en toute discrétion sans se faire voir. Il préférait, pour le moment, avoir le statut de « porté disparu ». 
 
A cause de la première explosion, Cassie n’avait pas pu apprendre toute la vérité. Et désormais, c’était son rôle de le faire. Et il le savait à l’avance, cela n’allait pas être simple.
 
Il avait observé Cassie, enfin surtout « Red Lips », pendant toutes ces années mais il ne connaissait qu’une seule des deux faces de cette jeune femme. La mauvaise. Celle qui tuait pour se venger, celle qui ne prêtait aucune pitié et d’un simple baiser, elle ôtait la vie. Une image frissonnante mais hier soir, il avait vu le visage de Cassie. Celle d’une jeune femme victime de la panique, perdant tout moyen en elle et qui avait besoin d’aide. Et il lui avait sauvé la vie quand un morceau du plafond avait cédé. Enfin, il lui avait sauvé la vie tout simplement en évitant de finir, soit dans les flammes, soit dans les lourds débris de l’hôtel de ville, contrairement à des dizaines d’innocents à l’heure actuelle. 
 
Mais comment cette journée allait se réaliser ? 
 
Telle était la question.


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_1204348dc177a3586966dc

 
Du côté de Cassie, elle n’avait pas dormi de la nuit. Les premières heures, elle avait fait les cent pas en se demandant pourquoi elle était dans sa chambre et qu’elle avait autorisé Edward, le fils de sa dernière cible, à dormir chez elle. Et pourquoi elle n’était pas avec Samara en train de la secourir. Elle pouvait avoir besoin d’aide, encerclée par les flammes, coincée sous un gros débris ou autres. Elle l’imaginait et cette image était horrifiante. Mais elle n’avait pas le droit de sortir de chez elle et elle se rappelait ce que Gregor lui avait dit, mot pour mot : « Vous êtes en danger, Cassie ». 
 
Et en ce début de journée, elle contemplait la peinture qui représentait sa mère en se disant qu’elle faisait fausse route depuis le début. Elle avait éliminé des personnes qui avait participé au massacre de sa famille, mais sa dernière cible n’était pas celle qu’elle croyait. Une lamentable erreur, une honte à ses yeux. Alors, qu’est-ce que sa mère pouvait penser d’elle ? Elle avait encore tant de questions sans réponses. Elle en avait tellement besoin pour pouvoir avancer, c’était comme si elle était dans une impasse et le drame d’hier soir venait rajouter sa couche, venait enfoncer le couteau dans la plaie. Les choses allaient devenir compliqué. Cassie en était consciente. 
 
Mais elle pensait aussi à ce que le maire lui avait dit, le fait que son père était un homme cruel avant sa mort et qu’en quelques sortes, il avait mérité ce qui lui était arrivé. Elle refusait d’y croire mais d’un côté, celui la ramenait au doute. Celui qui pour elle était un exemple était, d’après Gregor Crawford, le pire être qui ait pu exister. Mais pourquoi ? 
 
- Encore une question sans réponse…, soupira Cassie, fixant sa mère et les yeux humides. 
 
Une odeur familière lui vint aux narines, elle se retourna vivement, pensant qu’elle se faisait attaquer mais elle fit face à Edward, qui ne s’était pas habillé et qui était plutôt bel homme. Stop. Elle reprit ses esprits pour mieux se concentrer et son visage se refroidit. 
 
- Je ne voulais pas te déranger, Cassie, commença alors le jeune homme, d’un ton viril mais apaisant. Quelle est cette question que tu te poses ? Maintenant que mon père n’est plus là, je…
 
- C’est toi qui dois me dire la suite de la conversation qu’on aurait dû avoir hier soir, c’est ça ? 
 
Sa froideur provoqua un silence glacial dans la salle à manger. 
 
- Vois-tu, continua Cassie, toujours aussi froide. Je n’ai pas retapé cette pièce car elle avait été conçue par mon père selon un rêve de ma mère. Ils étaient des exemples à mes yeux et depuis hier soir, ils sont les créateurs de tant de questions incertaines. Je ne sais même plus qui croire. J’héberge un total inconnu chez moi qui sait que je voulais tuer son père et qui se montre amical avec moi comme s’il voulait me tendre un piège ou qu’il attendait de voir la police m’embarquer en prison. 
 
- Ce n’est pas du tout le cas, Cassie. 
 
-Alors, pourquoi ? Pourquoi es-tu encore ici ? Pourquoi m’as-tu sauvé la vie ? Qu’est-ce que tout cela va t’apporter ?
 
- Parce que nous sommes tous les deux en danger et que l’on doit veiller l’un sur l’autre. Je ne suis pas là pour te piéger ou quoi que ce soit, je suis juste ici « en ami ». 
 
- Désolé mais la seule amie qui mérite ma confiance est Samara et de plus, j’ai appris qu’elle m’avait menti, trahi. 
 
- Pour ta sécurité.
 
- Facile à dire, se refroidit, de plus bel, Cassie. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_120445a5bceda25adcd2c5



- Mon père avait raison sur un fait, expliqua alors Edward, d’un ton beaucoup plus sérieux et regardant la peinture représentant, cette fois-ci, le père de Cassie. Ton père était un homme cruel avant sa mort. Comme ton grand-père et ainsi de suite. Ils ont tué des dizaines et des dizaines de personnes pour pouvoir prospérer, créer et prendre le pouvoir. Pour pouvoir fonder, en toute tranquillité, ton entreprise familiale de produits de beauté et de soins du visage. Mais pour arriver à faire tout cela, il fallait qu’ils tuent pour réussir. Des concurrents, de futurs potentiels obstacles, etc. Puis, vint le jour où ton père décida d’organiser une énorme réception à NewCrest pour la future inauguration du terrain qu’il venait d’acheter dans cette même ville pour le bonheur de son entreprise. Il avait invité toutes les grandes familles, dont la mienne. C’est dans ce genre de célébration que tu te rends compte que toutes les tensions entre ces familles disparaissent quelques instants. La réception était réussie, tout le monde dansait, rigolait, buvait et avait « hâte » de voir la construction du projet. Le résultat. Mais mon père, trop curieux, a pénétré dans le bureau de ton père et a découvert des dossiers inimaginables. Dont la liste de toutes les personnes que ses ancêtres avaient tué et celle où figuraient toutes les personnes que ton père allait tué. Dessus, figurait l’identité de mon père, Gregor Crawford.
 
Bizarrement, pour une fois, Cassie était réellement à l’écoute, curieuse de savoir la véritable vérité. Elle apprit aussi que cette liste montrait les identités de toutes les personnes qui se trouvaient aussi à la réception. 
 
Voilà comment Gregor avait monté son coup contre Jules Dubois, le père de Cassie. Mais le jour où il avait entrepris de réunir tous ceux et toutes celles en qui il avait une totale confiance pour orchestrer le massacre contre la famille « Dubois », personne ne vint. Il savait que quelque chose allait se passer mais décida de ne pas réagir, par crainte de révéler son réel plan. 
 
- Et le lendemain, il apprit que toute la famille Dubois avait été massacrée sauvagement, finit par dire Edward, complètement gêné. C’est alors qu’il avait compris que quelqu’un d’autre s’en était chargé à sa place. Et que ce « quelqu’un », il ne le connaissait pas et pouvait représenter un réel danger. 
 
- Et cet inconnu a, de nouveau, réagi hier soir…, soupira Cassie, réfléchissant. 
 
La probabilité que ce soit la même personne était minime mais le lien pouvait être réel entre les deux massacres. Et de ce que comprenait la jeune femme, c’est qu’Edward voulait rétablir l’ordre pour éviter un nouveau drame. 
 
- Ce n’est pas possible…, rajouta Cassie, contenant une colère naissante en elle. Ta famille a aussi tué pour réussir, qui me dit que tu ne feras pas la même chose ? 
 
- Parce que nous ne sommes pas comme nos familles, nous sommes les derniers héritiers et nous pouvons mettre un terme à toute histoire sans tuer pour démarrer une nouvelle vie. Pour enfin, vivre la vie que l’on souhaite depuis si longtemps. 
 
C’est alors que Cassie se rendit compte que depuis le début, Edward avait eu les mêmes projets qu’elle. Mais contrairement à lui, elle, elle n’avait fait que continuer de faire vivre la cruauté de son père en tuant des personnes. Parce que celles qui avaient subi son baiser mortel étaient de potentiels concurrents si elle reprenait l’affaire familiale. Elle qui les avait tués en guise de vengeance se rendit surtout compte qu’elle les avait tués pour un autre but. Involontairement. 
 
- Non, je ne te crois pas, finit-elle par dire, d’un ton très froid. 
 
- Pardon ? 


- Comment oses-tu parler de mes ancêtres ainsi ? Ils ont mérité le succès de l’entreprise familiale !
 
- C’est ce qu’ils ont voulu te faire croire parce que tu étais très jeune à cette époque. Cassie, je te dis la vérité. La preuve était dans le bureau de mon père et il voulait te la passer hier soir. 
 
- Et comme par hasard, tout a disparu dans les explosions. 
 
- Nous devons retrouver mon père, peut-être a-t-il plus d’informations qu’il voulait te révéler avant…enfin, tu sais, continua Edward, d’un ton hésitant. 
 
- Non. Non, je ne veux rien savoir de plus. J’en sais assez. J’ai tué tous ceux et toutes celles qui ont massacré ma famille, il me reste encore une cible et je dois l’identifier avant qu’il ne soit trop tard. 
 
- Sauf que cette cible te recherche aussi et veut ta mort, rappelle-toi. 
 
- Sors.
 
- Mais qu’est-ce qui te prends ?, demanda le jeune homme, choqué.
 
- J’agis seule et je veux être seule. Sors. On n’a rien à faire ensemble, j’ai voulu tuer ton père et tu me sauves la vie. C’est à n’en rien comprendre. Donc, dégage. Sors. C’est mon affaire, maintenant. 
 
- Oh que non, mes parents ont disparu et je veux les retrouver. Je veux aussi rencontrer cet inconnu qui a fait tant de mal à nos familles. Car c’est lui la source de tous nos problèmes, j’en suis certain. 
 
- J’ai dit : SORS !
 
Le cri de Cassie résonna dans toute la pièce, surprenant Edward. Il ne l’avait pas encore vu dans cet état et c’était assez impressionnant. Il ferma les yeux un instant et fit naître une certaine colère en lui. Il rouvrit les yeux et cette fois-ci, ce n’était plus la même personne que Cassie venait de voir. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_12075552b32ed7cd63a386



- Je vais être très clair avec toi, Cassie, s’énerva Edward, la montrant du doigt. Tu commences sérieusement à me SAOULER ! TU PENSES QU’A TA PETITE PERSONNE ALORS QU’IL NE S’AGIT PAS QUE DE TOI DANS CETTE HISTOIRE MAIS DE NOUS ! NOUS SOMMES LES DERNIERS HERITIERS DE DEUX GRANDES FAMILLES ET NOUS DEVONS COOPERER SI NOUS VOULONS REUSSIR ! MES PARENTS SONT PORTES DISPARUS A CAUSE DE CET INCONNU ET DE CES PUTAINS D’EXPLOSIONS ! 
 
- DU CALME !!!
 
La nouvelle voix qui venait d’intervenir surpris les deux individus. Edward et Cassie se retournèrent soudainement et firent face, contre toute attente, à Samara, le visage neutre et dans une tenue différente qu’à leur dernier souvenir. 
 
- Dans le salon. Tout de suite.
 
Sous le choc, ils écoutèrent et la suivirent dans le salon.
 
Dans un silence complet. 


- Commençons, fit Samara, en s’installant sur le canapé et en fixant les deux individus, faisant comme si de rien n’était. Je suis contente de voir que vous ayez survécu à cette atrocité et ne vous en faites pas, tout va bien. Le maire-adjoint a péri dans les flammes, malheureusement, et le maire est porté disparu donc dans une demi-heure, on m’attend pour une interview. Donc je vais être rapide et je vous préviens, pas de coupure de paroles ou autres. Votre querelle, vous la réglerez plus tard. Bien, une partie de l’hôtel de ville est resté intacte comme l’avait prédit Monsieur Crawford, j’y suis entrée sans me faire voir pour récupérer un dossier. Voilà pour vous. 
 
Elle tendit un cahier rempli de papiers. Edward le prit dans ses mains et l’ouvrit devant les yeux intrigués de Cassie. Edward tourna les pages en bref pour y voir un résumé de ce qu’il contenait : le parcours de Red Lips, toutes les grandes familles de NewCrest et ses alentours, les affaires policières non classées concernant les meurtres et de vieilles photos d’époque de ces mêmes grandes familles. 
 
- Tu apparais ici comme si de rien n’étais, tu m’as menti pendant de nombreuses années alors que je t’apportais toute ma confiance et là, tu nous passes un dossier avec de précieuses informations qui ne doivent pas tomber dans de mauvaises mains. Qu’est-ce que tu comptes faire, en fait ?, répondit Cassie, très froide. 
 
- Il va falloir l’admettre, Cassie, mais je t’ai menti pour ta sécurité. 
 
- Et c’est reparti…, soupira Red Lips.
 
- L’inconnu est bel et bien le responsable du massacre d’hier soir mais aussi, du meurtre de toute ta famille Cassie ainsi que de nombreuses autres. Il est celui qui manipule nos ancêtres depuis le début en réalité, son but ? Mettre fin à nos familles, expliqua alors Samara. 
 
- Mais dans quel intérêt ?, demanda Edward, étonné, et refermant le dossier. 


- NewCrest a été fondée par vos ancêtres à tous, par les miens aussi. Les piliers de cette ville sont ces fameuses grandes familles qui ont toutes subi d’horribles choses. Il y en a même certaines qui ont été complètement éradiquées. Elles n’existent plus et ne seront plus jamais là. Et si toutes les familles disparaissent, NewCrest s’écroulera car la ville aura perdu ses piliers. Et un plafond sans ça, vous en avez fait les frais hier soir. 
 
Tout s’éclaircissait enfin. L’inconnu nourrissait les tensions entre les grandes familles dans le but de les anéantir à jamais. Samara rajouta que ça n’avait jamais été la même personne, sinon il serait très vieux à l’heure actuelle. Mais il s’agissait bel et bien de la même lignée sauf que personne ne la connaissait et qu’elle était tout le mystère de l’histoire actuelle. 
 
En tuant, Cassie avait répondu, involontairement, aux désirs de l’inconnu. Idem pour son père, son grand-père, les ancêtres de Samara, d’Edward et de bien d’autres. 
 
- Ce dossier, ne le perdez pas. Gardez-le précieusement, s’il vient à tomber dans les mains des habitants de NewCrest, c’est la fin pour nous tous et l’inconnu aura réussi par cette même occasion, même s’il préfère nous voir disparaître, soupira Samara, s’inquiétant. Je dois pouvoir compter sur vous. Nous devons veiller les uns sur les autres à partir de maintenant. Cassie, il est encore temps pour toi de laver le nom de « Red Lips ». De faire d’une meurtrière, une héroïne. En coopérant, nous ne pouvons que réussir. 
 
- C’est compliqué…, soupira sa meilleure amie, incertaine malgré les preuves. 
 
- Et si je te dis que si ton père serait encore en vie, il pourrait te révéler l’identité de l’inconnu ? D’après le dossier, il était en lien avec l’inconnu. 
 
Le visage froid de Cassie changea soudainement, elle fut choquée par ces propos brutaux. Son père connaissait l’inconnu, et cela en rajoutait une couche sur le fait qu’il était réellement un homme cruel. Elle n’en revenait pas, Samara ne pourrait pas lui mentir sur ce genre de chose même si elle l’avait trahi sur le fait qu’elle travaillait pour Monsieur Crawford et qu’elle aidait son fils à m’observer. 
 
Trop d’émotions en quelques instants, Cassie sortit de la pièce d’un pas pressé et claqua la porte, pour couper à la discussion. 
 
- Je dois y aller, je suis vraiment désolée de ce qui se passe mais crois-moi, Edward, nous mettrons tout en œuvre pour trouver la fin de cette histoire.
 
- Ouais…
 
Même pour le fils du maire, c’était compliqué. Ses parents ne donnaient plus aucun signe de vie, ni sur les réseaux sociaux, ni par appel, voire par messages. Rien. 
 
Et puis, maintenant, ça. 
 
Il fit la bise à Samara pour la saluer et promit, toutefois, de veiller sur Cassie même s’il savait que ça allait être très compliqué. 
 
*
**
 
Cassie était restée dans sa chambre toute la matinée et Edward avait décidé de faire un grand ménage, en ouvrant toutes les fenêtres, faisant entrer la douce chaleur de ce deuxième jour de Printemps. 
 
Mais surtout il avait besoin de réfléchir, mais aussi de se changer les idées. Et pour finalement, se rendre compte que cela lui avait fait du bien. Pendant quelques heures, il avait oublié tous les soucis personnels qui régnaient autour de lui. 
 
Le début de l’après-midi ouvrit ses portes. Toujours aucun signe de vie, Edward sortit de la douche après avoir mangé un sandwich jambon-beurre. Il s’habilla et se prépara. Toujours aucun signe de Cassie. 
 
Il descendit dans la salle à manger, et regarda les peintures de chaque parent de la jeune femme. Il fit un léger sourire, il était dans la seule pièce qui n’avait pas été retapé par Cassie, en signe d’hommage et d’un côté, elle avait raison. Car à ses yeux, il fallait toujours garder une quelconque trace de ses ancêtres, de ceux qui leur permettaient de vivre correctement, malgré les menaces. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_121341edd532fd5587abf3



Et en pensant ainsi, il ne put pas s’empêcher d’avoir une image de ses parents dans sa tête. Il n’exprimait aucune tristesse pour leur disparition mais surtout, beaucoup d’inquiétude. Il avait peur d’apprendre leur mort même s’il savait que si sa mère était avec son père, celui-ci arriverait à les sortir d’ici. 
 
- Tu penses à quoi ?, demanda alors Cassie, faisant son entrée dans la pièce. 
 
Edward sursauta, il ne s’attendait pas à la voir de sitôt. Et la dernière fois qu’il avait discuté avec elle, c’était parti en querelle incessante. Gêné, il avait beaucoup de mal à trouver ses mots.
 
- Désolée, je ne voulais pas te déranger, rajouta la jeune femme, retournant sur ses pas pour sortir de la salle à manger. 
 
- Tu ne me déranges pas, répondit enfin Edward, d’un ton sérieux et sortant de ses pensées. Je pensais à mes parents, tout simplement. Ils sont portés disparus et je n’arrive pas à les contacter. Je ne sais même pas s’ils sont encore en vie. 
 
- Quoi qu’il arrive, nous les retrouverons. 
 
Cassie aborda un léger sourire rassurant. Ce qui étonna grandement le jeune homme. Elle sortit de la salle à manger sans prendre le temps de lui en dire plus, le laissant, de nouveau, seul. 
 
Mais cette dernière parole était très surprenante aux yeux du fils du maire, il ne l’avait jamais entendu parler ainsi. Depuis hier soir, elle était sérieuse, voire froide et soudainement, contre toute attente, elle avait sorti sa première parole d’une voix apaisante, réconfortante et rassurante. 
 
Il se mit à réfléchir quelques instants, puis, il la vit sortir à l’extérieur dans le jardin. Elle se déshabilla et dévoila son maillot de bains. Elle était magnifique, Edward avait l’impression de voir une déesse. Il l’observait discrètement, derrière le rideau de la salle à manger. C’est la première fois qu’il ressentait une telle chose envers une femme, cette sensation frissonnante et agréable que chaque être humain peut avoir en soi. 
 
Il pressa le pas vers la cuisine, prépara une citronnade, soupira, ferma les yeux un instant et prit son courage à deux mains : il devait lui parler et lui faire comprendre que leur précédente dispute était jetée aux oubliettes. Qu’il voulait s’excuser pour son comportement agressif soudain. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_1221463cb08134ccc6279e



« Ce matin, j’ai réfléchi pendant des heures. Depuis que je sais que je suis devenue une cible, je me suis posé des dizaines de questions, à savoir qui j’étais réellement. Je ne suis pas une personne, mais deux.
 
Cassie. Descendante de la célèbre lignée « Dubois », pensée morte à l’heure actuelle par la majorité des personnes. Dernière héritière et future propriétaire d’une entreprise de gamme de produits de beauté et de soins. Une jeune femme simple qui assiste aux plus grandes soirées, qui rêve de trouver l’âme sœur même s’il ne sait pas exactement ce que c’est. De fonder une famille même s’il n’a jamais ressenti le besoin, l’envie, le désir. Qu’est-ce que le désir d’ailleurs ?
 
La seule personne à qui je lui ai accordé la presque totalité de mon amour est Samara, puis, elle m’a menti. J’aurai pu lui en vouloir en tant que Cassie mais Cassie pardonne et essaye de voir les choses sous un autre angle.  Ainsi, elle sait que Samara lui a menti pour sa sécurité, pour sa vie, sa survie. Une belle preuve d’amour amical. 
 
Red Lips. L’ange des ténèbres aux lèvres rouges. Elle tue, elle manipule, elle charme, et de nouveau, elle tue. D’un simple baiser rouge, elle ôte la vie. Rouge sang. 
 
Elle est remplie de haine, de vengeance et de tristesse. La vengeance est sa seule sœur, ses lèvres sont une arme. Une puissante arme. 
 
Et elle n’accorde aucune pitié. Elle haït tous ceux et toutes celles qu’elle peut croiser. Elle n’a confiance en personne, un véritable mur. 
 
Elle existe juste pour tuer. 
 
Et aujourd’hui, je suis prise au piège. Comme cette impression que mes deux âmes se sont mélangées n’en formant plus qu’une seule maintenant. Et c’est seulement ce matin que je m’en suis rendue compte. 
 
Il est temps de faire face à la réalité : toute aide est la bienvenue.
 
Red Lips a perdu ses ailes mais Cassie a toujours son cœur qui bat. »


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_1222345ed06f3d96449b15


- Je me suis toujours demandé ce que représenté ce tatouage sur ta poitrine, intervint alors Edward, une citronnade à la main. 
 
- C’est un simple tatouage, répondit Cassie, froide et les yeux fermés. Et ça ne regarde que moi, finalement.
 
- C’est ce que Red Lips pense ou Cassie ? 
 
Il avait compris ce qui se passait dans la tête de la jeune femme. Comment cela était possible ? 
 
- Tu sais, Cassie, ou Red Lips, en fait, je ne sais même plus à qui je parle mais ce n’est pas grave. Je t’observe depuis de nombreuses années et je sais que Red Lips n’est que temporaire, sauf que tu t’es tellement habituée à elle qu’elle est en train de prendre le contrôle. 
 
- Encore une fois, tu te permets de juger sans le savoir alors s’il te plaît, évitons une nouvelle dispute. 
 
- Très bien, je t’ai apporté une citronnade. 
 
- Je n’aime pas le citron, répondit sèchement Cassie en ouvrant les yeux. 
 
La limite était dépassée. La jeune femme voulait être seule mais Edward était omniprésent. Elle se leva pour partir mais fut bloquée par le jeune homme. Elle soupira et croisa son regard. 
 
Elle n’avait jamais été aussi près de lui. Elle ressentit une étrange sensation en elle quand leurs regards se croisèrent d’aussi près. 
 
De l’attirance. Merde.
 
- Red Lips n’aime pas le citron mais Cassie… 
 
- Putain, t’es chiant, soupira Cassie, en prenant la citronnade et en commençant à aspirer la boisson à la paille. 
 
- Qui avait raison ?, rajouta Edward, un léger sourire aux lèvres. 
 
Un silence. Encore. Cassie but la boisson d’un seul trait, puis, elle regarda de nouveau Edward. Il n’avait rien de méchant finalement. 
 
Ils se mirent à rigoler et pour la première fois, tous les deux se sentirent bien. 
 
Mais l’attirance qu’ils portaient l’un envers l’autre leur avait fait oublier une certaine chose…
 
Une personne, dans les buissons. En train de les observer. 

description[En cours] RED LIPS Tome 1 EmptyCHAPITRE 2 : B COMME BLACK

more_horiz
DEUXIEME CHAPITRE
B comme Black


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_122320« Il m’avait enlacé, ce geste confirma que j’étais réellement attirée par cette personne. Cet homme que j’avais rencontré il y a seulement deux jours, lors d’une soirée mouvementée qui s’est terminée par un chaos plus que total. 
 
Il m’avait sauvé la vie alors que j’étais à deux doigts de tuer son père. Et depuis ce jour, il était comme ce meilleur ami que je n’avais jamais eu, gardant un œil sur moi, voulant ma propre sécurité au lieu de partir chercher ses parents. Et je me devais de l’aider.
 
Lui, il me connaissait sous la forme de « Red Lips », il m’avait espionné durant toutes ces années et fit régulièrement des rapports à son père. Tout comme Samara, ma meilleure amie. 
 
Moi, je ne le connaissais pas plus que ça. Tout ce que je savais, c’est ce que tout le monde savait. Il était le fils unique du maire de NewCrest, il était riche, il était beau et malgré mon caractère, parfois très désagréable, très froid, il se montrait toujours gentil. Amical, servant. Un exemple, en réalisé, à mes yeux.
 
J’étais attirée par sa personne et je ne savais pas si c’était réciproque même s’il faisait plusieurs choses qui pouvaient donner des indices quant à son attirance envers moi. Mais jusqu’à présent, je n’en avais pas eu la preuve. 
 
Et au final, est-ce qu’il aimait Red Lips ou Cassie ? 
 
La diablesse ou l’ange ? »


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_213526
En cette nouvelle journée, Cassie était déjà levée. Elle avait pris son petit-déjeuner seule, perdue dans ses pensées. Elle repensait, bien évidemment, au geste réconfortant d’Edward qui lui avait fait beaucoup de bien et avait ouvert quelque chose en elle qu’elle avait perdu depuis toutes ses années : son cœur. 
 
Puis, ensuite, elle s’était préparée et avait fait beaucoup de rangement. Elle s’était renseignée sur les goûts et couleurs de son nouvel ami et lui avait préparé une nouvelle chambre en allant faire quelques achats supplémentaires. Elle ne savait pas pourquoi mais elle avait envie de lui faire plaisir, de lui faire une surprise, un cadeau. 
 
Elle ne connaissait pas l’amour, en réalité. Elle, qui avait perdu ses parents quand elle était assez jeune. Elle qui n’avait jamais ressenti un quelconque sentiment envers un homme car elle en avait rencontré que très peu. Les seuls avec qui elle avait eu une discussion étaient ses prochaines victimes, figuraient sur sa liste personnelle. Et depuis qu’elle avait croisé le regard d’Edward, c’était particulier en elle, elle sentit d’étranges sensations et elle ne savait même pas si elle pouvait qualifier cela comme une attirance. Mais depuis hier après-midi, elle se sentait envoûté rien que d’y penser. 
 
- Tu es perdue dans tes pensées, toi, fit soudainement une autre voix féminine. 
 
Il était onze heures et Cassie était en train de se préparer un café quand elle se retourna vivement pour s’apercevoir que sa meilleure amie venait de lui parler. Un sourire aux lèvres. 
 
- Euh, non. Je suis juste en train de réfléchir. Tu n’es pas censée être au travail ?
 
- Mon lieu de travail a été complètement rasé par trois explosions je te rappelle et la seule partie du bâtiment qui reste est inaccessible pour le moment. De plus, sans le maire, je ne peux rien faire de plus sauf des interviews pour faire plaisir à la presse. Mais, continua Samara, d’un ton plus amical. Ne change pas de sujet, à quoi tu penses, jeune fille ? 
 
Elle ricana parce qu’elle connaissait par cœur Cassie, comme une sœur. La jeune femme se mit à rougir. Elle savait qu’elle ne pouvait pas mentir, elle devait dire l’étrange sensation qui était en elle depuis hier après-midi, depuis ce « câlin » et qui, pour une fois, l’avait fait rêver toute une nuit et lui avait permis de bien dormir. 
 
Restant silencieuse, ne voulant pas avoir honte face à sa meilleure amie, elle remarque que le regard de Samara se tourna vers un morceau de papier posé sur le comptoir de la cuisine. Malgré qu’elle voulût l’empêcher de l’attraper, sa meilleure amie se montra plus vive et réussit à l’attraper. 
 
- Un sommier, des draps, de la décoration et des fleurs, lut la jeune femme sous le regard gêné de Cassie. Eh bien, tout ce qu’il faut pour une nouvelle chambre. 
 
- Je me disais juste que ce serait mieux que tu reprennes ta chambre et qu’Edward ait la sienne pour que tout le monde soit confortablement installé. 
 
Samara pouffa de rires. Elle ne se moquait pas de sa meilleure, non, loin de là. Elle était même heureuse et satisfaite de voir que celle qu’elle avait connu froide, désagréable, retrouvée sa part de bonté et de gentillesse. C’était très touchant à ses yeux. 
 
- Toutefois, se refroidit-elle, en redonnant le ticket de caisse à Cassie. Dois-je te rappeler que tu ne dois pas sortir seule ? 
 
Cassie soupira. Il est vrai que c’était très dangereux depuis le drame de l’hôtel de ville de sortir seule, surtout qu’elle avait été prise pour cible ce soir-là. 
 
- Merci de me rappeler que l’hôtel de ville a été rasé par des explosions pour me tuer et que de nombreuses personnes sont mortes par ma faute…, soupira-t-elle, baissant ses yeux. 
 
Samara fut surprise soudainement, c’est bien la première fois qu’elle entendait une telle chose de la bouche de sa meilleure amie. Elle qui avait tué de nombreuses personnes sans regret et cette fois-ci, elle pensait que tout ce drame était de sa faute. Elle regrettait sûrement, peut-être était-elle en train de penser qu’elle n’aurait jamais dû devenir celle que tout le monde surnommait « Red Lips » ?
 
- C’est juste que…non, laisse tomber. 
 
Cassie craqua et partit en courant. Samara n’eut pas le temps de la retenir qu’elle se retrouva déjà seule dans la cuisine. Elle préféra alors la laisser seule, elle avait, involontairement, touché un point sensible qui n’existait pas il y a encore quelques heures de cela. 
 
« Suis-je en train de changer ? 
 
Suis-je en train de devenir celle que j’aurai dû être ? 
 
C’était ce matin, quand j’étais au magasin de décorations que je me rendis compte que j’avais commis de graves erreurs durant mes précédentes années de vie. J’avais tué dans le simple but de penser que ma famille pourrait enfin reposer en paix mais toute cette histoire n’était même pas finie alors qu’elle le devrait. 
 
Je suis désormais une cible. La cible d’un inconnu qui ne veut que ma mort. Je suis en danger et pourtant, je vis encore. 
 
Quand j’avais acheté tout ce qu’il fallait pour la nouvelle chambre d’Edward, je m’aperçus que j’étais en train de vivre un moment de vie que les parents connaissaient : celui de la rénovation de la chambre de leur enfant. Un moment d’une vie quotidienne, d’une vie normale. 
 
Et je l’avais savouré en achetant un nouveau sommier, des fleurs, des décorations et des draps. Mes parents l’avaient fait pour moi avant leur mort horrible et moi, j’étais en train de le faire pour un nouvel ami. Pour qu’il puisse se sentir le bienvenu dans ma demeure. Chez moi. 
 
Et en aucune façon, à aucun moment, j’avais pensé à mon passé, à Red Lips, à mes meurtres. Pendant ces quelques instants d’achats, j’étais Cassie. Cette femme heureuse, au passé troublant mais qui avait tourné la page pour vivre comme elle le souhaitait, comme elle le devait après tout ce temps. 
 
Et j’avais encore beaucoup de mal à m’en rendre compte. 
 
J’avais juste envie de sortir de chez moi parfois, pour me libérer, pour vivre, tout simplement mais Samara m’avait rappelé qu’une personne voulait notre mort dans le but d’écrouler NewCrest. 
 
« Dans le but d’écrouler NewCrest ». Qu’est-ce qu’il avait contre cette ville ? Pourquoi voulait-il y voir sa fin ? Lui avait-elle fait si mal ? 
 
Et voilà, les questions revenaient et cette fois-ci, je ne me sentais pas puissante. Red Lips ne voulait pas se réveiller en moi et à ce moment précis, j’avais besoin d’elle pour éclairer ma lanterne. »
 
- Cassie ?
 
La jeune femme sécha ses larmes et se retourna, un léger sourire aux lèvres. Samara était face à elle, une tasse de café dans ses mains, gênée et timide. 
 
- Ne t’en fais pas, c’est juste que j’ai besoin de sortir de temps en temps, cela me fait du bien, rassura Cassie, d’un léger sourire. Je suis désolée, je n’aurai pas dû réagir ainsi. 
 
- La mère d’Edward t’attend dans la salle à manger, annonça soudainement Samara, inquiète et surprise, lâchant la tasse de café qui se brisa au contact du sol et déversa son liquide noir brûlant.
 
- Elle est vivante ! Il faut que j’aille prévenir Edward !
 
Cassie commença à prendre son élan pour partir en courant mais Samara lui bloqua la route. Elle lui fit comprendre qu’il dormait encore et que Madame Crawford voulait la voir seule. Elle avait besoin de lui parler. 
 
Cassie fut surprise, elle qui pensait que cette femme était portée disparue, elle l’avait même imaginé morte. Mais quand elle entra dans la salle à manger, elle était bien là, dans une magnifique tenue, bien maquillée, bien coiffée. Comme d’habitude, elle incarnait cette femme élégante et droite, un léger sourire aux lèvres. Elles se saluèrent et comme si elle était chez elle, Madame Crawford l’invita à s’asseoir.


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_212912- Mademoiselle Dubois, quel plaisir de vous voir en vie après ce drame, commença Élisabeth, sérieuse et souriante. Je vois que vous êtes surprise de me voir en vie. 

 
- Eh bien, je tiens juste à vous rappeler que votre fils unique est sous mon toit et qu’il vous croit dans les bras de l’inconnu avec votre époux, répondit Cassie, aussi souriante que celle qui se trouvait en face d’elle. Mais je suis heureuse de constater que tout va bien pour vous. 
 
- "Tout va bien" ? Comment osez-vous dire une telle chose alors que ma maison, l’hôtel de ville de NewCrest, est complètement détruite et que de nombreuses personnes sont mortes. 
 
- Veuillez m’excusez, ce n’était pas l’intention de ma parole. 
 
- Vous serez heureuse d’apprendre que mon époux m’a sauvé la vie et que nous avons pris la fuite. Et que pour le moment, nous préférons garder le statut de « portés disparus ». 
 
- Mais pourquoi ?, demanda la jeune femme, surprise et étonnée. Votre retour pourrait rassurer les habitants de NewCrest. 
 
- Mais aussi raviver la flamme de vengeance de l’inconnu qui a provoqué ce drame. N’êtes-vous pas en accord avec moi, étant donné que vous êtes aussi dans sa ligne de mire ?
 
- Vous avez raison…, soupira Cassie, se perdant dans ses pensées. Mais je pense qu’il serait préférable d’aller voir votre fils plutôt que moi. Je ne comprends pas d’ailleurs pourquoi. 
 
- Parce que je dois vous parler, seule à seule pour le moment. 
 
Ainsi, Élisabeth expliqua alors que son époux était en ce moment-même avec Edward, dans la chambre de Samara. Et qu’il lui expliquerait ce qu’elle allait annoncer à Cassie le moment venu. La jeune femme était surprise. 
 
Pendant tout ce temps, tout le pensait qu’ils étaient soit disparus, soit morts. Mais c’était tout l’inverse, ils étaient en vie et préféraient se cacher pour le moment. 
 
- Pour commencer, je suis heureuse de voir que vous vous entendez bien avec mon fils, expliqua alors Élisabeth en montrant une photographie d’Edward et elle en train de s’enlacer. Hier après-midi, j’étais cachée dans votre jardin et j’ai photographié ce moment amical qui m’a fait sourire car pour la suite, il va falloir vous serrer les coudes, et compter l’un sur l’autre. Car vous êtes les seuls à pouvoir mettre fin au plan machiavélique de l’inconnu. 
 
- Ce serait peut-être mieux de prévenir la police ? 
 
Élisabeth ricana et expliqua alors que si la police s’en mêlait, elle pourrait tomber sur le dossier secret que Samara leur avait donné hier. Et ainsi, Cassie finirait en prison ainsi que bien d’autres personnes. Mais l’inconnu, lui, aurait réussi sa mission. 
 
- Pas faux…, soupira, de nouveau, la jeune femme, réfléchissant aussi. 
 
- Cette photographie, je vais l’envoyer sous anonymat à la presse pour annoncer le retour de mon fils. 
 
- Attendez une minute, vous seriez prête à mettre la vie de votre fils en danger ? s’étonna Cassie, tout aussi choquée. 
 
- Ce serait un piège voyez-vous. Ainsi, Edward pourra convoquer le nombre de gardes du corps qu’il faut pour sécuriser ce manoir. Nous allons aussi demander à ce qu’il y est des chiens pour sentir la moindre présence suspecte comme une bombe par exemple. 
 
- Mais si tout le monde apprend que je suis Cassie Dubois ?, demanda alors la jeune femme, réfléchissant. 
 
- Ils vont surtout croire que vous êtes la propriétaire du gros manoir, anciennement sous la propriété de la famille « Dubois », rien d’autre. Et que vous avez succombé au charme de mon fils. 
 
- Pardon ? 
 
- Allons, je ne suis pas stupide, ricana Élisabeth, légèrement moqueuse. Suite à la publication de cette photographie, vous allez devoir vous faire passer pour un couple de stars, tout simplement. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_212756- C’est une blague ?!, fit Edward, très étonné et ne comprenant pas le but de cette mission. 

 
Edward était descendu dans le salon avec son père après d’heureuses et émouvantes retrouvailles. Il savait que sa mère se trouvait en ce moment-même avec Cassie et il venait de subir, comme Cassie, le début des explications de l’idée de ses parents. 
 
- Vous êtes mignons ensembles, non ?, ricana Gregor, d’un ton amusant mais reprenant son sérieux. 
 
- Père, je ne vois pas ce qu’il y a de drôle. Je ne vais pas jouer un rôle alors que…
 
- Alors que tu es vraiment en train de tomber amoureux d’elle ?, dit le père, lui coupant la parole. Ou tout du moins, qu’elle t’attire ? Ne me prends pas pour un imbécile, mon fils. Depuis deux jours maintenant, comme je te l’ai expliqué, nous vous observons avec ta mère. Et plus les jours passent, plus nous remarquons que vous vous rapprochez.
 
- Eh bien…
 
- C’est ton cœur qui décide et si c’est elle, ce sera « elle », rassura son père comme si son fils lui avait réellement annoncé qu’il était amoureux de Cassie. 
 
- Et le plan dans tout ça ? Quel est le but réel ?, demanda Edward, toujours étonné et se perdant dans ses pensées. 
 
- Il faut montrer que malgré les événements, tu sais te relever, tu vas devoir montrer aux habitants de NewCrest que tu seras un bon maire. Pour le moment, ils n’auront que la photographie. Toutes tes sorties devront être discrètes et maîtrisées. Les gardes du corps seront là pour vous couvrir. 
 
- Ainsi, au bout d’un moment, l’inconnu devrait se montrer et boum, il tombe dans le piège et nous le capturons. 
 
- Voilà ! Je ne dis pas que ce sera simple mais je sais que nous pouvons compter sur vous. Cassie est une femme talentueuse et même si elle n’a pas agi qu’en bien, c’est une bonne personne, crois-moi. Coûte que coûte, tu ne dois pas la laisser seule, Edward. Elle doit rester en vie. Cette femme est un trésor que tu dois garder précieusement.


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_212955- Cet homme est un trésor que vous devez garder précieusement, finit par dire Élisabeth. 

 
- Pourquoi sommes-nous si importants, Madame Crawford ? Pourquoi toute cette histoire ? Pourquoi vous parlez de votre fils comme si c’était l’être humain le plus important au monde ? 
 
- Parce que ça l’est et je ne dis pas cela en tant que mère, croyez-moi. Il l'est autant que vous.
 
- Très bien, admettons que j’accepte…, soupira Cassie, encore hésitante et réfléchissant. Que se passera-t-il ensuite ?
 
Élisabeth expliqua alors qu’elle allait partir très loin avec son époux jusqu’à ce que l’inconnu soit arrêté, mis derrière les barreaux ou jugé à mort. Pour leur sécurité. 
 
Cassie et Edward allaient devoir jouer un jeu même s’ils savaient, tous les deux, qu’ils étaient attirés l’un à l’autre. 
 
La mère d’Edward regarda un instant la peinture représentant la mère de Cassie, puis, elle baissa les yeux et soupira. 
 
- Votre mère était un bijou, Cassie, rajouta Élisabeth, d’une voix plus apaisante et rassurante aussi. C’était la seule de la famille « Dubois » à être aussi généreuse, douce et gentille. Je m’entendais très bien avec elle malgré les pesantes tensions. Nous étions comme des meilleures amies, parfois même comme des sœurs, si je peux me permettre. Elle était tout l’inverse de votre père et pourtant, elle l’aimait car la seule chose qu’il lui avait promis, c’était de la protéger quoi qu’il arrive. Et quand il était dans ses bras, il était une autre personne, beaucoup plus apaisante. Beaucoup moins cruelle, une personne normale en réalité. Votre mère est décédée alors que vous étiez si jeune, ma pauvre. Elle voulait vous éduquer comme il le fallait, elle voulait absolument que vous lui ressembliez. 
 
- Et ce n’est pas le cas, merci pour cette piqûre de rappel, se refroidit Cassie, n’aimant pas que l’on parle de sa défunte mère, provoquant des souvenirs d’enfances heureux. 
 
- Il n’est jamais trop tard pour changer, vous savez. Je suis certaine qu’un jour, Red Lips ne saura qu’un mauvais souvenir. 
 
Sur ses derniers mots, Élisabeth se leva, accompagnée de Cassie. Toutes les deux, ayant entendues les voix de Gregor et Edward, les rejoignirent dans le salon. 
 
Le jeune homme sauta dans les bras de sa mère, heureux et rassuré de la voir en vie. Ils passèrent la journée ensemble, puis, il était temps de faire ses adieux pour quelques temps. Tous savaient que cette nouvelle mission pouvait virer au cauchemar d’un instant à l’autre mais il fallait mettre un terme à toute cette histoire pour enfin vivre en paix. 
 
L’avion secret allait bientôt décoller. Il était temps pour Gregor et Élisabeth de partir. Samara arriva et les salua à son tour. Ils avaient tous un rôle à jouer, ils n’étaient pas prêts mais prévenus. Désormais, le compte à rebours pouvait démarrer. 
 
- Bien, je dois vous laisser. Je dois me rentre au centre-ville pour préparer un discours que j’annonce dans quelques instants. Demain matin, la photographie sera publiée. A tout à l’heure…
 
Samara fit la bise à chacun d’eux et suivit Élisabeth et Gregor. Puis, la porte d’entrée se referma. 
 
Le silence. Seulement quelques instants, en réalité. Cassie sauta dans les bras d’Edward pour l’enlacer, elle en ressentait soudainement le besoin. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_213743- Ai-ce un jeu ?, demanda Edward, inquiet et étonné.

 
- Je ne sais pas mais ça me fait du bien. Après tout ce que l'on vient de subir, la discussion avec ta mère, j'en ai réellement besoin...
 
- Tant que cela te fait du bien, c’est le principal pour moi car c’est réciproque pour moi…
 
Ils s’enlacèrent fortement, comme s’ils ne voulaient plus jamais se séparer. 


[En cours] RED LIPS Tome 1 18-02-2020_213249- Chacun de vous… Vous avez tous perdu quelque chose de précieux le soir du drame de NewCrest. Chacun de vous a perdu amis, familles, rêves. Mais comme vous le savez, la situation est désormais sous contrôle grâce au courage des secours, des pompiers et des forces de l’ordre. 

 
Des applaudissements se firent entendre, Samara se mit à sourire et était fière de ce qu’elle venait d’annoncer, ravivant le bonheur perdu entre les habitants de la ville qui l’écoutaient attentivement, que ce soit depuis chez eux ou directement sur la grande place de la ville. 
 
- Mais le maire, se refroidit la jeune femme, Gregor Crawford ainsi que son épouse et leur fils unique sont portés disparus. Nous mettons tout en œuvre pour les retrouver et réinstaurer l’ordre à NewCrest. 
 
Nouveaux applaudissements et quelques cris de joie. 
 
- Le coupable n’a pas été retrouvé mais en nous unissant, nous l’arrêterons et nous le punirons comme il se doit car il est une réelle une menace pour nous tous. Ce n’est pas Red Lips, c’est pire…
 
Soudainement, des coups de feu s’entendirent. Les cris perçants et horribles recommencèrent et les gardes du corps rejoignirent Samara mais comme un nouveau tableau cauchemardesque, ils tombèrent un par un sous les effets d’un tremblement. Samara s’agrippa à son pupitre en poussant un cri et vit le sol se fissurer. Toute la grande place était en mouvement, la foule était en train de se disperser et l’origine des coups de feu n’avait pas été localisée. 
 
Puis, le silence. Reprenant son souffle, Samara se releva avec l’aide de quelques gardes du corps. La foule s’était calmée et beaucoup de personnes étaient déjà partis. La grande place était fissurée dans sa totalité mais le plus surprenant, c’est qu’il n’y avait que la grande place. Les immeubles tout autour n’avait rien. 
 
La statue, en son centre, représentant Gregor Crawford céda et dévoila une autre statue. Très vieille, usée par le temps. Il y avait une inscription dessus, comme un tag
 
BLACK LIPS EST DE RETOUR.